Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Debrief Bourse du 16 juillet : pas d'euphorie post coupe du monde

information fournie par Boursorama16/07/2018 à 18:18

Pas d'effet coupe du monde sur le CAC qui clôture en légère baisse de 0,36%, à 5409 pts, signe que les opérateurs n'ont pas cédé à l'euphorie ambiante après la victoire de l'équipe de France de football à la Coupe du Monde face à la Croatie. A Wall Street, les trois indices oscillent autour de l'équilibre, la tendance étant hésitante après une salve de résultats d'entreprises et de données économiques assez mitigés.

Du coté des valeurs, Carrefour continue de reprendre de la hauteur et ce malgré l'ouverture d'une enquête par l'autorité de la concurrence qui porte sur les alliances à l'achat nouées entre les principaux distributeurs tels que  Auchan, Casino  Metro , Carrefour et Système U. Casino est dans le rouge, alors que Jefferies abaisse son objectif de cours à 35 euros contre 42 euros sur l'enseigne, avec une recommandation inchangée à "conserver".

Après une ouverture sur les chapeaux de roues, Airbus clôture finalement en légère baisse après avoir engrangé plusieurs grosses commandes au Salon aéronautique auprès de la start-up taiwanaise StarLux Airlines pour 17 long-courriers A350  pour un montant d' environ six milliards de dollars (5,1 milliards d'euros) au prix catalogue.

Le secteur parapétrolier est très mal orienté, plombé par la chute du pétrole qui dégringole de 3% pour revenir sous le seuil des 73$. Technip FMC cède 3,2% suivi de total, le poids lourd de la cote, qui redonne 1%.

A l'inverse le secteur défensif, à l'image d'Orpéa se distingue à la hausse. A l'inverse, L'Oréal redonne 0,52% à 209,70 euros, légèrement pénalisé par un abaissement de sa recommandation par Goldman Sachs qui passe d'achat à neutre sur le dossier.

Parmi les autres recommandations qui ont fait bouger le marché, Valeo est mal orienté, plombé par Jefferies qui abaisse son objectif de cours sur le titre de l'équipementier automobile de 57 à 50 EUR  tout en restant à conserver.

Enfin Alstom recule de 2,39% à  38,13 euros  alors que la Commission européenne a annoncé l'ouverture d'une enquête approfondie visant à examiner le projet de rachat d'Alstom par Siemens. La commission craint notamment que cette opération ne conduise à une hausse des prix, à une diminution du choix et à un recul de l'innovation du fait d'un affaiblissement de la pression concurrentielle.


Valeurs associées

Euronext Paris -0.67%
Euronext Paris +0.85%
Euronext Paris -0.10%
TF1
Euronext Paris -3.24%

Vidéos les + vues