Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Avis d'expert : Edmond de Rothschild Asset Management (EDRAM)

Edmond De Rothschild
EDRAM ASSET MANAGEMENT

Vue de marché (31/08/2018)

La semaine avait bien commencé sur les marchés mais durant les 2 derniers jours de la semaine des prises de bénéfices ont été observées en raison notamment de nouvelles menaces de taxations supplémentaires sur 200 milliards de dollars de produits importés de Chine et de la rechute de devises émergentes, en particulier du peso argentin et de la livre turque.

Ce contexte vient malheureusement ternir les très bons chiffres économiques du début de semaine tant en Allemagne (IFO) qu’aux Etats-Unis avec la publication du Conference Board à 133.4, soit au plus haut depuis 2000.

Par ailleurs, la communication du président de la Fed à Jackson Hole a été plutôt rassurante. Ce dernier a confirmé la vigueur de l’économie américaine (4,2% actuellement), son indépendance par rapport aux Tweets de Donald Trump et la poursuite du resserrement à un rythme modéré.

Les risques demeurent et pèsent en particulier sur la valorisation des actions de la zone euro (budget italien, Brexit) qui mériteraient sans cela plus d’intérêt de la part des investisseurs internationaux.

 

Nos convictions (31/08/2018)

Segments de marchésScoresCommentaires
Emprunts d'État

• De nouveaux épisodes violents de volatilité ont été observés sur le marché devises émergentes notamment la lire turque ou encore le peso Argentin

• Les taux d’intérêt « cœur » ont peu réagi, le 10 ans allemand est à 35bps alors que le 10 ans américain se situe à 2.85%.

• Les obligations italiennes continuent aussi d’être volatiles alors que les tractations se poursuivent sur le budget 2019.

Crédit Investment Grade

• Le marché a enregistré une baisse cette semaine.

• Les craintes entourant les relations commerciales sont toujours présentes malgré les dernières avancées autour d’une version reformée de l’ALENA (accord finalisé entre les Etats-Unis et le Mexique et reprise des discussions avec le Canada). Les risques politiques continuent aussi à peser sur le marché. En Italie, le vote du budget qui doit être conforme aux règles européennes reste source d’inquiétudes et les négociations autour du Brexit prennent du retard, accentuant le risque d’une sortie sans accord.

Crédit High Yield

• Comme sur le marché Investment Grade, le marché du high yield a enregistré une baisse cette semaine avec un écartement d’environ neuf points de base pour l’indice Xover

Convertibles

• Cette semaine a été relativement active sur le front des nouvelles émissions en Asie, mais les nouvelles émissions ont été moins nombreuses aux Etats-Unis et en Europe

• La semaine prochaine s’annonce plus chargée en Europe.

 

Du côté des émetteurs

Des résultats hétérogènes en Europe. (31/08/2018)

Les obligations Douglas (B/B2) ont souffert après l’annonce de résultats en déclin. Certains résultats sont plus satisfaisants : Selecta Group (B3/B), qui opère dans la distribution automatique, publie un chiffre d’affaires brut en légère hausse (0,4%), confirmant sa guidance. Salt (B2/B+), opérateur télécom, affiche une stabilisation du chiffre d’affaires mais une croissance de l’EBITDA plus faible. Enfin, certaines publications de résultats s’avèrent encourageantes. CBR Fashion (B2/B), détaillant en habillement, affiche une progression du chiffre d’affaires et de l’EBITDA de 3% et 14% au cours du trimestre.
Au sein du secteur de la construction, Loxam (BB-) publie un chiffre d’affaires en hausse de 4,8% sur un an (rebond de la construction en France) et Algeco (B2/B-) annonce une progression de 17,8% du chiffre d’affaires au deuxième trimestre.

Un marché primaire animé sur le marché des obligations convertibles (13/07/2018)

La société biotech suisse Idorsia a placé pour 200 millions CHF d'obligations convertibles à 6 ans assorties d'un coupon de 0,75% et levé dans le même temps 305 millions CHF de fonds propres pour financer ses essais cliniques. Cette émission a été bien accueillie par le marché. Aux États- Unis, la société de cybersécurité Palo Alto Networks a effectué une méga-émission (1,5 milliard USD d'obligations convertibles à 5 ans assorties d'un coupon de 0,75%) affectée au refinancement de son émission 2019 et au financement de possibles acquisitions. Rocket Internet a placé pour 254 millions EUR d’obligations convertibles qui seront rachetées à 110% du pair lors de leur échéance en 2022.

Un marché primaire dynamique en Europe tant sur l’Investment Grade que sur le High Yield (22/06/2018)

Le marché primaire a été très actif cette semaine. Bayer (Baa1), fabricant de produits pharmaceutiques, a émis plusieurs souches d’obligations pour un total de cinq milliards d’euros sur des maturités 2022/26/29 en coupons fixes et variables. EDP (Baa3/BBB-), fournisseur d’électricité au Portugal, a émis 750 millions d’euros à 8 ans avec un coupon de 1,625%. Deux émetteurs italiens ont émis pour se refinancer (IGT et Telecom Italia). Danske Bank, banque danoise, a émis une obligation Additional Tier 1 pour 750 millions de dollars avec un coupon de 7%. CNP, groupe d’assurance-vie français, a émis une obligation Restricted Tier 1 pour 500 millions d’euros avec un coupon de 4,75%. Enfin, Caixa Geral, banque portugaise, a émis une obligation Tier 2 de maturité 10 ans avec un coupon de 5,75% pour 500 millions d’euros.

Un marché primaire dynamique en Europe cette semaine (18/06/2018 )

Schneider (Baa1 /A-), groupe industriel français opérant dans le secteur de l’électricité, a émis une obligation pour 750 millions d’euros de coupon 1.375% et de maturité 2027. Groupe Bruxelles Lambert (NR), société de services financiers, a émis une obligation pour 500 millions d’euros avec un coupon de 1.875% et une maturité de 7 ans. Vivat (BBB), groupe d’assurance néerlandaise, a émis une obligation 7 ans, de coupon 7% pour 300 millions d’euros.

Un marché primaire actif du côté des obligations convertibles (08/06/2018)

La semaine a été chargée sur le marché primaire, avec neuf nouvelles émissions. Parmi ces émissions, on note :
- En Europe, le réassureur suisse Swiss Re a placé (à des fins de refinancement) pour 500 millions de dollars d’obligations convertibles à 6 ans assorties d’un coupon de 3,25% et d’une clause de conversion conditionnelle.
- Aux États-Unis, Twitter a émis pour un milliard de dollars d’obligations convertibles à 6 ans assorties d’un coupon de 0,25%. Le produit de cette émission servira au refinancement de l’émission convertible existante, qui arrive à échéance en 2019. Le fabricant de composants électroniques Vishay Intertechnology a placé pour 575 millions de dollars d’obligations convertibles à 7 ans assorties d’un coupon de 2,25%. Le produit de cette émission servira au rachat d'une partie de ses obligations convertibles en circulation.

Les nouvelles du marché primaire en Europe (25/05/2018)

Chemours (Ba2/BB), opérant dans le domaine de la chimie, a émis une obligation de maturité 8 ans pour 450 millions d’euros avec un coupon de 4%. Sydbank, groupe bancaire danois, a émis une obligation AT1 de coupon 5,25% pour 100 millions d’euros.

Un marché primaire qui ralentit légèrement (27/04/2018)

Flora Food Group, fournisseur alimentaire, a émis des obligations senior de maturité 8 ans, sur deux tranches dollars (525 millions) et euros (685 millions) avec des coupons de 7,875% et 5,750%. Fedrigoni (B1/B+), spécialisé dans le papier haut de gamme, a émis des obligations pour 455 millions d’euros avec une maturité de 6 ans et un coupon variable. Atalian (B2/B+), leader dans les services aux entreprises, a émis des obligations en deux tranches euros et livres sterling pour un total de 610 millions d’euros avec une maturité de 7 ans et des coupons de 5,125% et 6,625%.

Un marché primaire très actif (20/04/2018)

Softbank (Ba1/BB+) a émis des obligations de maturité 5 et 7 ans, en deux tranches de 1,45 milliard d’euros (coupon de 4% et 4,5%) et 750 millions de dollars. Piaggio (B1/BB-) a émis des obligations de maturité 7 ans pour 250 millions d’euros avec un coupon de 3,625%. Iliad, groupe français de télécommunications, a émis des obligations de maturité 3 et 7 ans pour 1,1 milliard d’euros avec des coupons de 0,625% et 1,875%. Samsonite (Ba2/BB+) a émis une obligation de maturité 8 ans pour 350 millions d’euros avec un coupon de 3,5%. Enfin, KBC, banque belge, a émis une obligation AT1 avec un coupon de 4,25% pour un milliard d’euros.

Un marché primaire très actif cette semaine (13/04/2018)

Le marché primaire a été très actif. Fives (B3/B+), groupe d’ingénierie industriel, a émis deux souches obligataires, à taux fixe (5%) et flottant avec une maturité de 7 ans pour 600 millions d’euros. Vallourec (B), fabricant de tubes en acier, a émis des obligations pour 400 millions d’euros avec une maturité de 5.5 ans et un coupon de 6.375%. Deutsche Pfandbriefbank (A-), banque allemande, a émis une obligation AT1 inaugurale pour 300 millions d’euros avec un coupon de 5.75%.

Un marché primaire peu dynamique en dehors des financières (06/04/2018)

Le marché primaire High Yield n’a pas été très dynamique mais il y a eu de nombreuses émissions du côté des financières. Société Générale a émis une obligation Coco pour 1,25 milliard de dollars avec un coupon de 6,75%. UBI Banca a émis une Senior Non Preferred pour 500 millions d’euros et avec un coupon de 1,75%. Enfin, Aegon, assureur néerlandais, a émis une obligation Tier 2 pour 800 millions de dollars avec un coupon de 5,5% et une maturité de 30 ans.

Un marché primaire en pause (29/03/18)

Le marché primaire n’a pas été très dynamique cette semaine. Ibercaja (Ba3/BB+), banque espagnole, a émis une dette Coco pour 350 millions d’euros avec un coupon de 7%. Coty (Ba3/BB), producteur de produits de beauté et de soin, a émis des obligations senior en trois tranches euro (4% et 4,75% de coupon) et dollar (6,5% de coupon) pour 550 millions de dollars et 800 millions d’euros sur des maturités de cinq et huit ans.

Un marché primaire qui continue son rebond (23/03/18)

Du côté du marché primaire, le voyagiste TUI a finalement reporté son émission obligataire car il n’arrivait pas à obtenir un taux correspondant à sa demande (inférieur à 1%). Team Systems (rating B), fournisseur de logiciels de paie, RH, finance aux PME en Italie, a émis 750 millions d’euros de bonds FRN – 5 et 7 ans à E+400bps. LKQ, sous-traitant automobile américain, a émis un milliard d’euros pour financer une acquisition, en deux bonds de 8 et 10 ans aux taux de 3,625% et 4,125%.

Un marché primaire qui redevient actif (16/03/18)

Le marché primaire est redevenu actif cette semaine, marqué par le retour des banques espagnoles sur le marché des AT1, nommément Caixa Bank et Santander. Deux émetteurs High Yield ont refinancé leurs dettes existantes, le packager Progroup et l’entreprise de recyclage française Paprec avec 450 millions et 800 millions d’euros d’émissions, respectivement.

Des émissions en baisse en février (09/03/2018)

En février, le total des émissions primaires concernant le segment High Yield européen atteint 3,8 milliards d'euros, bien en deçà des 5,7 milliards d'euros enregistrés le mois dernier. Le flux de nouvelles émissions aura été ralenti par la résurgence de la volatilité sur les marchés de crédit et par le début de la saison des publications de résultats.

Réouverture progressive du marché primaire (02/03/18)

La période de résultats touche à sa fin et le marché primaire sur le High Yield va se ranimer. Teva prévoit de lancer une méga-émission en USD et en €, la semaine prochaine. Orpea (EHPAD) est venu émettre une émission obligataire sur du 7 ans avec un coupon de 2.625%. Metro AG a émis, quant à lui, un 5 ans avec un coupon de 1.125%. Equinix (Data Center aux US) est sorti sur du 6 ans avec un coupon de 2.875%. Fiat Chrysler étudie la scission de sa filiale Magneti Marelli (fabricants d’alternateurs et de batteries pour véhicules automobiles) et Autodistribution (pièces automobiles) prépare son IPO. En Investment Grade, Renault Credit International et Prologis sont venus alimenter le marché primaire. Sur les financières, après cette période de blackout nous avons observé cette semaine de nombreuses émissions primaires sur les HoldCo Senior et sur les non-preferred Senior (Société Générale, BBVA et RBS).

Réouverture progressive du marché primaire (23/02/18)

Le marché primaire s’est rouvert côté financières subordonnées avec des émissions T2 de Société Générale et Svenska Handelsbanken. Par ailleurs, l’assureur italien Unipol a émis un T2 de 500 millions d’euros à un coupon de 3,875%, remboursant 300 millions d’euros de prêts subordonnés préalablement détenus par Mediobanca. Mediobanca, en échange, a souscrit la nouvelle obligation à hauteur de 250 millions d’euros. La saison des résultats continue. Elle est globalement de bonne facture et ne révèle pas de surprises matérielles.

Un marché primaire qui redémarre cette semaine (09/02/18)

Sur le marché du High Yield, Elis, société française de blanchisserie industrielle notée BB+, a émis un milliard de bonds bullet, à 2% de yield pour le 2023 et à 2,875% pour le 2026. Algeco, société de construction modulaire notée B, a refinancé sa dette existante en émettant 1,1 milliard d’euros de bonds, à 6% et 10% pour une maturité 2023 (senior et subordonnée).

 

Copyright © 2017 - Edmond de Rothschild Asset Management (France)

Avertissement : Les données chiffrées, commentaires et analyses figurant dans cette présentation reflètent le sentiment de Edmond de Rothschild Asset Management (France) et de ses filiales sur les marchés, leur évolution, leur réglementation et leur fiscalité, compte tenu de son expertise, des analyses économiques et des informations possédées à ce jour. Ils ne sauraient toutefois constituer un quelconque engagement ou garantie de Edmond de Rothschild Asset Management (France). Tout investissement comporte des risques spécifiques. Tout investisseur potentiel doit se rapprocher de son prestataire ou conseiller, afin de se forger sa propre opinion sur les risques inhérents à chaque investissement indépendamment de Edmond de Rothschild Asset Management (France) et sur leur adéquation avec sa situation patrimoniale et personnelle.

Copyright © 2017 - Edmond de Rothschild Asset Management (France).

EDMOND DE ROTHSCHILD ASSET MANAGEMENT (FRANCE)

47, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75401 Paris Cedex 08

Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 11 033 769 euros

Numéro d'agrément AMF GP 04000015 - 332.652.536 R.C.S. Paris

Partenaires

partenaire Edmond de Rothschild

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.