Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Debrief Bourse du 13 septembre : La BCE laisse les marchés actions de marbre

information fournie par Boursorama13/09/2018 à 18:19

Après 4 séances de hausse consécutive, le marché parisien a fait du surplace et clôture en baisse  symbolique de 0,08% à 5328 pts. Sur le front économique, la BCE s'est montrée rassurante concernant les risques politiques et sur les émergents, ce qui a laissé de marbre le marché action, mais a dopé l'euro qui a bondit de 0,37% pour tutoyer le seuil des 1,17 contre le dollar.

Coté valeurs, Michelin signe la meilleure performance du CAC, après avoir confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'année 2018. Le géant des pneumatiques explique notamment que le marché des poids lourd reste tiré par la forte demande de fret (en Europe et aux Amériques) et que ceux de spécialités poursuivent leur croissance dynamique.

Dans le même secteur, Renault est bien orienté, grâce à Oddo qui reste à l'achat sur le dossier mais abaisse son objectif de cours qui passe de 120 à 110 euros. Oddo reste néanmoins à l'achat sur le titre, alors que les résultats du premier semestre ont démontré une bonne agilité dans un environnement difficile.

Lanterne rouge du SBF 120, l'action Rubis perd 10,58%  à 45,20 euros après la publication, de comptes semestriels décevants. Le désengagement de l'Iran a pesé et la branche Terminal reste en difficulté. Cependant, plusieurs analystes demeurent optimistes en pariant sur des acquisitions. Chez Portzamparc, on reste d'avis de conserver le titre en visant 53,9 euros. Idem chez Oddo BHF, qui reste acheteur du dossier en visant 58 euros.

Publicis redonne du terrain alors que Crédit suisse a coupé son objectif de cours sur la valeur de 64 à 60 euros tout en restant neutre sur le dossier.  Pour justifier la révision de leur objectif de cours, les analystes évoquent la persistance de la concurrence auxquelles font face les agences publicitaires.

Sur le SBF 120, Korian bondit de 9,5%, porté par une publication semestrielle de qualité, avec un résultat net part du groupe en hausse de 43,3% à 55 millions d'euros et une marge d'EBITDA en progression de 40 points de base à 13,9%.

Enfin le secteur du luxe subit des prises de bénéfices après avoir été à la fête la veille suite aux bons résultats d'Hermès international qui a rassuré sur la dynamique commerciale en Chine.


Valeurs associées

Euronext Paris +3.27%
Euronext Paris +3.09%
Euronext Paris +5.26%
Euronext Paris +3.74%
Euronext Paris +1.29%

Vidéos les + vues