1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 5 décembre : le CAC 40 recule dans la foulée de Wall Street

Boursorama05/12/2018 à 18:20

On a vu rouge à la Bourse de Paris aujourd'hui dans la foulée de Wall Street hier et la chute de 3,1% du DJ et de 3,8% du Nasdaq. En cause, Donald Trump qui a de nouveau soufflé les braises de la guerre commerciale avec la Chine dans une série de Tweets agressifs. On a aussi beaucoup parlé de cette courbe des taux américaines alors que le taux à 2 ans est passé un peu au dessus du taux à 5 ans depuis le début de la semaine et cette inversion inquiète les investisseurs car c'est historiquement le signe avant-coureur d'une récession.

En Europe, ce sont les débats houleux sur le Brexit au parlement britannique qui stressent les marchés. Résultat, le CAC 40 termine en repli de 1,36% vers les 4944 points. Les marchés américains sont eux fermés pour l'enterrement de l'ancien président américain George Bush.

On commence donc par les valeurs en baisse avec en lanterne rouge du SBF 120 Altran. Troisième séance de baisse marquée pour le groupe de conseil en innovation qui a notamment annoncé aujourd'hui le départ de Frank Kern, son président pour l'Amérique du nord, et ancien dirigeant d'Aricent société acquise par le français fin 2017

Tarkett aussi recule nettement, le spécialiste des revêtements de sol est pénalisé par JP Morgan qui passé carrément de surpondérer à sous-pondérer avec un objectif de cours ramené de 24 à 20 euros.

Et c'est aussi JP Morgan qui fait trébucher Saint-Gobain, passant de surpondérer à neutre avec un objectif de cours abaissé de 53 à 40 euros estimant notamment que les prévisions de bénéfices du groupe restent trop élevées pour 2019.

Enfin malgré le rebond de plus de 2% du brent, CGG repart à la baisse -6,43%.

Du côté des hausses, les investisseurs ont retrouvé l'appétit sur Elior (+7,72%). Hier le titre avait corrigé après des résultats jugés décevants. Sur son exercice 2017-2018, clos à la fin septembre, le groupe a vu son bénéfice net divisé par plus de trois, à 34 millions d'euros, malgré un chiffre d'affaires en hausse de 4,2 %. De même, le groupe annonce une perspective de croissance organique de 1% pour 2018-2019 contre +3% sur l'exercice précédent.

Derrière, on retrouve Technicolor, Orpea et Icade...

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer