1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 8 mars : fin de semaine maussade à Paris

Boursorama08/03/2019 à 18:18

A peine remis des prévisions déprimantes de la BCE, les investisseurs ont dû digérer les chiffres décevants de l'emploi américain. Alors certes le chômage baisse encore de 4 à 3,8% mais dans le même temps, les créations d'emplois sont ressorties à 20.000 en février, bien en dessous des... 180.000 attendues et des 308.000 de janvier.Le CAC 40 finit à -0,51% vers les 5241 points.

Entre ça et les exportations chinoises en baisse de 20% en février, les marchés américains aussi font grise mine avec un Dow Jones et un Nasdaq tout deux en repli de 0,4% à 17h40.

On commence donc par les replis aussi sur le marché français

Et les investisseurs ont vu d'un mauvais œil Essilor aujourd'hui. Le groupe table pourtant sur une croissance des ventes de 3,5 à 5% à taux de change constants cette année et des synergies pouvant atteindre 600 millions d'euros dans les cinq prochaines années. Mais la baisse de la marge opérationnelle a baissé en 2018 de 16,5 à 15,9%, ce qui inquiète. Et pour ne rien arranger, la journée investisseurs destinée à détailler la stratégie du groupe, initialement prévue au printemps, a été reportée au 18 septembre.

Mauvaise connexion aussi pour Iliad, pénalisé par Exane BNP Paribas. Le bureau d'analyses est passé de «neutre» à «sous-performance» sur le titre. L'action chute de plus de 30% depuis le début de l'année.

Avec l'abaissement des perspectives économiques, le prix du Brent se replie de façon marquée et emporte dans son sillage les valeurs du secteur, CGG, Vallourec ou encore TechnipFMC. CGG souffre aussi de résultats 2018 mal accueillis avec l'annonce d'une perte opérationnelle de 180 millions en 2018 contre 58 en 2017.

Peu de hausses notables à reporter malheureusement, sur le SBF 120, Neopost signe la meilleure progression

Les foncières sont aussi en état de grâce avec Covivio (anciennement foncière des régions), Gecina ou encore Mercialys

Sur le CAC 40, c'est un peu pareil priorité aux défensives avec Orange, L'Oréal et Sanofi 

Sur le SRD, le producteur d'électricité Albioma redouble d'énergie (+8,24%) grâce à un bénéfice net en hausse de 18%, à 44,2 millions, un chiffre supérieur aux attentes des analystes.  

LG (redaction@bousorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer