1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 10 décembre : le CAC teste ses plus bas de l'année

Boursorama10/12/2018 à 18:09

Entre le brexit, la guerre commerciale et les craintes de ralentissement de la croissance mondiale, les nuages noirs s'amoncellent dans le paysage boursier et font broyer du noir les investisseurs. 

Sur le front de la guerre commerciale, l'interdiction par un tribunal chinois de la vente et d'importation de certains modèles d'iPhone à la demande de Qualcomm dans une affaire de violation de brevets fait basculer les marchés américains dans le rouge.


 Parmi les autres motifs d'inquiétude, le report du vote, initialement prévu mardi 11 décembre, au Parlement britannique sur l'accord de sortie de l'Union européenne, fait chuter la livre sterling de plus de 250 points de base, signe de fébrilité de la part des investisseurs.


Les derniers chiffres économiques en provenance de chine ne sont guère rassurants tandis qu'en  la France la prévision de croissance a été divisée par deux par la Banque de France au 4ème trimestre, à +0,2%. Face à ces incertitudes, les opérateurs continuent de sortir des marchés actions.

Dans un volume étoffé, avec plus de 4 milliards échangés, le CAC a accéléré à la baisse en fin de séance et clôture sur un repli de 1,47% à 4742 points, emporté par la correction du Dow Jones qui vient de casser le seuil des 2400 points. Sur 5 jours la chute atteint 6,17% à Paris.

Sur le front des valeurs, séance noire pour  Eramet  qui  chute de 24 %  après avoir  annoncé "des mesures correctives" dans sa branche alliages susceptibles d'avoir des conséquences financières importantes, évaluées à au moins 25 millions d'euros par le groupe métallurgique et minier.

Le secteur automobile, particulièrement sensible à l'évolution des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, se distingue dans le peloton du palmarès. Renault Peugeot et Valeo Plastic Omnium sont en bas de classement.

A l'inverse, les secteurs défensifs, à l'image des biens de consommations et de la pharmacie, parviennent à tirer  leur épingle du jeu, à l'image de Carrefour et de Sanofi qui s'adjugent respectivement 0,89% et 0,43%.

Les valeurs parapétrolières restent chahutées, pénalisés par la poursuite de la baisse du pétrole qui teste actuellement le seuil des 61 dollars. Technip FMC cède 4,55 % tandis que CGG se rapproche toujours plus de la penny stock.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer