1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 9 juillet : la prudence reste de mise en attendant Powell

Boursorama09/07/2019 à 18:18

Seconde séance de consolidation pour le CAC 40 qui redonne 0,31% à 5572 points, sur fond de volatilité réduite. La prudence et l'attentisme continuent de dominer la tendance en attendant des indices sur le cap monétaire que pourrait prendre la Fed à l'occasion du discours de Jerome Powell, devant le Congrès américain. Pour rappel, la semaine dernière la publication d'un rapport sur l'emploi américain largement meilleur que prévu a douché les espoirs des investisseurs de voir la Fed baisser de 50 points de base ses taux à l'occasion de sa prochaine réunion de politique monétaire. 

Du coté des valeurs, Sodexo profite de rachats à bons comptes sur le CAC après avoir cédé du terrain la veille dans le sillage de la publication de son point d'activité.
Airbus parvient à rester en territoire positif alors que l'Agence européenne de la sécurité aérienne préconise l'inspection des 25 exemplaires les plus anciens de l'A380 d'Airbus après la découverte par l'avionneur européen de fissures sur les ailes de certains appareils. 

Les valeurs cycliques reculent dans le sillage de BASF, le géant de la chimie allemand, qui a dû revoir ses prévisions à la baisse.  Le premier groupe mondial de chimie a en effet dévoilé un deuxième trimestre "considérablement" inférieur aux attentes en raison de la faiblesse des marchés automobiles et du secteur agricole en Amérique du Nord. Une annonce qui fait lourdement baisser les titres de ses comparables tels qu'Eramet et Arcelormittal.  Un signe supplémentaire pour les observateurs des conséquences de la guerre commerciale sino-américaine 

Les valeurs automobiles, elles aussi sensibles à a conjoncture, reculaient également, à l'instar de Faurecia, Plastic Omnium ou encore Valeo.

Sur le SRD, Rallye chute de plus de 10% suite à l'annonce de la Société Générale qui a obtenu par décision de justice de pouvoir récupérer 3,4% du capital de Rallye, la maison-mère de Casino, qui a été mise sous procédure de sauvegarde, un signe qui témoigne de la défiance croissante de certaines banques à l'égard du groupe.

Pour finir sur le marché des changes, l'euro cède 0,09% face au dollar pour se rapprocher du seuil des 1,12$. 


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer