1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 12 juillet : le CAC 40 sauve l'honneur pour finir la semaine

Boursorama12/07/2019 à 18:28

Ouf le CAC 40 sauve l'honneur et termine cette semaine sur une séance de progression. Il clôture en hausse de 0,38% vers les 5.573 points dans des volumes légers légers, 2,6 milliards d'euros échangés. Sur cinq séances, l'indice abandonne 0,37%.

Dans le même temps, aux Etats-Unis, c'est chaque jour un nouveau record pour les grands indices. Les marchés sont toujours portés par l'espoir d'une baisse prochaine des taux. A 17h40, le Dow Jones grimpe de 0,5% vers les 27.221 points et le Nasdaq de 0,3% vers les 8.222 points.

Sur le marché français, Accor se distingue. Selon Investir Les Echos citant le blog Betaville, le groupe hôtelier susciterait les convoitises et pourquoi pas celles du fonds d'investissement américain Blackstone qui pourrait agir dans le cadre d'un consortium...
Les valeurs de l'auto étaient également pied au plancher avec les progressions de Faurecia, Michelin, Peugeot.

Enfin, sur le SRD Bénéteau surfe sur la vague (+7,9%). La publication du 3e trimestre a rassuré avec une croissance de 1,8% à taux de change constant, à 434 millions d'euros. Résultat le fabricant de bateaux a confirmé ses objectifs annuels : soit une croissance attendue du chiffre d'affaires de 3 à 5% en données publiées et une quasi-stabilité de la marge opérationnelle.

Côté des baisses, la pilule est dure à avaler pour Ipsen. Bryan Garnier est passé d'achat à neutre sur le titre tout en abaissant son objectif de 147 à 142 euros. Le bureau d'anlyses estime notamment que le timing s'est dégradé alors que son médicament best-seller somatuline est exposé à la menace générique.

Tuyau percé aussi pour Vallourec. Le groupe est cette fois pénalisé par UBS qui passe de neutre à vendre sur le titre en abaissant son objectif de cours de 2,40 à 1,90 euro. UBS estime que la baisse d'activité dans l'extraction de pétrole et de gaz va pénaliser la demande et les prix pour les tubes du groupe français.

Derrière on retrouve DBV Techno et Sanofi.

Sur le CAC 40 Capgemini aussi est dans le rouge (-0,4%). On a appris aujourd'hui que Le fonds activiste Elliott a pris des positions sur Altran Technologies et qu'il n'a pas l'intention d'apporter à l'offre du groupe français les actions qu'il pourrait détenir à l'avenir.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer