1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 27 juillet : Le CAC 40 progresse sous une nouvelle vague de résultats

Boursorama26/07/2018 à 19:08

Il fait beau et chaud sur toute la France mais il a continué à pleuvoir des résultats à la Bourse de Paris avec des évolutions de cours très abruptes à la hausse comme à la baisse. Le CAC 40 a terminé la séance en hausse de 1%  vers les 5480 points. 

Outre-Atlantique le Dow Jones grimpe de 0,4% mais le Nasdaq recule de 1% à 19h20, plombé par Facebook (-19%) La firme a pourtant affiché une progression de 42% de son chiffre d'affaires et un bond de 31% de ses profits au cours du 2e trimestre mais le rythme et de croissance et les perspectives du réseau social ont déçu.

Sur le marché français, Elis a lavé plus blanc que blanc. Au premier semestre, le groupe a affiché un excédent brut d'exploitation de 469,1 millions d'euros en hausse de 92,2% avec un marge brute d'exploitation pro forma à 30,6%. Il a par ailleurs annoncé la signature d'un accord en vue de l'acquisition de Kings Laundry en Irlande.

Derrière, Tarkett et Europcar Mobility ont aussi profité de résultats bien orientés. Le groupe de location de voitures a ainsi renoué avec les profits au premier semestre avec un bénéfice net de 20 millions d'euros.

Et sur le CAC 40 c'est Airbus qui survole les hausses grâce, là aussi, à de bons semestriels

Du côté des valeurs en baisse, ca a tangué sévère pour Casino. Le groupe a pourtant annoncé un résultat opérationnel courant en hausse de 23% en France et annoncé la réalisation de 50% de son plan de désendettement mais les analystes ont été désarçonnés par la vente de 15% de Mercialys et remettent en cause le caractère réel de la réduction de la dette de la maison mère...

Derrière, Ipsos est pénalisé par la baisse de 5,7% son chiffre d'affaires et de 0,3 point de pourcentage sa marge opérationnelle au premier semestre à 5,8%. En cause notamment, la vigueur de l'euro.

Eramet a continué de reculer tout comme Maisons du Monde.

Valeo est également resté sur le bord de la route. En cause, un avertissement sur résultat de l'équipementier auto qui prévoit désormais une marge "qui pourrait être légèrement inférieure" aux 7,8% de 2017 alors qu'il tablait jusqu'à présent sur une marge "du même ordre de grandeur". Le groupe a également revu en baisse sa prévision de croissance des ventes première monte : 5% au second semestre, contre 7%.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer