1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 28 janvier : le CAC 40 plombé par les résultats américains

Boursorama28/01/2019 à 18:07

C'est une semaine riche en événements (discussion du plan B sur le Brexit, décision de la Fed sur les taux, publications d'entreprises) qui s'ouvre une note négative pour le CAC 40. L'indice français termine la journée en repli de 0,76%, vers les 4888 points.

Il faut dire que Wall Street fait grise mine, le Dow Jones et le Nasdaq reculent tous deux de 1,3% vers 17h40 malgré levée du shutdown jusqu'au 15 février. Mais des trimestriels décevants ont pesé sur la tendance à l'image de Caterpillar qui abaisse ses perspectives et recule de plus de 8% et Nvidia sur le Nasdaq (-14%) qui rate le consensus de chiffre d'affaires et abaisse également ses prévisions 2019...

Sur le marché français, en tête du SBF 120, on retrouve Getlink grâce à un chiffre d'affaires 2018 record. Il ressort à 1,1 milliard d'euros, en progression de 5,5% à taux de change constants. L'exploitant du tunnel sous la Manche vise un excédent brut d'exploitation de 545 millions d'euros sur l'année écoulée

Ça a carburé aujourd'hui pour CGG. C'est grâce à Kepler Cheuvreux. Le bureau d'analyses a démarré le suivi de la valeur avec une recommandation à l'achat et un objectif de cours de 2,90 euros, à comparer au cours de clôture de 1,59 euro aujourd'hui.

Beau rebond aussi des foncières. Après avoir été dégradé par plusieurs analystes la semaine dernière elles reprennent de la hauteur à l'image d'Icade, Mercialys, Nexity, ou encore Klépierre...

Du côté des baisses, Ipsos est lanterne rouge du SBF 120. Derrière on retrouve Ipsen. C'est JP Morgan, qui est en cause. Le courtier estime que les attentes du consensus pour 2019 semblent trop élevées, nott au niveau de la marge. JP Morgan est à sous-pondére, avec un objectif de cours de 110 euros.

Eurofins Scientific Neopost et Biomérieux sont également mal orientés

Alstom suit le train de la baisse alors que les nouvelles concessions proposées avec Siemens pour pouvoir fusionner les deux groupes peinent apparemment à convaincre la commission européenne 

Sur le CAC 40, c'est Atos signe le plus fort repli (-3,60%) : Goldman Sachs a repris son suivi sur la SSII avec un conseil à neutre et un objectif de 83 euros contre 

A noter aussi la petite chute de Total dans le sillage du Brent qui recule de plus de 3% sous les 60$ le baril.

LG (rédaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer