Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Debrief Bourse du 24 mai : tentative de rebond avortée à Paris après les déclarations de Trump

information fournie par Boursorama24/05/2018 à 18:24

Encore un peu d’hésitation à Paris après les prises de bénéfices de la veille qui ont ramené le CAC sous le seuil des 5600 points. La FED avait pourtant rassuré Wall Street hier soir en expliquant qu’une incursion de l’inflation au-dessus du seuil des 2% ne remettrait pas en cause l’évolution de sa politique monétaire à court terme.

Mais c’est encore une fois une déclaration de Donald Trump qui a pesé sur la tendance avec l’annulation de la rencontre prévue avec le dirigeant nord-coréen Kim Jun Un et l’ouverture d’une enquête sur les importations de voitures aux Etats-Unis. Au final le CAC consolide pour la troisième séance consécutive avec un léger repli de 0,31% à 5548 points.

Sur le terrain des valeurs, le secteur automobile souffre de l'annonce par Donald Trump de l'ouverture d'une enquête sur les importations de voitures, de camions et de pièces détachées aux Etats-Unis, une procédure qui s'appuie sur la même loi que celle qui a justifié en mars les droits de douanes sur l'acier et l'aluminium. En réaction Valeo et Peugeot cèdent respectivement 2,08% et 1,11%.

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas pour Euronext qui profite de rachat à bons compte après avoir dégringolé la veille suite à une note d’analyse négative de la part d’UBS. Le titre profite aujourd’hui d’une note d'Exane BNP Paribas, qui estime que la valorisation est désormais attractive dans la mesure où Euronext se paie actuellement 14,1 fois les bénéfices attendus en 2019, soit une décote de 24% par rapport à son comparable Deutsche Börse.

Enfin le pétrole repart à la hausse et revient au contact des 79$ ce qui pèse sur le secteur et notamment sur Vallourec qui se distingue parmi les plus fortes baisses. Technip FMC cède par ailleurs 1,81% à 27,13 euros.

A l’inverse les valeurs défensives reprennent de la hauteur à l’image de Remy Cointreau ou encore de Danone et Kering sur le CAC qui s’adjugent 1,23% et 1,48%, des secteurs qui profitent par ailleurs de la baisse récente de l’euro qui revient au contact des 1,17$ face au dollar.


Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
TF1
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%

Vidéos les + vues