Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le Debrief Bourse du 21 septembre 2017

information fournie par Boursorama21/09/2017 à 18:48

Comme si de rien n'était. Le CAC 40 a terminé la séance sur une progression de 0,49% vers les 5267 points, pas inquiété outre mesure par l'annonce de la Fed concernant la réduction de son bilan.

Dès octobre, ce seront 10 milliards de dollars par mois qui ne seront plus réinvestis dans l'économie US, un seuil qui progressera de 10 milliards tous les trois mois pour être en rythme de croisière à 50 milliards par mois. La Fed a également prévenu qu'une autre hausse des taux d'un quart de point était prévue en décembre prochain.

Aux Etats-Unis, les marchés jouent la prudence mais ce n'est pas la panique non plus. A 17h30, le Dow Jones était stable alors que le Nasdaq se repliait de 0,4%.

Sur le marché français, Airbus a survolé les hausses aujourd'hui. L'avionneur qui a tenu hier sa conférence annuelle progresse de plus de 9% sur les cinq dernières séances.

Derrière Alstom était sur de bons rails alors que l'hypothèse d'un mariage avec l'allemand Siemens est en train de refaire surface. Selon Les Echos, c'est le gouvernement français qui envisagerait un telle opération déjà évoqué par le passé dans le cadre d'un, je cite «scénario plus global de rapprochement entre les deux pays». Une union de l'allemand avec le canadien Bombardier serait toutefois aussi à l'étude.

A noter aussi la bonne orientation des valeurs bancaires comme Natixis,  Société Générale ou encore Crédit Agricole.

Nouvelle séance de progression également pour le promoteur Nexity qui semble profiter des annonces du gouvernement en matière de logement.

Du côté des baisses, ce n'est pas l'ivresse des sommets pour Marie Brizard qui a cédé près de 8,5% sur le SRD. L'excédent brut d'exploitation du groupe de spiritueux est passé dans le rouge à -1,9 million d'euros au premier semestre. Oddo BHF est à alléger sur le titre avec un objectif de cours de 10 euros.

Sur le SBF 120, Suez reste aussi sous pression après l'abaissement de recommandation de Credit Suisse hier.

Et sur le CAC 40, Orange signe le plus fort repli devant Essilor pénalisé par RBC qui a entamé le suivi du titre à sous-performance.

LG (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées

Euronext Paris +1.97%
Euronext Paris +2.34%
Euronext Paris -2.19%

Vidéos les + vues