Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le Debrief Bourse du 23 janvier : le CAC 40 finit en repli de 0,12%

information fournie par Boursorama23/01/2018 à 17:50

On pensait que Paris allait poursuivre sur le mouvement de hausse après  l'accord trouvé hier au Sénat américain mettant fin au blocage budgétaire. Et de fait, le CAC 40 est revenu dans la matinée à son plus haut niveau depuis le 4 janvier 2008 avant de céder du terrain et de finir dans le rouge : -0,12%, vers les 5535 points. C’est la déception

Aux Etats-Unis, on se cherche un peu aussi, après la publication de résultats d'entreprises disparates: le Dow Jones était stable tandis que le Nasdaq, aidé par la performance de Netflix (en hausse de 10,6% grâce à  un 4e trimestre record), s'appréciait de 0,6% à 17h30.

Sur le marché français, les investisseurs ont mis du Carrefour dans leur panier aujourd’hui. Le plan stratégique présenté par le PDG Alexandre Bompard a été bien accueilli. Au programme : transformation avec 10 milliards d’euros sur cinq ans que le groupe entend consacrer à ses nouveaux investissements notamment dans le numérique. Mais aussi économies drastiques : un plan de départs volontaires de 2.400 personnes, un plan de réduction des coûts de 2 milliards d’euros dès 2020 et la cession ou fermeture de 273 magasins de l’ancien réseau de hard-discount DIA.

Derrière on retrouve Genfit, la biotech bénéficie d’un coup de pouce de Portzamparc. Le bureau d’analyse a relevé son objectif de cours de 55,60 à 69,70 euros après l’annonce du démarrage cette année en Europe et aux Etats-Unis du programme clinique dans la Nash pédiatrique.

En baisse, une fois n’est pas coutume, on retrouve Biomérieux. Le spécialiste du diagnostic a pourtant publié un chiffre d'affaires 2017 en progression de 8,8%, à 2,28 milliards d'euros mais c’est un peu moins que ce qu’attendaient les analystes. Gilbert Dupont tablait notamment sur une progression de 9,4%, à 2,3 milliards.

Derrière, on retrouve Korian. Le spécialiste de la dépendance est d’ailleurs le plus fort recul du SBF 120 depuis le début de l’année à -9,93%.

En repli également Publicis (-1,17%). Goldman Sachs a abaissé d'acheter à neutre sa recommandation sur le titre du groupe français, avec un objectif de cours ramené de 70 à 65 euros notant l'incertitude qui pèse sur ses prévisions de marge du groupe

LG (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées

Euronext Paris +2.84%
Euronext Paris -1.31%
Euronext Paris -1.22%

Vidéos les + vues