1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 28 février : une séance de hausse pour clôturer février en beauté

Boursorama28/02/2019 à 18:20

Encore une séance très riche en publications d'entreprise et un CAC 40 qui, après un démarrage laborieux, finit en hausse de 0,29% vers les 5240 points.

Déçus par l'activité manufacturière en Chine, les investisseurs ont été plutôt rassurés par la croissance américaine du 4e trimestre 2018 +2,6%. Au final, elle s'établit à 2,9% en 2018 au plus haut depuis 2005.

Ca n'empêche pas le Nasdaq et le dow jones de reculer respectivement de 0,15% et 0,06% à 17h40.

Sur le SBF 120, Altran Technologies se distingue. Le groupe de conseil en innovation a publié des résultats 2018 en hausse avec notamment une marge opérationnelle en progrès de 1,2 point de pourcentage, à 12,1%. Il a également précisé que la cyberattaque subie en janvier aurait un impact sur son chiffre d'affaires du premier trimestre 2019.

C'était bien pour Seb. Résultat net en hausse de 11,8% pour 2018 et des perspectives 2019 encourageantes avec une "nouvelle croissance organique de ses ventes et une progression de son résultat opérationnel d'activité".

Les investisseurs ont aussi eu une bonne opinion d'Ipsos qui mise sur une croissance de son chiffre d'affaires supérieure à 10% en 2019 à taux de change constants avec une marge opérationnelle plus élevée qu'en 2018.

Douce musique aussi pour le cours de Vivendi. Alors que le groupe cherche à ouvrir le capital de de sa filiale Universal Music, Reuters croit savoir que le fonds KKR et le chinois Tencent Music Entertaiment étudient des offres concurrentes pouvant aller jusqu'à 50% du capital.

Enfin le titre Dassault Aviation a enclenché la post-combustion (+5,71%), grâce à des résultats en hausse pour 2018.  Et ca devrait continuer cette année : le groupe entend livrer 45 Falcon et 26 Rafale Export pour un chiffre d'affaires attendu en forte hausse.

Côté baisse, c'est une chute de tension pour Engie. Le résultat net a cédé 23% en 2018 à 1 milliard d'euros pénalisé notamment par l'arrêt des centrales nucléaires de sa filiale belge Electrabel. L'excédent brut d'exploitation est lui stable, à 9,2 milliards. Côté perspectives, Engie prévoit un résultat net récurrent en hausse de 7 à 9% par an pour la période 2019-2021

Enfin, Air France-KLM a toujours du plomb dans l'aile après le parachutage fracassant du gouvernement néerlandais qui détient désormais 14% du capital.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer