Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 24 juillet : le CAC 40 sous les 5000 points, freiné par les tensions sino-américaines

Boursorama24/07/2020 à 20:30

La tendance est principalement guidée par la publication des résultats semestriels et par l'escalade des tensions entre la Chine et les Etats-Unis qui pousse les investisseurs à la prudence

La Bourse de Paris a cédé pratiquement 2% et repasse en dessous du seuil symbolique des 5000 points. Le CAC 40 termine finalement la séance à -1,54% vers les 4956 points.

Du côté des valeurs,Thales affiche la plus forte baisse de l'indice : -6,26%, pénalisé par l'annonce de la réduction de ses prévisions financières. Le groupe accuse en effet une chute de plus de 50% de son bénéfice au cours du premier semestre.

Le secteur technologique est victime de prises de bénéfices avec Worldline qui dégringole de presque 5%, mais c'est surtout l'annonce de l'américain Intel qui plombe globalement le compartiment. L'américain a en effet annoncé jeudi que le développement de son processeur de 7 nanomètres avait pris six mois de retard. Résultat ST Micro qui compte Intel parmi ses plus gros clients d'Intel chute de 2,71%

Dassault Systèmes est de son côté en fort recul après un abaissement de recommandation de Bryan Garnier, qui passe de « neutre » à « vendre ».

Le segment aviation de Dassault est de son côté sanctionné après l'annonce d'une chute de 87% de son bénéfice net au premier semestre.

A contrario, Publicis est toujours bien orienté +2,77% après la publication hier de résultats semestriels au-dessus des attentes des analystes.

On note également un léger rebond pour Total +0,37% dans le sillage de la hausse des cours du pétrole alimentée principalement par le recul du dollar

Sur le SBF 120, le groupe immobilier Gecina enregistre la plus forte hausse après avoir publié un résultat net récurrent stable au titre du premier semestre de cette année, malgré le contexte rendu difficile par la crise sanitaire

La légère progression des cours de l'or noir profite au parapétrolier TechnipFMC.

A l'inverse, Ingenico est emporté par la tendance baisssière sur le compartiment technologique.

Outre-Atlantique, la Bourse de New-York poursuit son repli affecté par les annonces d'Intel et par les tensions avec Pékin. Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones perdait 0,59%, le S & P 500 reculait de 0,89% tandis que le Nasdaq chutait de 1,51%.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer