Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Debrief Bourse du 22 décembre : Le marché ne cède pas à la panique après le vote de la Catalogne

information fournie par Boursorama22/12/2017 à 19:00

Les marchés européens ont pris acte de la victoire des séparatistes aux élections régionales en Catalogne, et clôturent en légère baisse, à l'exception de la Bourse de Madrid qui recule nettement, pénalisée notamment par ses banques. L'impact du vote catalan a eu un impact limité sur l'euro qui cède 0,3% face au dollar mais reste solidement ancré au-dessus du seuil des 1,18$. Le CAC 40 quant à lui consolide légèrement mais reste largement sous les 5365 points après une semaine flat (+0,29% de progression hebdomadaire).


Du coté des valeurs, le secteur des opérateurs satellitaires a le vent en poupe grâce à  Kepler Cheuvreux qui estime que le risque pesant sur le secteur a diminué. Les analystes passent de converser à achat sur Eutelsat avec un objectif de cours inchangé à 22 euros et relèvent leur recommandation d’alléger à conserver sur SES mais ramène leur objectif de cours de 18 à 14 euros.

Parmi les plus fortes hausses, Vallourec se distingue grâce à Société Générale qui est passé de conserver à acheter en visant 6,05 euros contre 4,63 euros auparavant sur le dossier. Un changement d’avis qui confirme une certaine amélioration de la perception du dossier puisque 47% des avis sont positifs désormais sur Vallourec,  le meilleur taux sur la valeur depuis 2013. Les analystes restent tout de même profondément divisés sur le sujet puisque 47% des analystes maintiennent un avis négatif.

A l’inverse lanterne rouge du SBF 120 Genfit subit des prises de bénéfices après avoir bondit de 11% la veille suite à l’avis positif d’un cabinet américain sur le dossier.

Mal orienté également, Eiffage perd du terrain alors que la Fédération française du bâtiment (FFB) prévoit un ralentissement de la croissance dans le secteur du bâtiment en France en 2018 à cause du durcissement des dispositifs d'incitation fiscale et des prix élevés dans le logement neuf.  Dans son point de conjoncture, l’institution dit tabler sur une croissance de 2,4% de l'activité l'an prochain, après +4,7% attendu sur l'ensemble de 2017.

Sur le SRD, Groupe Gorgé est à la peine après un avertissement sur les résultats annuels. Le titre perd 5,2% à 14,39 euros après avoir annoncé tabler s sur un chiffre d'affaires compris entre 260 et 270 millions d'euros, à comparer à une précédente estimation de l'ordre de 300 millions d'euros.


Vidéos les + vues