Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le debrief Bourse du 11 mars : début de semaine sans conviction à Paris

information fournie par Boursorama 11/03/2024 à 18:00

Après le nouveau sommet historique conquis la semaine dernière, le CAC 40 a besoin de souffler. Il commence cette semaine sans conviction, et termine à -0,1% vers les 8.020 points et 2,5 milliards d'euros échangés.

C'est la même ambiance outre-Atlantique avec un Dow Jones qui cède 0,1% à 17h45 et un Nasdaq qui abandonne 0,2%. Le bitcoin échappe à cette journée de consolidation en se propulsant à un nouveau record au-dessus de la barre des 72.000 dollars.

Valeurs en hausse

C'est Air France-KLM qui volait le plus haut sur le SBF 120, les investisseurs ignorant l'avis d'Oddo BHF qui réitère son opinion "sous-performance" sur le titre en abaissant son objectif de cours de 11,50 à 10,50 euros, considérant que si la demande demeure solide, les coûts unitaires seront encore sous pression en 2024.

Derrière on retrouve Ipsen et Valneva.

Spie avait encore de l'énergie aujourd'hui. Après les bons résultats dévoilés jeudi dernier, le spécialiste des services multi-techniques dans l'énergie et les communications a annoncé la signature d'un accord portant sur l'acquisition de 92% de ICG Group en Allemagne. L'entreprise génère un chiffre d'affaires d'environ 230 millions d'euros en 2023 avec des niveaux de marge au-delà de 10%.

C'est Eurofins Scientific qui domine le CAC 40 avec une 4e séance de hausse, devant Unibail-Rodamco-Westfield, Bouygues et Crédit Agricole.

Sur le SRD, c'est Peugeot Invest qui se distingue (+6,4%). La société d'investissement a décidé d'engager une évolution managériale. Le mandat de directeur général de Bertrand Finet prendra fin à la date d'arrivée de son remplaçant et au plus tard fin juillet, dans le but de mettre en place un nouveau binôme de dirigeants.

Valeurs en baisse

Deuxième journée de repli marqué pour VusionGroup alors que Nexity repart dans le rouge après deux séances de rebond. Même scénario pour CGG et Euroapi.

Sur le CAC 40 c'est Alstom qui avait un train de retard. Pour rappel, le groupe sortira de l'indice CAC 40 lundi prochain. Publicis Groupe, Thales, Schneider Electric et Teleperformance suivent. HSBC a réduit son objectif de cours de 220 à 150 euros sur le titre du spécialiste des centres d'appels.

LG (redaction@boursorama.fr)


Valeurs associées

NEXC -4.18%

Vidéos les + vues