1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 8 avril : démarrage prudent à Paris

Boursorama08/04/2019 à 18:30

C'est un démarrage sans enlever le frein à main pour le CAC 40 qui finit la séance en retrait de 0,08% vers les 5472 points avec seulement 2,7 milliards d'euros échangés et peu de mouvements notables sur la cote.

On joue la prudence avant une semaine chargée entre nouvelles tractations autour du brexit, annonces des banques centrales et la saison des trimestriels qui commence mercredi après Bourse avec LVMH et vendredi aux Etats-Unis avec les banques

Aux Etats-Unis justement, on en finit plus d'être proche de la conclusion d'un accord commercial avec la Chine mais on temporise aussi en attendant. Le Dow Jones lesté par Boeing, se replie de 0,44% vers 17h40 alors que le Nasdaq cède 0,14% vers les 7927 points

Sur le marché français et sur le SBF 120, les deux biotechs Genfit et DBV ont mené la danse, et de loin, suivies par Korian et Airbus...

Airbus qui vole plus haut aujourd'hui après l'annonce par son grand rival Boeing d'une réduction de la production de ses 737 à compter de la mi-avril. Bank of America-Merrill Lynch est passée d'achat à neutre et à réduit son objectif de 480 à 420 dollars sur le titre, craignant que les conséquences des problèmes liés au 737 soient plus graves que prévu pour le constructeur aéronautique américain

Sur le CAC 40, Engie a également le vent en poupe (+0,78%). Le consortium mené par le groupe français a remporté, l'appel d'offres lancé par le brésilien Petrobras pour le rachat de 90% de son réseau de gazoducs TAG. Montant : 7,7 milliards d'euros. 

Côté baisses, sur le SBF 120, c'est ALD qui est lanterne rouge devant Elior qui n'aiguise toujours pas les appétits des investisseurs. Le titre repasse sous les 12 euros et cède désormais près de 10% depuis le début de l'année.

Les groupes audiovisuels TF1 et M6 sont également mal orientés de même qu'Eutelsat

Sur le CAC 40, nouveau coup de frein pour Valeo et ca décroche aussi logiquement pour Safran, qui fournit les moteurs du 737, le reacteur Leap, via sa coentreprise avec General Electric. GE cède d'ailleurs près de 7% sur le Nyse.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer