Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Qu'est-ce que l'ISR ?

ISR

L'investissement socialement responsable consiste à appliquer les principes du développement durable aux investissements en sélectionnant les entreprises sur la base de critères financiers, ainsi que de critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance (ESG). Explications.

On accuse souvent le monde de l'investissement d'être sans principes. C'est pourtant loin d'être le cas. Depuis plusieurs années, l'investissement socialement responsable, ou « ISR », prend une importance croissante dans l'univers de la finance. Le but : faire en sorte que l'investissement soit une manière de soutenir les entreprises les plus vertueuses au quotidien, en délaissant a contrario les entreprises jugées insuffisamment sensibles à ces sujets.

Les particuliers peuvent bien sûr eux-mêmes choisir d'investir dans des entreprises dont ils soutiennent les activités ou les principes de fonctionnement vis-à-vis du développement durable. Néanmoins, il est souvent difficile d'avoir soi-même une expertise dans ce domaine, tout en ayant une bonne gestion du risque financier. C'est pour cela qu'ont été créés des fonds dits « ISR », gérés par des professionnels spécialisés sur ces thématiques. Les gérants de ces fonds mettent les enjeux environnementaux et sociaux au premier plan de leurs choix d'investissements. Le succès croissant de la gestion ISR se voit dans les chiffres avec 223 milliards d'euros désormais investis dans des fonds ISR fin 2014 en France (Chiffres Novethic et Forum pour l'Investissement Responsable).

Quelles sont les différentes formes de l'ISR ?

Plusieurs méthodes peuvent être appliquées par les fonds ISR pour sélectionner les valeurs qui pourront entrer en portefeuille. On distingue notamment trois formes de gestion ISR.

Les fonds d'« exclusion »

fonctionnent sur le principe de l'exclusion de certaines valeurs ou secteurs entiers en inadéquation avec les principes du développement durable. Ici, les gérants de fonds ISR refusent d'investir dans des entreprises aux activités considérées comme néfastes sur le plan écologique, social et parfois moral, dans le monde anglo-saxon. Le non-respect de certaines normes internationales peut également être un critère d'exclusion. À titre d'exemple, peuvent être exclues les entreprises du secteur des énergies fossiles, de l'armement ou du tabac.

Les fonds « sélection ESG »

réalisent leurs choix d'investissements sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance de l'entreprise (critères « ESG »), tout en y ajoutant des critères financiers « classiques ». L'approche se concentre moins sur l'activité des entreprises en elle-même, que sur la manière dont ces entreprises réalisent leur activité. À titre d'exemple, une entreprise de vente de détail pourra être sélectionnée si elle réalise des efforts significatifs en termes de respect de l'environnement et de bon traitement du personnel, alors qu'une entreprise semblable aux efforts plus laxistes ne sera pas retenue.

L'engagement actionnarial

est quant à lui un principe différent des deux précédents. L'objectif est ici d'investir dans le but d'influencer le comportement des entreprises au travers de l'exercice des droits de vote. La participation aux assemblées générales peut permettre le dépôt de résolutions sur des sujets environnementaux ou sociaux de manière à pousser l'entreprise à modifier leurs pratiques en la matière. Cette pratique, très répandue chez les anglo-saxons, se déploie désormais en France.

L'ISR est aussi synonyme de rentabilité

L'image de l'ISR pâtit parfois du sentiment que le retour sur investissement qui en résultera sera plus faible que celui obtenu avec une gestion de portefeuille moins « restrictive ». Ce sentiment est néanmoins une idée reçue. L'ISR ne cherche pas à sacrifier le rendement au profit de vertus écologiques ou sociales, mais à aligner les intérêts financiers avec ceux du développement durable. Les entreprises sélectionnées par un fonds ISR peuvent ainsi être tout aussi rentables que leurs consoeurs n'entrant pas dans ces mêmes critères. Plusieurs études académiques montrent que l'ISR ne réduit pas la performance financière (méta-études cabinet Mercer et Deutsche Bank).

L'intérêt des fonds gérés par des professionnels est même précisément de parvenir à allier ces différents challenges de l'ISR, parfois difficiles à concilier pour un investisseur particulier. Ce dernier aura tendance à investir des sommes importantes sur des valeurs « coups de coeur », oubliant au passage la diversification sectorielle et la recherche d'une rentabilité correspondant au niveau de risque pris.

Les grands acteurs de l'ISR

La France est un pays très dynamique en matière d'ISR. Les institutions de retraite publique, les syndicats (au travers du Comité Intersyndical de l'Épargne, Salariale) et les gestionnaires d'actifs sont des moteurs importants de son développement.

En parallèle, des organisations en assurent la promotion. Les plus emblématiques sont notamment le Forum pour l'investissement responsable (FIR), association qui réunit l'ensemble des acteurs de l'ISR français, ainsi que Novethic, filiale de la Caisse des dépôts qui est à la fois un média spécialisé sur les thématiques du développement durable et un centre d'études sur l'ISR. Novethic a lancé en 2009 les premiers labels ISR, idée reprise aujourd'hui par le Ministère des Finances qui doit lancer en 2016 les premiers labels ISR publics.

À l'échelle européenne, l'ISR est promu par l'Eurosif (European Sustainable Investment Forum) dont le FIR est membre fondateur. Au niveau mondial, les investisseurs responsables participent auxPrinciples for Responsible Investment (PRI), qui cherchent à pousser le monde de la finance à prendre en compte de plus en plus souvent les critères « ESG » ainsi que leurs enjeux.

Partenaires

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.