1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief du 14 octobre : le CAC 40 débute la semaine sur une note prudente

Boursorama14/10/2019 à 18:14

C'est un lundi sous le signe de la prudence pour le CAC 40. L'indice français finit la journée en repli de 0,42% vers les 5641 points. Emballés initialement par la signature d'un accord «partiel» entre les Etats-Unis et la Chine, les investisseurs comprennent que les avancées ne sont en fait que timides et que les négociations se poursuivent. Dans le même temps, le commerce extérieur chinois reste sous pression. D'après les statistiques des douanes chinoises, les exportations ont diminué de 3,2% en septembre en rythme annuel, leur plus importante chute depuis février dernier.

Sur le marché américain, on temporise gentiment avec un Dow Jones et un Nasdaq proches de leur niveau d'équilibre vers 17h40.

Sur le marché français, la star du SBF 120 aujourd'hui, c'est Virbac. Le spécialiste de la santé animale a annoncé un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au 3e trimestre, à 233 millions d'euros contre 214 millions estimé par le consensus. Du coup, le groupe relève la perspective de croissance annuelle du chiffre d'affaires à taux constants entre 5 et 7% contre 4 à 6% auparavant". Sa marge opérationnelle courante ajustée devrait, elle, progresser d'environ 2,5 points à taux de change constants contre environ 2 points auparavant.

Derrière, on retrouve Sartorius Stedim, Genfit  et ALD

Sur le CAC 40, Publicis se reprend, terminant en tête des hausses du CAC 40 après la lourde chute de vendredi liée à un avertissement sur ses ventes

Côté baisses, JCDecaux était une nouvelle fois à la peine, le leader de la communication extérieure est proche de son plus-bas sur cinq ans en Bourse. Il publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre le 7 novembre prochain.

Séance difficile également pour Vallourec qui se replie dans le sillage du brut. Le baril de Brent recule de plus de 3% aujourd'hui à un peu moins de 59 dollars. 

La flamme vacille aussi pour Bic. Le groupe a revu à la baisse ses perspectives 2019. Il s'attend désormais à une évolution de son chiffre d'affaires annuel, à périmètre constant, comprise entre 0 et -2 %. contre une légère croissance auparavant. La marge d'exploitation normalisée devrait, elle, se situer dans le bas de la fourchette initiale de 16,5 à 18%.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer