Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Tensions Etats-Unis / Iran  - page 6

Les tensions géopolitiques ne cessent de monter entre l'Iran et les Etats-Unis depuis que Washington s'est retiré de l'accord international sur le nucléaire iranien en mai 2018. Après la destruction le 20 juin dernier d'un drone américain de surveillance par un missile iranien, le président américain Donald Trump a failli riposter avec des frappes ciblées contre l'Iran avant de les annuler à la dernière minute.  Une escalade des tensions qui fait craindre un embrasement de la région Moyen-Orient.

  • information fournie par Reuters17.05.202222:05

    (Actualisé tout du long) par Parisa Hafezi DUBAI, 17 mai (Reuters) - La télévision publique iranienne a diffusé mardi ce qu'elle a présenté comme les détails de l'arrestation ce mois-ci de deux ressortissants français accusés, décrivant ces derniers comme deux espions ayant cherché à provoquer des troubles dans le pays. Téhéran avait indiqué la semaine dernière avoir placé en détention deux Européens accusés de vouloir nuire à la sécurité nationale, sans préciser la nationalité des deux suspects

  • information fournie par Reuters17.05.202221:36

    WASHINGTON, 17 mai (Reuters) - Un porte-parole du département d'Etat américain a appelé mardi l'Iran à relâcher immédiatement deux ressortissants français accusés par Téhéran d'avoir cherché à "déstabiliser le pays", après que la télévision publique iranienne a rapporté ce qu'elle a décrit comme des précisions sur ces arrestations ce mois-ci. La France a dénoncé la semaine dernière des arrestations "sans fondement", confirmant la détention de deux ressortissants français partis en vacances en Iran

  • information fournie par Reuters13.05.202221:24

    (Ajoute détails) WEISSENHAUS, Allemagne, 13 mai (Reuters) - Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a déclaré vendredi que le déplacement effectué cette semaine à Téhéran par le coordinateur de l'Union européenne pour les négociations sur le nucléaire iranien avait permis de relancer les discussions après deux mois de blocage. S'exprimant devant la presse en marge d'une réunion du G7 dans le nord de l'Allemagne, Josep Borrell a estimé que l'Iran avait apporté une réponse "suffisamment positive" à la préoccupation exprimée par le coordinateur européen, Enrique Mora, sur le fait que le statu quo ne pouvait durer

  • information fournie par Reuters13.05.202210:10

    WEISSENHAUS, Allemagne, 13 mai (Reuters) - Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a déclaré vendredi que le déplacement effectué cette semaine à Téhéran par le coordinateur de l'Union européenne pour les négociations sur le nucléaire iranien avait permis de relancer les discussions après deux mois de blocage. S'exprimant devant la presse en marge d'une réunion du G7 dans le nord de l'Allemagne, Josep Borrell a estimé que l'Iran avait apporté une réponse "suffisamment positive" à la préoccupation exprimée par le coordinateur européen, Enrique Mora, sur le fait que le statu quo ne pouvait durer

  • information fournie par Reuters12.05.202216:45

    (.) par John Irish WEISSENHAUS, Allemagne, 12 mai (Reuters) - Il y a encore un intérêt à relancer l'accord international sur le programme nucléaire iranien, a-t-on déclaré jeudi de source diplomatique française sans toutefois cacher son pessimisme sur la capacité des Etats-Unis et de l'Iran à parvenir rapidement à un compromis sur leurs divergences

  • information fournie par Reuters12.05.202216:30

    PARIS, 12 mai (Reuters) - L'Iran aurait tort de miser sur une prolongation des discussions en vue d'un nouvel accord sur son programme nucléaire, qui sont actuellement au point mort, a-t-on déclaré jeudi de source diplomatique française en dénonçant une "provocation" de Téhéran après l'arrestation de deux Français en Iran. (Reportage John Irish, version française Marc Angrand)

  • information fournie par Reuters12.05.202212:10

    par Noah Browning LONDRES, 12 mai (Reuters) - Le marché pétrolier mondial n'est pas menacé de pénurie, même en cas de durcissement des sanctions visant la Russie, a déclaré jeudi l'Agence internationale de l'énergie, une prévision bien moins alarmante qu'il y a deux mois, lorsque l'AIE mettait en garde contre le risque d'un "choc d'offre global". L'organisation internationale, qui tablait mi-mars sur une chute de trois millions de barils par jour de la production de brut en avril, a revu cette estimation à la baisse pour la deuxième fois, à un million de bpj

  • information fournie par Reuters12.04.202219:35

    (actualisé avec déclaration de Khameneï) DUBAÏ, 12 avril (Reuters) - Le guide suprême iranien a déclaré mardi que l'avenir de son pays ne devrait pas être lié au succès ou à l'échec des pourparlers nucléaires avec les puissances mondiales, selon les médias d'État iraniens, ajoutant que les négociations visant à relancer l'accord nucléaire de 2015 "se déroulent bien". "Les négociations nucléaires se déroulent bien et notre équipe de négociateurs informe le président, le Conseil Suprême de Sécurité Nationale et d'autres instances

  • information fournie par Reuters12.04.202218:40

    DUBAÏ, 12 avril (Reuters) - Le guide suprême iranien a déclaré mardi que l'avenir de son pays ne devrait pas être lié au succès ou à l'échec des pourparlers nucléaires avec les puissances mondiales. L'ayatollah Ali Khamenei a ajouté que les discussions visant à relancer l'accord nucléaire de 2015 "se déroulent bien"

  • information fournie par Reuters10.04.202213:00

    DUBAÏ, 10 avril (Reuters) - Le président américain Joe Biden devrait lever certaines sanctions visant l'Iran en signe de bonne volonté pour relancer l'accord nucléaire international de 2015 a déclaré dimanche le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amirabdollahian. L'Iran et les États-Unis ont engagé des pourparlers indirects à Vienne l'an dernier dans l'espoir cet accord de 2015 que les Etats-Unis ont quitté en 2018 sous la présidence de Donald Trump et que Téhéran n'a pas respecté par la suite en accélérant son programme nucléaire

  • information fournie par Reuters09.04.202218:48

    DUBAI, 9 avril (Reuters) - L'Iran a annoncé samedi avoir imposé des sanctions contre 24 ressortissants américains, dont l'ancien chef d'état-major de l'armée de terre George William Casey et Rudolf Giuliani, avocat de l'ancien président Donald Trump, alors que les pourparlers relatifs à l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien sont suspendus depuis plus d'un mois. La majorité des personnes visées, officiers, responsables politiques, dirigeants d'entreprise, étaient en fonctions sous le mandat de Donald Trump, qui avait annoncé en mai 2018 le retrait des Etats-Unis de l'accord de Vienne et le rétablissement des sanctions économiques à l'encontre de l'Iran

  • information fournie par Reuters07.04.202217:58

    WASHINGTON, 7 avril (Reuters) - Le chef d'état-major de l'armée américaine s'est dit jeudi défavorable au retrait de la force Al Qods, une unité des Gardiens de la révolution iranienne, de la liste américaine des organisations terroristes étrangères. S'exprimant devant la commission sénatoriale des Forces armées, le général Mark Milley a dit penser "que la force Al Qods est une organisation terroriste

  • information fournie par Reuters07.04.202211:44

    (actualisé tout du long avec précisions) par Ali Kucukgocmen ISTANBUL, 7 avril (Reuters) - La justice turque a comme attendu décidé jeudi d'arrêter le procès de 26 suspects saoudiens jugés par contumace pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi en 2018 au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul et a transféré le dossier à la justice saoudienne, dans un contexte de tentative de normalisation des relations entre Ankara et Ryad. Le parquet turc a demandé la semaine dernière l'arrêt du procès et le transfert du dossier aux autorités saoudiennes nL5N2VY355 , une demande ensuite validée par le ministère turc de la Justice

  • information fournie par Reuters07.04.202209:41

    ISTANBUL, 7 avril (Reuters) - La justice turque a comme prévu décidé jeudi d'arrêter le procès de 26 suspects saoudiens jugés par contumace pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi en 2018 au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul et transféré le dossier à la justice saoudienne. Cette décision intervient alors qu'Ankara tente de restaurer ses relations avec Ryad

  • information fournie par Reuters06.04.202216:40

    VIENNE, 6 avril (Reuters) - L'Iran a transféré dans son site souterrain d'enrichissement de l'uranium de Natanz l'ensemble des équipements de son atelier de fabrication de pièces de centrifugeuses de Karaj, désormais à l'arrêt, fait savoir mercredi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans un communiqué. "Des inspecteurs de l'Agence ont vérifié que ces machines portaient encore les scellés de l'Agence sur le site de Natanz et, de ce fait, n'étaient pas fonctionnels", est-il précisé dans ce communiqué

  • information fournie par Reuters28.03.202214:29

    par Humeyra Pamuk SDE BOKER, Israël, 28 mars (Reuters) - Le secrétaire d'Etat des Etats-Unis, Antony Blinken, a affiché un front uni lundi avec les alliés de Washington au Moyen-Orient, espérant apaiser leurs inquiétudes sur l'engagement américain dans la région et lever leurs réticences sur l'accord près de voir le jour au sujet du programme nucléaire iranien. Le chef de la diplomatie américaine a rejoint lundi le sommet entamé la veille dans le kibboutz de Sde Boker, dans le désert du Néguev, dans le sud d'Israël, qui réunit Israël, l'Egypte, ainsi que trois autres pays arabes avec lesquels l'Etat hébreu a normalisé ses relations en 2020 sous l'impulsion des Etats-Unis: Bahreïn, les Emirats arabes unis et le Maroc

  • information fournie par Reuters28.03.202211:17

    PARIS, 28 mars (Reuters) - Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré lundi lors d'un point de presse à l'occasion d'un déplacement à Doha, au Qatar, qu'un accord devrait bientôt être conclu au sujet de la relance de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, qui fait l'objet de discussions depuis 11 mois à Vienne. "Nous sommes près d'un accord", a déclaré le chef de la diplomatie française, en espérant que les "quelques points qui restent à régler, marginaux (

  • information fournie par Reuters27.03.202212:07

    DOHA, 27 mars (Reuters) - L'émissaire spécial des États-Unis pour l'Iran, Robert Malley, a déclaré dimanche qu'il n'était pas convaincu de l'imminence d'un accord sur le nucléaire entre les grandes puissances et l'Iran, objet de pourparlers depuis 11 mois à Vienne. Un échec de la sauvegarde du Plan d'action global commun, nom officiel de l'accord de Vienne - qui consiste à freiner le programme nucléaire de Téhéran en échange d'une levée de sanctions - augmenterait le risque d'une guerre régionale et pourrait favoriser de nouvelles hausses des prix du pétrole, estiment les analystes

  • information fournie par Reuters26.03.202218:57

    RIYAD, 26 mars (Reuters) - Le mouvement rebelle houthi du Yémen a déclaré samedi qu'il suspendait les frappes de missiles et de drones contre l'Arabie saoudite pendant trois jours dans le cadre d'une initiative de paix qui pourrait selon lui se prolonger si la coalition dirigée par l'Arabie saoudite opérant au Yémen cessait les frappes aériennes et levait les restrictions portuaires. Le groupe a également annoncé une suspension, pour trois jours, des offensives terrestres au Yémen, y compris dans la région productrice de gaz de Marib, a déclaré Mahdi al-Mashat, le chef du bureau politique des Houthis, dans un discours diffusé à la télévision

  • information fournie par Reuters26.03.202213:54

    DOHA, 26 mars (Reuters) - L'Iran et les puissances occidentales sont "très proches" d'un accord sur une relance du pacte de Vienne de 2015 qui encadre les activités nucléaires de Téhéran, a déclaré samedi Josep Borrell, le haut représentant de l'Union européenne (UE) pour les Affaires extérieures. "A présent, nous sommes très proches d'un accord et j'espère que ce sera possible", a-t-il déclaré dans une allocution à la conférence internationale du Forum de Doha