Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le debrief Bourse du 27 février : le CAC 40 reprend presque tout le terrain perdu vendredi

information fournie par Boursorama27/02/2023 à 18:00

Déjà presque oubliée la chute de vendredi pour le CAC 40, l'indice qui finit cette première séance de la semaine à +1,51% vers les 7.296 points et 3,3 milliards d'euros échangés.

C'est la même tendance outre-Atlantique après une semaine très difficile pour les indices US avec, à 17h45, un Dow Jones à +0,3% vers les 32.914 points et un Nasdaq à +0,8% vers les 11.485 points. Un rebond d'abord technique alors que, sur le fond, l'indice PCE publié vendredi aux Etats-Unis est venu rappeler que le combat contre l'inflation n'était pas encore gagné...

Valeurs en hausse

Sur le SBF 120, c'est Eramet qui a pris la tête, le producteur de nickel profite d'un avis favorable d'Oddo BHF qui confirme son opinion "surperformance" sur le titre, tout en rehaussant son objectif de cours de 141 à 143 euros.

Derrière, Elior a encore faim : le groupe de restauration collective qui signe une 5e séance d'affilée dans le vert et une progression de plus de 13% sur la période.

Korian, de son côté, reprend un peu de hauteur après la forte correction qui avait suivi la publication de ses résultats 2022.

Sur le CAC 40, c'est Axa qui domine les hausses : l'assureur a engagé son programme de rachat d'actions pouvant aller jusqu'à 1,1 milliard d'euros. Selon dpa-AFX, il bénéficie également d'un relèvement d'objectif de cours de Goldman Sachs de 34 à 35,50 euros.

Ca roule aussi pour Renault et Michelin et c'est à nouveau Goldman Sachs qui gonfle le cours du pneumaticien, passant de "neutre" à "achat", tout en relevant son objectif de cours de 27 à 35 euros.

Valeurs en baisse

OVH Cloud signe le repli le plus marqué du SBF 120.

SES n'avait pas vraiment la tête dans les étoiles aujourd'hui. Les marchés ont sanctionné un excédent brut d'exploitation ajusté inférieur aux attentes en 2022, tout commes les objectifs 2023 pour cet indicateur, annoncé entre 1,01 et 1,05 milliard d'euros cette année, quand les analystes tablaient en moyenne sur 1,131 milliard, selon un consensus fourni par la société.

Bic et Virbac étaient également mal orientés.

Sur le CAC 40, 7 valeurs sont dans le rouge, emmenées par Teleperformance, Engie et Saint-Gobain.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues