1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 13 juin : le CAC 40 temporise en attendant la Fed

Boursorama13/06/2018 à 18:15

La séance du jour aurait pu s'appeler en attendant la Fed. La banque centrale américaine rendra ce soir les conclusions de son comité de politique monétaire et c'est une hausse des taux qui est attendu par la quasi-totalité des experts. Ils augmenteraient d'un quart de point supplémentaire pour évoluer entre 1,75 et 2%.

Demain ce sera au tour de la BCE et elle devrait en dire plus sur la fin de sa politique de rachat d'actifs.

Résultat le CAC 40 a tranquillement joué la montre aujourd'hui terminant allez presque stable à -0,01% vers les 5453 points et poursuivant une consolidation engagée depuis 8 séances. C'est un peu le même son de cloche aux US avec un Dow Jones presque stable à 17h30 et un nasdaq qui grimpe de 0,5%

Sur le marché français, la séance a payé pour Ingenico. En tête du SBF 120, le spécialiste des terminaux de paiement profite d'un relèvement de recommandation de vendre à neutre de Kempen et co ainsi que de la première séance en fanfare de son homologue néerlandais Adyen (+100%) sur Euronext Amsterdam

Derrière ADP continue de prendre de l'altitude. La perspective de la privatisation prochaine enthousiasme certains analystes dont Santander passé de conserver à achat sur le titre avec un objectif de cours remonté de 162 à 230 euros.

En accélération également Air France-KLM alors que le ministre de l'économie Bruno Lemaire a appelé de ses vœux l'arrivée rapide d'un nouveau PDG pour succéder à Jean-Marc Janaillac.

Toujours porté par la bonne tenue des technos la valeur STMIcro signe, elle, un nouveau plus-haut de plus de 10 ans à 22,23 euros

Enfin, Eramet profite du relèvement de son offre sur le groupe MDL à 1 dollar australien 75 par action contre 1,46 au départ.

Côté baisse, Iliad reste sous pression. La maison mère de Free cède désormais près de 30% depuis le début de l'année.

C'est un peu le même scénario pour Elior les investisseurs n'ont toujours pas d'appétit pour le titre qui recule de plus de 22% sur trois mois alors que ses semestriels publiés fin mai avaient fait ressortir une rentabilité décevante
Rubis et Michelin sont également mal orientés, tout comme les opérateurs satellitaires Eutelsat et SES qui repartent en baisse.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer