Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Debrief Bourse du 8 octobre: la nervosité domine, le CAC atterrit sur les 5300 points

information fournie par Boursorama08/10/2018 à 18:16

La nervosité reste de mise sur les marchés européens avec un CAC 40 qui dégringole encore de 1,1% après avoir cédé 2,4% la semaine dernière. Résultat le marché parisien préserve de justesse le seuil des 5300 points.

La prudence l'emporte dans un environnement marqué par la hausse des taux longs américains qui oscillent autour du seuil des 3,2%, au plus haut depuis 2011. Les investisseurs redoutent qu'une remontée des taux trop rapide aux États-Unis ne vienne freiner la croissance, ce qui a provoqué un mouvement de tension sur les marchés obligataires et par ricochet sur les actions.

De plus, la banque centrale chinoise a annoncé ce week-end qu'elle allait réduire d'un point de pourcentage le taux de réserves obligatoires pour la plupart des banques, une mesure censée les inciter à accorder plus de crédits au secteur privé, mais cette décision a surtout été perçue par les marchés comme un aveu de faiblesse de la part de de la banque centrale chinoise dans un contexte de guerre commerciale.

En Europe, l'Italie continue d'occuper l'attention des investisseurs, alors qu'une dégradation de la note de la dette souveraine est anticipée. Résultat, le rendement du taux italien à 10 ans culmine largement au-dessus du seuil des 3,5%.

Sur le front des valeurs, pas un seul titre ne parvient à se hisser dans le vert sur le CAC 40.

Les bancaires s'enfoncent dans le rouge, sous le coup des inquiétudes autour de l'Italie. Crédit Agricole se replie par exemple de 1,79%  à 12,37 euros.

Les valeurs pétrolières reculaient dans le sillage des cours du pétrole, le Brent recule de 0,75% autour des 83,50 $ le baril.  Total perdait 1,96% à 54,05 euros TechnipFMC (-2,28% à 25,71 euros) tandis que Vallourec cède 3,62% à 4,86 euros.

A l'inverse sur le SRD, AB Science bondissait de 19,77% à 4,73 euros, propulsé par la publication d'une étude universitaire internationale accréditant le potentiel de sa molécule phare, le masitinib, pour traiter la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Enfin sur le marché des changes, l'euro redonne du terrain, plombé par les inquiétudes autour de la dette italienne. La monnaie européenne redonne ainsi 0,53% face au dollar sous le seuil des 1,15$.


Valeurs associées

Euronext Paris -1.37%
Euronext Paris +0.33%
Euronext Paris -0.21%

Vidéos les + vues