1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 27 août : le CAC se rapproche doucement du seuil des 5400 points

Boursorama27/08/2019 à 18:07

Le CAC40 poursuit sa hausse entamée en début de semaine et s'adjuge à nouveau 0,67% pour clôturer à 5387 points. Outre atlantique, les marchés américains évoluent en territoire positif, alors que Donald Trump s'est montré confiant à l'issue du sommet du G7 sur la poursuite du dialogue entre Washington et Pékin.

Le locataire de la Maison Blanche a en effet assuré que la Chine avait manifesté sa volonté de revenir à la table des négociations sur le commerce bilatéral, information qui n'a pas été confirmée par le principal négociateur chinois, Liu He, qui a tout de même indiqué que son pays était prêt à « résoudre calmement le problème par des consultations et la coopération ».

En tête du CAC, le groupe parapétrolier TechnipFMC a fait sensation en dévoilant son nouveau projet qui vise à scinder son activité d'ingénierie et de construction seulement trois ans après la fusion entre le français Technip et l'américain FMC qui a donné naissance au groupe. Selon le communiqué de presse, « cette scission devrait permettre aux deux entités de se recentrer sur des stratégies différenciées et d'apporter davantage de flexibilité et d'opportunités de croissance ». Le groupe précise par ailleurs que l'opération pourrait se concrétiser au cours du premier semestre de 2020 en fonction des conditions de marché et sous réserve de l'obtention des autorisations réglementaires.

Dans la foulé de cette annonce, Vallourec et Schlumberger, deux autres parapétrolières  ont accusé le coup en bourse.  

Côté baisses, Tarkett est pour la seconde séance consécutive lanterne rouge du SBF 120. Le spécialiste des revêtements de sol a été  pénalisé par Société Générale. Le bureau d'analyses de la banque est passé d'«achat» à «conserver», et a nettement abaissé son objectif de cours de 25 à 14 euros.

Le secteur bancaire est mal orienté alors que Moody's Investors Service a abaissé la perspective des banques d'investissement mondiales de positive à stable. Selon l'agence de notation, leur rentabilité devrait subir une pression accrue au cours des 12 à 18 prochains mois.  Le ralentissement de la croissance économique mondiale entraîne une baisse du niveau d'activité des clients et des taux d'intérêt plus faibles ce qui exerce une pression supplémentaire sur les revenus.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer