1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 25 mars : le CAC tente de se stabiliser après la chute de vendredi

Boursorama25/03/2019 à 18:10

Après le coup de semonce survenu vendredi dernier sur les principales places financières, les marchés ont tenté de se stabiliser mais l'inquiétude reste de mise concernant la santé de l'économie mondiale. 

Pour rappel, les investisseurs ont broyé du noir suite à la publication des PMI européens qui ont confirmé le coup de frein de la croissance en zone euro. Depuis, les investisseurs scrutent à la loupe les données économiques 'macro', notamment celles qui concernent l'Allemagne. Et cela tombe bien puisque l'indice Ifo qui mesure le climat des affaires en Allemagne a agréablement surpris les analystes avec une progression de 98,7 vers 99,6 en mars, alors que le consensus n'attendait qu'une stabilité pour le mois en cours. Une statistique qui a donné du baume au cœur aux investisseurs et qui permet à la bourse de Paris de limiter son repli à 0,18% pour clôturer à 5260 points. 

Du coté des valeurs, le secteur du luxe était recherché, à l'image d'Hermes Intl, de  kering  ou encore de LVMH qui a remonté la pente après une ouverture en forte baisse liée à un erreur de trading. Un fat finger rapidement effacé puisque le titre termine finalement en tête du CAC . Pour rappel, vendredi dernier, le titre avait clôturé en forte baisse, plombé par les résultats de l'un de ses comparables, Tiffany qui a raté le consensus sur les ventes au  quatrième trimestre. 

Au sein du SBF-120, Vallourec ferme la marche avec une rechute de -5,5%, un peu au-dessus des 2E. Idem pour Maurel et Prom qui clôture en baisse de 5,56% à 3,48 euros. 

Alten est également mal orienté à cause des analystes d'Invest Securities qui ont abaissé leur recommandation sur la SSII en passant de Achat à Neutre. L'objectif de cours est également abaissé à 102 E (au lieu de 105 E). 

A la hausse, Schneider Electric profite d'une note d'UBS qui  relève sa recommandation de 'neutre' à 'achat' et son objectif de cours de 66 à 79 euros, ce qui implique un potentiel de progression de 17% pour le titre de l'équipementier pour la gestion énergétique.

Enfin sur le SRD, le titre de Ramsay Générale est lanterne rouge du SBF120. Le 1er groupe européen d'hospitalisation privée a annoncé le lancement d'une augmentation de capital, avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires existants, pour un montant brut d'environ 625 millions d'euros.


 


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer