1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 10 juillet :Powell n'a pas fait de miracle pour le CAC 40

Boursorama10/07/2019 à 17:40

L'indice français a eu un sursaut dans l'après-midi au moment ou Wall Street a eu connaissance de ce que le patron de la Fed Jerome Powell allait dire lors de son audition semestrielle devant le congrès a laissé la porte ouverte à une baisse des taux à la fin du moins indiquant, que de «nombreuses incertitudes continuaient de peser sur l'économie américaine» et que «les pressions inflationnistes restaient faibles».

Les marchés parient désormais sur une baisse de 25 points de base des taux dès le 31 juillet.  Mais voilà après ce sursaut, l'indice français est retombé pour finir presque stable à -0,08% vers les 5568 points, 4e séance de baisse le tout avec des volumes des vacances 2,7 milliards d'euros échangés

Outre-Atlantique, Ça monte pour le Dow Jones +0,28% à 17h40 a 26.858 points, +0,48% pour le Nasdaq à 8.180 points et un S&P500 qui dépasse pour la première fois la barre des 3000 points.  

Sur le SBF 120, c'est Ubisoft qui domine les hausses.

Derrière on retrouve les valeurs pétrolières comme Vallourec, TechnipFMC ou CGG dans le sillage du Brent dont le baril progresse de 2,8% à 66,33 dollars. Il faut dire que les stocks américains ont baissé de 9,5 millions de barils, une chute plus marquée qu'attendu par les observateurs. Ca grimpe aussi sur le SRD pour Maurel & Prom profite de son entrée dans la short list de portzamparc avec un objectif de cours de 4,15 euros

Airbus prend encore de l'altitude. Le géant de l'aéronautique progresse de 50% depuis le début de l'année. Le groupe profite des difficultés de son rival américain. Plombé par l'affaire 737MAX Boeing a livré 239 avions de ligne au premier semestre, soit une baisse de 37 % en un an. 

STMicro profite lui des bons chiffres de son homologue taiwanais TSMC qui a annoncé ce matin une croissance de 21,9% de son chiffre d'affaires en juin à 85,9 milliards de dollars taiwnais,

Du côté des baisses, Pernod Ricard voit le verre à moitié vide, plus forte baisse du SBF 120.
Derrière on retrouve les foncières Mercialys et Gecina.

LG (redaction@boursorama.fr)
 


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer