1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 10 mars : après un lundi noir, la volatilité, maître-mot des marchés

Boursorama10/03/2020 à 18:13

Au lendemain de la pire séance depuis la crise de 2008, la Bourse de Paris a ouvert en petite hausse mardi +1,38% pour ensuite enregistrer + 3,2%. Mais le rebond n'a pas tenu sur l'indice CAC 40 dans l'après-midi. L'indice phare parisien termine la séance en territoire négatif vers les 4636 points.

Il faut dire que les marchés cherchent une direction. D'un côté, les annonces en faveur de mesures budgétaires pour lutter contre l'impact du coronavirus les rassurent au même titre que le rebond du pétrole après sa débâcle de la veille. Et en même temps il reste beaucoup de facteurs d'incertitude et d'inquiétudes. Bref, la nervosité et la volatilité demeurent.

L'information du jour c'est en tout cas ces cours du pétrole qui repartent à la hausse après le choc pétrolier vécu ces trois dernières jours suite à l'annonce de l'Arabie saoudite d'augmenter sa production et d'inonder le marché avec son pétrole à prix réduit. Le baril de Brent prend 9% et s'échange à 36 dollars tandis que le WTI gagne 10% à 33 dollars. S'il s'agit d'un rebond technique, les analystes retiennent la déclaration du ministre russe de l'énergie. Moscou sceptique sur l'utilité d'une politique de réduction en plein choc de la demande dit aujourd'hui ne pas fermer la porte à une reprise des négociations avec l'Opep.

En attendant, sur le front des valeurs, le rebond du pétrole a permis au secteur pétrolier et parapétrolier très violemment malmené hier de regagner un peu de terrain. Total +1,69 %. Sur le SBF 120, Vallourec qui a vécu une séance chaotique hier a rebondi dans la journée avant de finir en très légère hausse +0,41%.

Après l'hémorragie d'hier avec une chute de -37%, CGG, le spécialiste de la recherche sismique cherche à tout prix à rassurer les investisseurs. Dans un communiqué, le groupe insiste notamment sur sa situation financière saine. Pas suffissant dans un marché volatile. Après avoir pris 12% au cours de cette séance, le titre termine à +1,13%. La légère hausse du brut ne permet pas à TechnipFMC de rebondir...Le titre dégringole de -10,08% c'est la plus forte baisse du CAC 40.

Du côté des valeurs bancaires après la débâcle d'hier c'est un rebond, mais un rebond modeste. Société Générale +3,10% : c'est la plus forte hausse du CAC 40. BNP Paribas grimpe de 2,95%. Crédit Agricole + 0,49%. On note côté automobile la progression de Renault +3,08%

Outre-Atlantique, la Bourse de New-York se reprend après la journée noire de lundi. Les marchés s'accrochent à l'idée que Donald Trump doit annoncer ce soir des mesures pour doper l'économie. Les valeurs pétrolières et parapétrolières cotées à Wall Street comme Exxon Mobil ou Chevron reprennent quelques couleurs.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer