Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tous les articles de Jérôme Lieury

Jérôme Lieury
Jérôme Lieury

Jérôme Lieury

Olier Etudes & Recherches

Analyste financier, membre du Cercle des analystes

https://www.olier-etudes-recherche.fr/

Jérôme Lieury est analyste financier, membre de la Société française des analystes financiers et diplômé du Centre de Formation SFAF. Il est également membre du Cercle des analystes indépendants. 
Entré dans la finance en 1987 comme négociateur sur le marché obligataire, il a acquis depuis une expérience de plus d'une vingtaine d'années en tant qu'analyste Actions "sell side" et "buy side", et en tant que gérant de portefeuilles, principalement dans des banques de gestion privée. Il écrit à présent avant tout sur les PME-ETI cotées. Secteurs de prédilection : valeurs technologiques/industrielles, sociétés immobilières.
Titulaire d'un DESCAF de l'ESC Rouen et d'un Mastère Finance de l'ESCP, Jérôme Lieury enseigne par ailleurs la finance d'entreprise et l'analyse financière en école d'ingénieurs et en école de commerce.

  • Le Cercle des analystes indépendants11.06.202108:45
    1
    CS Group a notamment été retenu par Safran pour les travaux d'évolution autour du M88, le réacteur qui équipe le Rafale. (crédit photo : Safran)

    Pour rester calme, ce qui est toujours un plus sur les marchés, il vaut donc mieux essayer de relativiser lesdites nouvelles, et relativiser encore plus les commentaires variés des médias, ceux-ci ayant tendance à amplifier celles-là, ce qui est bien compréhensible puisqu'un média doit capter de l'audience pour être un média. Tout comme il vaut mieux relativiser aussi les conseils d'achat ou de vente prodigués par les experts, aussi fin connaisseurs des dossiers soient-ils, surtout quand il s'agit de changements de recommandation, et que ces changements sont motivés avant tout par les résultats trimestriels publiés par la société en question : un trimestre ne fait pas une tendance (du moins en principe). 

  • Le Cercle des analystes indépendants20.05.202108:00
    "Basé en Savoie,  Tivoly conçoit, produit et commercialise des outils coupants : forets, fraises, tarauds, alésoirs, pour le travail du métal, pour le ponçage, le sciage, le tronçonnage, le défonçage du bois" (crédit : Tivoly)

    C'est d'ailleurs un peu l'impression que l'on a eu il y a une dizaine d'années lorsque, contre toute attente, la première vague de création monétaire pléthorique par les Banques Centrales, les fameux QE (pour "qantitative easing", traduit élégamment par "assouplissement quantitatif") lancés pour sauver les systèmes bancaires en déroute, n'a généré aucune tension inflationniste perceptible. Au grand dam de nombre d'économistes, qui ont depuis sagement renoncé à expliquer ce phénomène, pourtant bien étonnant.

  • Le Cercle des analystes indépendants15.04.202108:00
    4
    Lacroix est une ETI familiale basée à Saint Herblain près de Nantes, qui a réalisé sur les 12 mois de 2020 un chiffre d'affaires de 441 millions d'euros, dont 60% hors de France. (crédit : Geralt / Pixabay)

    Cependant, ce n'est pas parce qu'un titre a gagné +20% dans la journée que l'histoire est terminée : sauter dans le train en marche et participer à un mouvement de hausse, c'est tout simplement mettre de son côté la tendance moutonnière des marchés. En d'autres termes, l'opportunisme peut souvent être payant à la Bourse (sinon il n'existerait pas, d'ailleurs).

  • Le Cercle des analystes indépendants17.03.202116:30
    Basée à Saint-Cloud, Elis opère dans 28 pays d'Europe et d'Amérique Latine, avec un chiffre d'affaires 2020 de 2,8 milliards d'euros et 46.600 salariés, et plus de 380.000 clients dans des secteurs variés : l'agroalimentaire, la pharmacie, l'eau, l'automobile, les hôpitaux, les cliniques et les maisons de retraite, la distribution grande et petite, le facility management, la restauration collective, et l'hôtellerie-restauration. (Crédit photo : L. Grassin)

    Investir en Bourse, c'est rarement ennuyeux. Investir en Bourse, autrement dit acheter des actions de sociétés pour les conserver éventuellement un certain temps, c'est inévitablement acheter les espérances de résultats desdites sociétés. Lesquelles espérances peuvent varier fortement non seulement d'une société à l'autre, et ce même dans un secteur donné, mais aussi en fonction de la conjoncture, qui est, comme on a pu s'en apercevoir ces derniers temps, très variable aussi.

  • Le Cercle des analystes indépendants12.02.202108:15
    2
    Actia est une ETI familiale basée à Toulouse, qui devrait réaliser en 2020 un chiffre d'affaires de 430 millions d'euros (les résultats seront publiés le 30 mars) avec 3.500 salariée environ, et est une société plutôt "high tech", puisqu'elle conçoit des systèmes électroniques embarqués. (crédit : Actia)

    Nous sommes submergés tous les jours par un flot d'informations produites et diffusées par toutes sortes de médias : radios, journaux, télévisions, sites internet, et, enfin, réseaux sociaux, qui sont des médias dans lesquels l'auditeur fabrique lui-même le contenu (ce qui est plutôt merveilleux pour le propriétaire dudit média). Nous sommes donc en principe très bien informés en permanence, même si on peut se demander si, de temps à autres, il n'y a pas beaucoup de bruit et assez peu d'informations utilisables dans ce flot de nouvelles, et surtout si on n'en vient pas très facilement à prendre les lieux communs pour des évidences, et en d'autres termes, les vessies pour des lanternes. Peut-être parce que l'instinct grégaire qui nous meut tous, et qui meut aussi pas mal les marchés, il faut le dire, nous incite à pratiquer assidument ces lieux communs : on est tous un jour victime de ce biais de conformité, qui nous aide à échapper aux évidences, surtout quand celles-ci ne sont pas très agréables, ou pas très gérables.

  • Le Cercle des analystes indépendants14.01.202109:11
    La société s'est créé en 2003 pour commercialiser la plateforme Ekinops 360 qui combine tous les équipements d'accès aux réseaux de fibre optique utilisés par les opérateurs, et un appareil de conception originale basé sur une puce reprogrammable.(Crédits photo : Pexels - Panumas Nikhomkhai )

    C'est un fait : quand les marchés vont bien, ce qui est finalement le cas en ce moment, d'aucuns s'inquiètent sur la formation de "bulles". Une bulle étant un moment de folie collective durant lequel, principalement par peur de manquer, les investisseurs de tout poil achètent n'importe quoi à n'importe quel prix. En se disant en leur for intérieur qu'ils trouveront toujours quelqu'un de plus fou qu'eux (ou, plus précisément, un "greater fool", comme disent nos amis anglais) pour acheter leurs titres quand ils voudront les revendre. Et on parle de bulle en ce moment pour des actifs qui se sont beaucoup appréciés depuis un an : les actions des fameux GAFA, des groupes qui ont manifestement raflé la mise sur le boom du commerce en ligne, un boom causé pour des raisons sur lesquelles nous ne reviendrons pas, celle de Tesla, un constructeur automobile qui a la bonne idée de ne fabriquer que des voitures électriques, ou encore le bitcoin, un actif qui n'existe que par la vertu de systèmes informatiques inviolables (ce qui reste à vérifier). 

  • Le Cercle des analystes indépendants28.12.202010:30
    Tarkett est devenu un des premiers fabricants mondiaux de revêtements de sol, avec un chiffre d'affaires 2019 de 2.992 millions d'euros. (Crédits photo :  - L. Grassin)

    Entre autres choses, 2020 restera comme une année vraiment intéressante pour la Bourse, avec beaucoup de surprises dans les deux sens : un démarrage dans la bonne humeur suivi d'une fantastique dégringolade en mars, suivie elle-même d'un rétablissement un peu inespéré en avril-mai, que d'aucuns ont qualifié de "rallye de marché baissier" puisqu'ils n'y croyaient pas, à tort finalement puisqu'après quelque mois d'errance dans un canal parfaitement horizontal, les marchés sont repartis vers le haut durant un mois de novembre totalement hors normes, avec un Cac 40 à +20%. Ce qui ne se voit pas tous les jours, il faut en convenir.

  • Le Cercle des analystes indépendants13.11.202018:45
    "Sur un concept créé en 1996 avec 4 boutiques, et coté en Bourse depuis juin 2016, Maisons du Monde est devenu la deuxième enseigne d'ameublement en France derrière l'inévitable Ikea et devant But, Alinéa et Conforama, avec un chiffre d'affaires 2019 de 1 960 millions d'euros environ." (crédit : maisons du monde)

    L'aversion pour le risque de l'investisseur moyen étant ce qu'elle est, on est assez tenté de penser que ces hausses accélérées sont vraisemblablement moins le fait d'acheteurs pour le long terme (les "long only", comme on dit à Wall Street, avec éventuellement un peu de condescendance) revenus soudainement sur le marché que des rachats en catastrophe de positions "short" de vendeurs à découvert. Des vendeurs considérant très logiquement que la baisse liée à la crise sanitaire est définitivement terminée, puisqu'on a enfin trouvé le bon vaccin, et qu'il ne faut donc plus spéculer dessus.

  • Le Cercle des analystes indépendants16.10.202007:50
    1
    "Akka est avec Alten et Altran (racheté récemment par Capgemini) une des grandes sociétés françaises d'ingénierie externalisée, métier qui consiste à accompagner les autres sociétés dans leurs efforts de R&D en leur fournissant les ingénieurs ad hoc pour des projets précis." (Crédit photo : Adobe Stock)

    La Bourse peut être parfois brutale...

  • Le Cercle des analystes indépendants10.09.202010:43
    "Signaux Girod réalise bon an mal an 100 millions d'euros de chiffre d'affaires avec 800 salariés environ dans un métier totalement indispensable : la signalisation routière." (Crédits photo : Pixabay - Vivacia)

    Il s'en passe de drôle sur les marchés d'actions depuis le début de l'année 2020 : on a eu droit à un super krach, il faut le dire, mais on a aussi eu droit à une belle reprise qui en a surpris plus d'un. Une reprise qui a l'air de vouloir tenir avec le temps, et ressemble de moins en moins début septembre au "rallye de marché baissier" purement technique que nombre d'observateurs chevronnés entrevoyaient en avril-mai.

  • Le Cercle des analystes indépendants17.07.202008:40
    Un programme immobilier Capelli à Villefontaine. (crédit photo : Capelli)

    Les marchés d'actions se tiennent bien, et mieux que les prévisions en tout cas

  • Le Cercle des analystes indépendants12.06.202009:40
    2
    "L'automobile est très cyclique, c'est-à-dire avec des hauts et des bas en terme d'activité et de rentabilité, les bas étant quelque fois très bas, ce qui se retrouve dans les cours des titres un jour ou l'autre. (Crédits photo : Adobe Stock)(Crédits photo : Akwel)

    Entre les constructeurs cotés : Peugeot SA, Renault, Volkswagen, BMW, Daimler, FCA, et leurs fournisseurs équipementiers cotés aussi : Valeo, Faurecia, Plastic Omnium pour ne citer que les plus grands, le secteur automobile est très bien représenté en Bourse, ce qui est tout à fait logique, puisqu'il pèse plutôt lourd dans l'économie européenne. Et c'est de plus un secteur facile à suivre pour l'investisseur : a) on peut observer directement le marché, puisque les produits s'étalent dans les rues (quand ils ne les encombrent pas) et, b) l'automobile étant un sujet qui intéresse tout le monde ou presque, les faits et gestes financiers et autres des constructeurs et des équipementiers sont le plus souvent largement commentés dans les médias.

  • Le Cercle des analystes indépendants15.05.202009:00
    HF Company est un mini-groupe d''électronique Grand Public qui conçoitnotamment des décodeurs et des récepteurs TV, des enceintes connectées et Bluetooth, des lecteurs CD/MP3/radios numérique... (source : Glen Carstens-Peters / Unsplash)

    Avec la crise, les comptes d'exploitation trimestriels des entreprises ne ressemblent plus à rien, mais ce n'est pas grave, dans le fond.

  • Le Cercle des analystes indépendants16.04.202009:50
    (Crédits photo : Adobe Stock)

    Les prévisions ne sont que des prévisions Tenons-nous le pour dit : une prévision est toujours fausse. Mais tout ce qui compte, c'est qu'elle ressemble à quelque chose, et qu'elle dessine un avenir possible, voire probable. Ce qui est relativement facile à faire pour les résultats à venir d'une société cotée, une fois que l'on a pris la peine de retraiter/simplifier les comptes d'exploitations des derniers exercices, et donc construit en quelques sortes un modèle que l'on peut extrapoler un tant soit peu. Surtout après que la direction de ladite société ait communiqué au marché en général et aux analystes en particulier des objectifs pour l'année en cours pour le chiffre d'affaire, les marges, etc..., bref, donné une "guidance", laquelle sera éventuellement revue ensuite à la faveur d'évènements divers et variés.

  • Le Cercle des analystes indépendants12.03.202018:30
    4
    L'ensemble immobilier Wooden Park géré par Foncière Inea. (crédit photo : Foncière Inéa)

    La Bourse nous hypnotise assez facilement, et il ne faut donc jamais l'oublier que la sphère financière n'est pas la sphère réelle, et que les marchés boursiers ne sont au mieux qu'un reflet du monde réel, toute la question étant de savoir à quel point ce miroir est déformant ou pas. Une question qui prend tout son sens avec le comportement très erratique de ces derniers jours, et bien plus que d'habitude, puisque l'on assiste en ce moment à un début de krach : pour ne citer que lui, le Cac 40 a baissé de 22% en deux semaines de marché, ce qui est beaucoup, voire très beaucoup, puis que l'on est revenu en quelques jours au point bas, pour ne pas dire le fonds du trou, de fin 2018. 

  • Le Cercle des analystes indépendants14.02.202009:50
    Media 6 fournit les présentoirs et les agencements pour les marques dans les magasins de la grande distribution. (Crédits photo : Flickr - L. Grassin)

    Tout change tout le temps (c'est ça le vrai problème), et on ne sait pas de quoi l'avenir est fait, ce qui n'arrange rien. C'est un fait, et c'est un peu pour ça que l'on a inventé les marchés financiers : une place où peuvent se confronter les anticipations des uns et des autres quant à la valeur des choses, et notamment des titres de sociétés. Et puisque l'on n'est finalement jamais sûr de rien, les dits marchés sont avant tout des endroits où on échange des incertitudes. Ce qui n'est pas rassurant, que l'on soit selon le moment haussier ou baissier, "bull" ou "bear", optimiste ou pessimiste. Et c'est pour mitiger ce risque, le "diversifier", que l'on construit des portefeuilles d'actions, et, incidemment, que la gestion est un métier (surtout quand elle est dite "active" : quand le gérant prend la peine de sélectionner les titres).

  • Le Cercle des analystes indépendants16.01.202009:20
    6
    Plastivaloire fabrique des pièces en plastique pour le compte de grandes marques, de préférence des pièces apparentes dans les produits, et donc peintes, voire chromées. (photo d'illustration / crédit : Adobe Stock)

    On ne le dira jamais assez : quand il s'agit de prendre une décision d'investissement (et aussi de désinvestissement, ce qui est le plus difficile en fait) sur le marché des Actions, tout est bon dans le cochon de l'analyse financière, que l'on utilise les chiffres en euros (ou en dollar, etc...) extraits des comptes, bruts ou retraités et extrapolés, ou que l'on se livre à de savants calculs de ratios et de progressions en tous genres, voire que l'on fasse les deux à la fois. 

  • Le Cercle des analystes indépendants12.12.201918:30
    1
    Fondée en 2011 par deux de ses principaux actionnaires actuels, dont l'un deux est l'inventeur du système, Boostheat a développé un produit "disruptif" en principe pour le marché du chauffage : un système qui combine une chaudière à gaz à condensation avec une pompe à chaleur animée par un compresseur thermique, ce dernier étant l'invention de la société. (crédit photo : Boostheat)

    Les sociétés peuvent s'introduire en Bourse pour toutes sortes de raisons, depuis les plus respectables, comme par exemple donner la liquidité aux actionnaires, et donc la possibilité de réaliser quand ils le veulent tout ou partie de leur investissement, ou encore lever des fonds pour se développer, jusqu'au moins avouables, comme trouver de l'argent frais pour se désendetter, voire se recapitaliser dans l'urgence. 

  • Le Cercle des analystes indépendants14.11.201915:46
    Voyageurs du Monde est le spécialiste français du voyage sur mesure. (crédit : Quang Nguyen Vinh / Pexels)

    Avec les rendements plus que faibles dégagés par les obligations ces derniers temps, et avec notamment les rendements de certains titres devenus négatifs, tels les emprunts d'Etat à 10 ans allemand (les "bunds") et français (les "OAT"), et tous les commentaires que cette situation, qui peut paraître périlleuse à bien des égards, a inspiré, on voit revenir, pour ne pas dire ré-émerger, un intérêt mesuré pour les actions dans le discours ambiant.

  • Le Cercle des analystes indépendants10.10.201911:15
    AST Groupe exerce trois métiers dans l'immobilier neuf : constructeur de maisons individuelles, promoteur/lotisseur et industriel fabricant de maisons à ossature bois (crédit : image4you / Pixabay)

    Pour la plupart des théoriciens de la finance, et il y en a un certain nombre, pour le monde académique qui les héberge gentiment, et pour les régulateurs qui se reposent souvent sur eux (puisqu'il faut bien s'appuyer sur quelque chose), le risque d'une action, c'est sa volatilité. Cette fameuse volatilité étant le lissage statistique des variations du cours de Bourse sur une période donnée, autrement dit l'écart-type, qui est la racine carrée de la moyenne de ces variations. Quelque chose de simple, donc, qui permet ensuite de calculer un bêta pour chaque action, ce bêta étant une mesure intéressante qui indique en principe qu'une action bouge en moyenne plus que son marché si ce bêta est supérieur à 1. Et qu'elle est donc plus ou moins risquée par rapport à son indice de référence.

Les Risques en Bourse

Fermer