Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Debrief Bourse du 22 mai: toujours pas de consolidation en vue

information fournie par Boursorama22/05/2018 à 18:15

Après avoir fait preuve d’hésitation durant la première partie de séance, la Bourse de Paris a fini par enclencher la marche en avant avec l’ouverture en territoire positif de Wall Street, avant que la tendance ne retombe comme un soufflé. Au final le CAC clôture à l’équilibre, en hausse symbolique de 0,05% à 5640 points, dans des volumes en hausse puisque 3,2 milliards ont été échangés.

Outre atlantique, New-York évolue dans le vert à la mi-séance rassurée par les signes de détentes commerciales envoyées par la Chine et les Etats-Unis qui éloignent le spectre d’une guerre commerciale. En Europe les marchés ne semblent pas s’inquiéter outre-mesure de l’évolution de la situation politique en Italie alors que la nouvelle coalition pourrait faire des choix politiques qui aggraveront le déficit public selon les observateurs.

Du coté des valeurs, le secteur des télécommunications était particulièrement recherché à l’image d’Iliad qui se hisse en tête du palmarès du SBF 120 suivi de Bouygues et d’Orange qui complètent le trio de tête du palmarès. La raison de ce regain d’intérêt pour le secteur ? Une déclaration du président de l’autorité de régulation du secteur, l’Arcep qui s’est dit plus ouvert à une fusion entre opérateurs ce qui relance les spéculations autour d’une concentration du secteur des télécoms français.

Sur le CAC 40, Crédit Agricole se distingue à la hausse grâce à l'annonce d'une décision favorable de la Cour administrative d'appel de Versailles dans le contentieux l'opposant aux services fiscaux qui, en 2012, avaient contesté la déductibilité d'une charge supportée à l'occasion de la cession de la banque grecque Emporiki.

Bien orienté également le secteur parapétrolier continue d’avoir le vent en poupe, dopé par la remontée des cours du Brent qui s’est installé confortablement au-dessus du seuil des 80$ le baril. Dans son sillage Vallourec se distingue parmi les meilleures performances avec un gain de 3,96%, à 6,04 euros.

A l’inverse, le secteur défensif est à la traine à l’image du LVMH qui redonne du terrain, tandis que Trigano subit des prises de bénéfices après une publication applaudie la semaine dernière.


Valeurs associées

Euronext Paris -0.01%
Euronext Paris -1.84%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris +0.53%

Vidéos les + vues