1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 9 mars : un lundi noir (comme le pétrole) pour le CAC 40

Boursorama09/03/2020 à 18:10

On peut vraiment parler de lundi noir sur les marchés. Alors qu'ils assistent avec inquiétude à l'expansion désormais inéluctable de l'épidémie de coronavirus à travers le monde (plus de 100.000 cas) et notamment en Europe, les investisseurs ont été confrontés à un nouveau choc, pétrolier cette fois-ci.

En cause, cette réunion de l'Opep vendredi dernier ou Arabie Saoudite et Russie ne sont pas parvenus à s'entendre pour contrer la chute de la demande de pétrole. L'Arabie Saoudite voulait une baisse de la production, les Russes ont dit" niet".

L'Arabie saoudite a donc brutalement changé de stratégie annoncé une réduction de son prix de vente officiel et une augmentation de sa production de brut à plus de 10 millions de barils par jour en avril contre 9,7 ces derniers mois. 

Une mesure choc qui a eu pour effet de faire plonger le prix du baril de 20%, le Brent cote désormais sous les 37 dollars le baril

Résultat, c'est un séisme sur les marchés. A l'ouverture, le CAC 40 n'a pas pu coter pendant de longues minutes tant la pression vendeuse était forte sur certains titres. Il termine la journée sur un repli historique -8,39% vers les 4708 points, avec 9,8 milliards d'euros échangés sur la séance. Le Dax a perdu 7,5% l'euro stoxx 50 7,75% et l'indice italien, le FTSE Mib, -10%

A Wall Street, les transactions ont dû être interrompues quelques minutes seulement après l'ouverture, la chute des grands indices activant les "coupe-circuits" en cas de repli trop marqué. A 17h45 le Dow Jones lâche 5,7% vers les 24.400 points, le Nasdaq 4,75% vers les 8165 points.

Valeurs en vue

C'est sans surprise que les valeurs pétrolières et parapétrolières ont été massacrées aujourd'hui :  CGG cède 37%, la société de services pétroliers a publié un communiqué précisant qu'elle n'était pas dans une situation financière difficile et qu'elle n'avait pas besoin de l'aide de l'Etat pour faire face à la chute des cours du pétrole. TechnipFMC abandonne 22%, Vallourec 19%, Schlumberger 30%. Même Total affiche un recul marqué de 17%.

Séance très dure également pour les bancaires avec notamment Société Générale, Natixis, Crédit Agricole, BNP Paribas, Amundi entre baisse des taux et risque sur l'activité économique sur les mois à venir

Ça dérape aussi pour les valeurs de l'auto, Renault en tête, mais aussi Peugeot SA et Valeo...

Et puis preuve que le coronavirus n'épargne personne on a appris aujourd'hui qu'Augsutin de Romanet, PDG du groupe ADP était atteint du Covid-19. Son état de santé n'inspire pas d'inquiétude.

Une valeur du SRD termine en hausse April à +0,46%

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer