Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Le debrief Bourse du 27 octobre : le CAC 40 temporise sous une pluie de résultats

information fournie par Boursorama27/10/2021 à 18:34

C'est sous une véritable pluie de résultats d'entreprises que s'est déroulée cette séance du 27 octobre qui a vu le CAC 40 céder 0,19% vers les 6754 points, marquant un peu de prudence avant la réunion, demain, de la BCE...

Aux Etats-Unis, ca temporise un peu aussi : après avoir atteint des niveaux records hier, le Dow Jones recule de 0,4% vers les 35.626 pts quand le Nasdaq grimpe de 0,4% vers les 15.295 pts grâce aux bons résultats dévoilés par les géants de la tech à l'image de Microsoft et Alphabet. Ca va mal revanche pour Robin des Bois : La plateforme de courtage grand public Robinhood cède 10%. La faute à des résultats décevants, marqués par le fort ralentissement des transactions en cryptomonnaies, une importante source de revenus pour l'entreprise.

Valeurs en hausse

Seb c'était plus que bien aujourd'hui. Des bons trimestriels et une prévision de chiffre d'affaires rehaussée pour 2021. Le spécialiste du petit électroménager prévoit une croissance des ventes publiées autour de 14% contre supérieure à 10% auparavant.

Scor aussi s'est distingué ! le réassureur a séduit en annonçant le lancement d'un programme de rachat d'actions de 200 millions d'euros et une perte nette de 41 millions d'euros au titre du troisième trimestre, moins élevée qu'attendu par les analystes.
Sodexo aussi avait de l'appétit grâce à un retour aux bénéfices à hauteur de 139 millions sur l'exercice 2020-2021 clos fin août et des perspectives confiantes sur la période en cours.

Sur le CAC 40, c'est Schneider Electric qui avait le plus d'énergie. Le groupe a confirmé ses objectifs annuels après un chiffre d'affaires record au 3e trimestre, à 7,2 milliards d'euros, en croissance organique de 8,8%.

Valeurs en baisse

Séance éreintante pour DBV, à l'occasion de trimestriels, la biotech a publié un point sur les dossiers de réglementaires qui laisserait présager de nouveaux retards pour l'autorisation de son patch Viaskin Peanut aux Etats-Unis et en Europe.

Derrière, ca reste compliqué pour Worldline après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel sous les attentes et de prévisions pour 2022-2024 jugées décevantes, notamment celle de l'amélioration de 4 points de pourcentage de la marge brute d'exploitation qui devrait tendre vers 30% en 2024.

Enfin autre biotech sous pression Valneva qui a annoncé son intention de réaliser une augmentation de capital de 116 millions de dollars afin de financer ses différents programmes en développement, dans le covid-19, la maladie de Lyme et le Chikungunya.

LG (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées

Euronext Paris -1.38%
Euronext Paris +0.19%
SEB
Euronext Paris -0.68%
NASDAQ -3.04%

Vidéos les + vues