1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 14 mai : séance de rebond à Paris

Boursorama14/05/2019 à 18:28

On est suspendu aux lèvres de Donald Trump en ce moment. Il suffit que le président américain fasse part de sa volonté de rencontrer son homologue chinois lors du prochain sommet du G20 (les 28 et 29 juin, il va falloir patienter) pour que les marchés remontent.

Il y a de quoi après la déculottée d'hier : plus forte baisse de l'année pour le Nasdaq Composite (-3,41%).

Le CAC 40 termine la séance en hausse de 1,5% vers les 5341 points. Outre-Atlantique, Dow Jones et Nasdaq reprennent aussi un peu de poil de la bête gagnant respectivement 1,05% et 1,17% à 17h40

La star du jour sur le marché français c'est STMicroelectronics. Lors de sa journée investisseurs, le spécialiste des semi-conducteurs a dévoilé des objectifs financiers de moyen terme optimistes visant notamment un retour de sa marge brute dans la fourchette de 40% à 41%, pour une amélioration de sa marge opérationnelle, à 17-19%, contre 14,5% en 2018. L'annonce permet également à Soitec de progresser de 5,5% 

Nette séance de rebond aussi pour Imerys devant le toujours très volatil Maisons du Monde 

Sur le CAC 40, les valeurs du luxe Kering et LVMH se distinguent

Du côté des baisses, ce n'est pas un clap de fin mais c'est un coup dur pour Europacorp (-14,5%). Le studio de production fondé il y a 20 ans par Luc Besson a été mis en procédure de sauvegarde pour six mois. Il paie notamment l'échec du film "Valérian et la Cité des Mille Planètes", qui devait pourtant le relancer après trois exercices successifs de pertes.

Sur le SFB 120, Trigano évolue en marche arrière Le spécialiste du camping car a vu son résultat opérationnel courant reculer de 3,7% au premier semestre clos fin février, à 100 millions d'euros, pour une marge en repli de 0,7 point de pourcentage à 8,8%. Des chiffres un peu inférieurs aux attentes.

Marche arrière aussi pour Renault. Le constructeur est pénalisé par Nissan, qui prévoit une nouvelle baisse de ses résultats en 2019-2020 à un plus-bas de 11 ans, ainsi qu'un recul de ses ventes aux Etats-Unis.

Orpea est également mal oriénté. Le goupe annonce le lancement d'une émission d'obligations convertibles pour un montant de 500 millions d'euros.

Et puis Essilorluxottica repique du nez après son rebond de la veille.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer