1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 4 février : début de semaine dans le rouge mais le CAC préserve les 5000 points

Boursorama04/02/2019 à 18:18

Après avoir signé un mois de janvier exceptionnel avec une performance de plus de 6%, le marché parisien est reparti à la baisse faute de tendance claire en l'absence des marchés asiatiques. L'indice phare de la place parisienne clôture ainsi en légère baisse de 0,39% à 5 000 points avec moins de 2,9 milliards d'euros échangés. 

A New York, la prudence est également de mise dans l'attente des résultats de grands nom de la cote comme Alpahabet la maison mère de Google. Jusqu'à présent les publications ont pourtant été un catalyseur positif pour les marchés avec 70% des entreprises du S&P 500 qui ont dévoilé des résultats supérieurs aux attentes  au quatrième trimestre.  De bonne nouvelles sur le plan microéconomique auxquels s'ajoutent les fortes créations d'emplois qui ont dépassé le seuil des 304 000 aux Etats-Unis. 

Sur le front économique pourtant, l'inquiétude grandit en zone euro, alors que le moral des investisseurs est tombé à son plus bas niveau depuis plus de quatre ans, en raison des craintes sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Autre mauvaise nouvelle, l'économie italienne qui est officiellement entrée en récession après deux trimestres consécutifs de baisse de pib. L'euro repart à la baisse (-0,21 % à 1,143 dollar), pénalisé par les craintes concernant l'économie italienne.

Du coté des valeurs, Vallourec est lanterne rouge, plombé par 
Kepler Cheuvreux qui a abaissé sa recommandation à "alléger" contre "conserver" et ramené son objectif à 0,90 euro contre 3,40 euros. L'intermédiaire, qui a abaissé ses prévisions d'investissements sur le marché américain, a notamment revu à la hausse son estimation de la consommation de trésorerie de Vallourec pour les deux prochaines années. 

A contre-courant de la tendance, Atos avance de 0,83% sur fond de propos favorables d'UBS qui réaffirme sa recommandation 'achat' et rehausse son objectif de cours de 83 à 90 euros sur le titre du groupe informatique.

Le secteur bancaire se distingue en nette baisse,  toujours plombé par la dernière réunion de politique monétaire de la fed qui a décidé de faire de preuve de pragmatisme en mettant entre parenthèses son programme de hausse de taux . Sté Générale perd 2,78% à 25,75 euros, Crédit Agricole -2% à 9,71 euros. 


 


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer