Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le debrief Bourse du 11 juin : la Bourse toujours plombée par l’incertitude politique

information fournie par Boursorama 11/06/2024 à 18:00

Malgré un léger sursaut en début de matinée, le CAC 40 creuse ses pertes. L'incertitude politique en France avec l'annonce d'élections anticipées pèse sur les marchés qui s'interrogent notamment sur la teneur des orientations économiques et fiscales en cas de changement majeur à la tête du pays.
Le CAC 40 termine la séance sur une baisse de 1,33% vers les 7789 points dans un volume d'échanges de 2,8 milliards d'euros à la clôture.
Le climat politique actuel continue également d'avoir un impact sur les taux longs si bien que l'écart entre le taux auquel la France emprunte sur les marchés à dix ans et celui auquel emprunte nos voisins allemands est au plus haut depuis 2020. Pour rappel, cet écart aussi appelé spread est un indicateur qui mesure la confiance des investisseurs dans la capacité du pays à honorer sa dette.
Au chapitre des valeurs, ce sont toujours les bancaires qui continuent de souffrir. Société Générale recule encore de 5,02%. Crédit Agricole de 3,9%. BNP Paribas de 3,89%.
La foncière commerciale Unibail-Rodamco-Westfield se replie aussi de 4,10%.
Quelques sursauts sont à noter du côté de l'indice avec Edenred, Danone et Carrefour qui est numéro 1 sur l'indice : +1,17%. Des valeurs qui font figure de refuge auprès des investisseurs.
Sur le SBF 120, les groupes audiovisuels sont mis sous pression alors que le Rassemblement national entend privatiser l'audiovisuel public s'il accédait au pouvoir. Voilà qui pénalise fortement TF1 qui verrait ses recettes publicitaires fortement mises à mal avec un tel scénario. Le titre baisse de presque 7%.
De son côté, Atos n'en finit plus de sombrer près l'annonce de la poursuite des négociations pour sa restructuration financière avec le consortium mené par OnePoint. Le conseil d'administration d'Atos a en effet préféré cette offre à celle du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky.
Enfin, on termine avec les marchés US. Wall Street a débuté la séance en territoire négatif. Les investisseurs optent pour la prudence à la veille de la décision de la Fed sur les taux.
Voilà c'est tout pour ce soir mais n'oubliez pas toute l'actualité économique et financière est sur Boursorama.


Valeurs associées

1.13 EUR Euronext Paris +14.17%
TF1
7.67 EUR Euronext Paris +0.07%

Vidéos les + vues