Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 19 novembre : le Covid-19 reprend ses droits

Boursorama19/11/2020 à 18:53

Les espoirs sur un éventuel vaccin sont de nouveau éclipsés par les inquiétudes sur la propagation de l'épidémie et les nouvelles mesures de restriction 

En effet, l'euphorie des annonces ont laissé place aux nombreuses questions notamment celle de la rapidité avec laquelle un vaccin pourrait être disponible.

A cela l'augmentation du nombre d'inscriptions au chômage aux Etats-Unis accroît la nervosité des investisseurs. 

Le CAC 40 termine en baisse -0,67% vers les 5474 points. L'indice a toutefois réduit ses pertes dans l'après-midi.

Du côté des valeurs, sans surprise, les secteurs qui ont profité du rally haussier des derniers jours sont de nouveau pénalisés. A l'instar de l'aéronautique avec Safran qui chute de 1,72 %. Les bancaires et les transports sont également dans le rouge. Total, en repli, aussi de 1,90% dans le sillage des cours du pétrole 

Rechute également pour Unibail-Rodamco-Westfield plus forte baisse de l'indice. Le groupe qui voit de nouveaux changements se profiler avec la nomination hier de Jean-Marie Tritant au poste de président du directoire en remplacement de Christophe Cuvillier à partir du 1er janvier. Une annonce qui marque la victoire des frondeurs. 

Veolia et également à la peine après l'annonce de la suspension de  l'opération d'acquisition par le groupe des actions détenues par Engie dans Suez

Malgré une forte amélioration de ses résultats au troisième trimestre, Bouygues n'a pas résisté à la tendance baissière. -0,77%.

A l'inverse, Peugeot s'offre la première place du podium : + 2,35%. Le constructeur automobile et Fiat ont annoncé qu'ils réuniraient leurs actionnaires en assemblées générales le 4 janvier en vue d'approuver leur projet de fusion.

Alstom enregistre une quatrième séance de hausse +0,55% en dépit d'une augmentation de capital destinée à financer le rachat des activités ferroviaires de son concurrent Bombardier. 

On note également une remontée des technologiques dans l'après-midi avec ST Micro et Capgemini.

Sur le SBF 120, Vallourec dégringole malgré des résultats trimestriels moins dégradés que prévu et l'annonce d'une restructuration opérationnelle drastique. Mais la dette du groupe atteint 2,33 milliards d'euros au 30 septembre 2020, un niveau jugé « insupportable » par Invest Securities. 

Côté baisses toujours, Soitec qui perd 0,37%. Le groupe a pourtant confirmé ses objectifs financiers et enregistre une progression de sa marge d'excédent brut d'exploitation mais les analystes se disent inquiets de l'impact de la faiblesse du dollar auquel Soitec est fortement exposé sur ses comptes. 

A contrario, le producteur d'énergies renouvelables Neoen s'offre une nouvelle séance dans le vert. 

Outre-Atlantique, la Bourse de New-York est de nouveau  plombée par la propagation de l'épidémie et par les derniers chiffres du chômage qui actent les conséquences de la seconde vague sur l'économie réelle. Au moment de la clôture parisienne, les trois indices évoluent en ordre dispersé.


 


Valeurs associées

Euronext Amsterdam +0.33%
Euronext Paris -0.03%
Euronext Paris -1.40%

Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer