Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le debrief Bourse du 13 juillet : séance indécise à Paris

information fournie par Boursorama13/07/2021 à 18:11

Que faire ? C'est un peu ce que s'est demandé le CAC 40 pour finalement opter pour le statu quo. Il termine en baisse symbolique de 0,01% vers les 6.558 points et des volumes d'échanges estivaux avec 2,8 milliards d'euros sur la journée.

Aux Etats-Unis, c'est aussi la prudence. Il faut dire qu'en juin les prix à la consommation ont enregistré leur plus forte hausse depuis 13 ans. L'indice des prix à la consommation (le CPI) a augmenté de 0,9% d'un mois sur l'autre, après 0,5% en mai. Sur un an, sa progression revient à 5,4%, après 5% le mois précédent.

Côté résultats, les premières publications sont contrastées. JP Morgan et Goldman Sachs évoluent dans le rouge. Le premier affiche une baisse de 32% du chiffre d'affaires de la division qui abrite l'activité de trading mais le second a pourtant communiqué un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes. A 17h45, le Dow Jones cède 0,1% vers les 34.957 points alors que le Nasdaq gagne lui 0,45% vers les 14.800 points.

Valeurs en hausse

Sur le SBF 120, c'est CGG qui se distingue, mettant fin à sept séances de baisse consécutives

La parapétrolière est suivie par Soitec, Seb et Nexans...

Sur le CAC 40, Publicis Groupe fait la course en tête devant deux valeurs du luxe Hermès et Kering

A noter aussi sur le SRD, la deuxième séance de fort rebond pour AB Science (+11,14%). Hier, la biotech a fait une annonce laissant présager la reprise des essais cliniques sur sa molécule phare, le masitinib.

Valeurs en baisse

Alstom le dernier wagon du SBF 120. C'est sans doute un peu la faute de Goldman Sachs passé d' « achat » à « neutre » sur le titre avec un objectif de cours abaissé de 48 à 38 euros.

Vallourec arrive ensuite

Elior aussi se replie. C'est Berenberg qui a cette fois-ci moins d'appétit pour le spécialiste de la restauration collective. Même s'il reste à l'achat et positif sur le groupe, il a légèrement ajusté son objectif de cours de 7,30 euros à 7 euros, anticipant une reprise « plus graduelle » de l'activité en France.

Prise de bénéfices sur Eurofins Scientific (-2,19%) alors que le titre a établi hier un nouveau record à 104,78 euros et pèse désormais près de 20 milliards d'euros en Bourse

Sur le CAC 40, derrière Alstom, viennent Renault et Safran...

LG (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées

Euronext Paris -1.59%
Euronext Paris -0.52%
Euronext Paris +1.15%

Vidéos les + vues