1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 26 juin: tentative de rebond avortée

Boursorama26/06/2018 à 18:30

Après une ouverture en légère hausse, la bourse de Paris a manqué de carburant pour reconquérir le seuil des 5300 pts et clôture finalement autour de l'équilibre, en baisse symbolique de 0,05% à 5281 pts.  La tendance a été freinée par le manque d'entrain à Wall Street qui reste plombé par le spectre d'une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

Du coté des valeurs, dans le secteur des semi-conducteurs, très sensible au thème des tensions commerciales, STMicroelectronics signe la plus forte hausse du CAC 40 après avoir reculé de plus de 7,6% sur la semaine.
Le secteur du luxe reprend également de la hauteur à l'image de Kering et LMVH qui gagnent 1,88% et 1,27 % respectivement.

Eurofins Scientific signe la meilleure performance du SBF 120 après avoir relevé ses objectifs 2018-2020 à la suite du feu vert des autorités américaines au rachat de Covance Food Solutions. Le laboratoire vise désormais une progression d'environ 28% de son chiffre d'affaires cette année à 3,8 milliards d'euros (4 milliards en pro-forma), ce qui reviendrait à un doublement de taille par rapport à 2015.

A l'inverse, Elior Group dégringole sous les 13 euros. Après trois profit warning, le groupe de restauration collective a dévoilé un plan stratégique à horizon 2021 à l'occasion d'une journée investisseurs, qui a pour objectif  une croissance organique supérieure à 3% par an, ainsi qu'une croissance de l'Ebitda ajusté deux fois supérieure à celle de la croissance organique.

Ingenico était recherché alors que selon Bloomberg, des sociétés de private equity auraient l'intention de racheter le groupe français de monétique qui capitalise 5 milliards d'euros dans un contexte de consolidation du secteur.
Air France KLM accuse la deuxième plus forte baisse de l'indice SBF120, plombée par la confusion qui règne autour de la nomination du nouveau PDG, les positions semblant encore loin d'être arrêtées sur le profil du successeur de Jean-Marc Janaillac.

Eutelsat reprend des couleurs après avoir été lanterne rouge la veille suite à une rumeur selon laquelle il aurait pu se lancer dans une bataille de surenchère pour racheter le britannique Inmarsat.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer