Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le debrief Bourse du 10 septembre : BCE digérée, la Bourse de Paris attend de nouveaux catalyseurs

information fournie par Boursorama10/09/2021 à 18:07

D'abord portée par les annonces de la BCE de la veille qui s'engage à une révision de sa politique monétaire accommodante en douceur, la Bourse de Paris a finalement basculé dans le rouge.

Le CAC 40 termine la séance sur une baisse de 0,31% vers les 6663 points.

Du côté des valeurs,

Après avoir perdu presque 3% dans la matinée suite à l'annonce de sa sortie du CAC 40 vendredi prochain, Atos s'est finalement offert une progression de 5,83%, plus forte hausse de l'indice. Le marché voit en effet l'opportunité de se positionner sur une action qui a chuté de presque 45% depuis le début de l'année.

Dans la tech, on note la progression de Schneider Electric qui gagne 0,86%.

Toujours du côté des hausses, la détente entre Washington et Pékin profite au luxe. Hermès avance de pratiquement 1%.

LVMH gagne 0,77% et profite également d'un relèvement de recommandation de HSBC qui passe à "acheter" sur le titre contre "conserver" et remonte son objectif de cours à 760 euros contre 710 euros.

A l'inverse,

La foncière Unibail-Rodamco-Westfield accuse une nouvelle séance de repli, plus de 4% de baisse, le titre est lanterne rouge de l'indice.

A la baisse également, Alstom qui recule de 2,70%.

Dans l'actualité du SBF 120, Derichebourg conformément à la décision prise par le Conseil Scientifique des Indices d'Euronext Paris, intègre ce soir le SBF 120 après la clôture des marchés. Le titre progresse légèrement de 0,15%.

Du côté des baisses, Rubis est pénalisé par des prévisions décevantes malgré des résultats semestriels solides.

La biotech Valneva est toujours en baisse

A contrario Elior s'offre une deuxième séance de hausse, tout comme Eramet.

Enfin outre-Atlantique, la Bourse de New York a ouvert en hausse vendredi après quatre séances de repli, soutenue par l'annonce d'un réchauffement entre Washington et Pékin qui a éclipsé momentanément les interrogations sur la vigueur de la reprise de l'économie.


Valeurs associées

Euronext Paris +0.34%
Euronext Paris -2.24%
Euronext Paris +1.08%
Euronext Paris +1.69%

Vidéos les + vues