Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Tensions Etats-Unis / Iran  - page 30

Les tensions géopolitiques ne cessent de monter entre l'Iran et les Etats-Unis depuis que Washington s'est retiré de l'accord international sur le nucléaire iranien en mai 2018. Après la destruction le 20 juin dernier d'un drone américain de surveillance par un missile iranien, le président américain Donald Trump a failli riposter avec des frappes ciblées contre l'Iran avant de les annuler à la dernière minute.  Une escalade des tensions qui fait craindre un embrasement de la région Moyen-Orient.

  • information fournie par Reuters08.04.202101:30

    par Francois Murphy, John Irish et Arshad Mohammed VIENNE, 7 avril (Reuters) - Les diplomates des grandes puissances ont rencontré séparément mercredi l'Iran et les États-Unis pour discuter de la manière de relancer l'accord nucléaire de 2015 que Washington a abandonné il y a trois ans. Ni les États-Unis ni l'Iran ne s'attendent à des avancées rapides dans les pourparlers qui ont débuté mardi à Vienne, les diplomates européens et d'autres pays jouant le rôle d'intermédiaires car Téhéran rejette pour l'instant les discussions directes avec Washington

  • information fournie par Reuters06.04.202121:42

    (Actualisé aux paragraphes 4-5 avec les déclarations du département d'Etat américain) par Francois Murphy, Parisa Hafezi et John Irish VIENNE, 6 avril (Reuters) - Téhéran et les grandes puissances vont poursuivre les discussions sur une relance de l'accord de Vienne sur le programme nucléaire iranien, a déclaré mardi à la télévision d'Etat le principal négociateur iranien sur le dossier. "Les discussions à Vienne ont été constructives (

  • information fournie par France 2406.04.202120:13

    Pour la première fois en cinq ans, des délégués américains et iraniens étaient présents dans un même lieu, à quelques mètres de distance. C'est déjà là l'immense changement qu'ont pu observer à Vienne les pays signataires du JCPOA, l'accord sur le programme nucléaire iranien

  • information fournie par Reuters06.04.202112:45

    par Francois Murphy, Parisa Hafezi et John Irish VIENNE, 6 avril (Reuters) - L'Iran et les Etats-Unis entament à Vienne mardi des discussions indirectes qui visent à ramener les deux pays dans le cadre de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire de Téhéran, un processus avec lequel Washington a rompu il y a trois ans. Le retrait des Américains a conduit les Iraniens à dépasser régulièrement les limites fixées par l'accord à ses activités d'enrichissement d'uranium, provoquant un retour des sanctions qui plombent l'économie de la république islamique

  • information fournie par Reuters06.04.202100:38

    WASHINGTON, 6 avril (Reuters) - Les Etats-Unis s'attendent à ce que soient "difficiles" les discussions indirectes devant débuter mardi avec l'Iran sur un retour des deux pays dans le cadre de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, ajoutant ne pas s'attendre à des avancées dans l'immédiat. "Nous ne sous-estimons pas l'ampleur des défis face à nous", a déclaré lundi le porte-parole du département d'Etat américain

  • information fournie par Reuters05.04.202114:46

    DUBAI, 5 avril (Reuters) - Les autorités iraniennes ont arrêté un "espion israélien", rapporte lundi un site d'information iranien sans préciser la nationalité de la personne. "Un espion israélien a été arrêté dans la province iranienne de l'Azerbaïdjan oriental (

  • information fournie par Reuters03.04.202114:08

    (Actualisé avec entretien Le Drian-Zarif) 3 avril (Reuters) - L'Iran refuse une levée graduelle des sanctions américaines, a réaffirmé samedi le ministère des Affaires étrangères de la République islamique à trois jours de négociations indirectes avec les Etats-Unis sur l'accord nucléaire de 2015. "Aucun plan étape par étape n'est envisagé", a déclaré Saeed Khatibzadeh, porte-parole du ministère, cité par la chaîne Press TV

  • information fournie par Reuters03.04.202112:56

    3 avril (Reuters) - L'Iran refuse une levée graduelle des sanctions américaines, a réaffirmé samedi le ministère des Affaires étrangères de la République islamique à trois jours de négociations indirectes avec les Etats-Unis sur l'accord nucléaire de 2015. "Aucun plan étape par étape n'est envisagé", a déclaré Saeed Khatibzadeh, porte-parole du ministère, cité par la chaîne Press TV

  • information fournie par Reuters02.04.202119:10

    (Actualisé tout du long) par John Irish, Parisa Hafezi et Robin Emmott PARIS/DUBAI/VIENNE, 2 avril (Reuters) - L'Iran et les Etats-Unis ont annoncé vendredi qu'ils participeraient à des discussions indirectes à partir de mardi à Vienne dans le cadre des efforts de relance de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien. La Chine, la Russie, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne - toutes signataires de cet accord appelé Plan d'action global commun - ont discuté vendredi par visioconférence avec l'Iran d'un possible retour des Etats-Unis dans cet accord et une nouvelle séance de négociations est prévue mardi à Vienne

  • information fournie par France 2402.04.202118:24

    Les discussions à venir sur le nucléaire iranien viseront à définir deux listes distinctes de sanctions susceptibles d'être levées par les Etats-Unis et des obligations auxquelles l'Iran devra se conformer, qui serviront de base de négociation, toutes les parties espérant parvenir à un accord dans les deux mois, selon un responsable européen.

  • information fournie par Reuters02.04.202115:27

    (Actualisé avec précisions et déclarations supplémentaires) BRUXELLES, 2 avril (Reuters) - Les discussions à venir sur le nucléaire iranien viseront à définir deux listes distinctes de sanctions susceptibles d'être levées par les Etats-Unis et des obligations auxquelles l'Iran devra se conformer, qui serviront de base de négociation, toutes les parties espérant parvenir à un accord dans les deux mois, selon un responsable européen. Les représentants de l'Iran et de la Chine, la Russie, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne doivent se rencontrer à nouveau mardi à Vienne, après une première visioconférence ce vendredi, afin de discuter de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien

  • information fournie par Reuters02.04.202114:26

    2 avril (Reuters) - Une délégation américaine sera présente mardi à Vienne où se tiendra une nouvelle séance de discussions sur le nucléaire iranien et devrait être disponible pour des négociations indirectes avec Téhéran, a déclaré vendredi un responsable européen. (Bureaux de Reuters)

  • information fournie par Reuters02.04.202113:40

    PARIS, 2 avril (Reuters) - L'Union européenne va intensifier les prises de contacts séparées avec tous les signataires de l'accord nucléaire et avec les Etats-Unis, annonce vendredi le bloc communautaire dans un communiqué. (John Irish, version française Nicolas Delame)

  • information fournie par Reuters02.04.202112:18

    PARIS, 2 avril (Reuters) - Les représentants de Téhéran et des grandes puissances se réuniront mardi à Vienne pour discuter de l'accord sur le nucléaire iranien, a annoncé vendredi le ministère iranien des Affaires étrangères. (John Irish, version française Myriam Rivet)

  • information fournie par Reuters02.04.202112:05

    PARIS, 2 avril (Reuters) - Le délégué russe à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé vendredi que les discussions entre Téhéran et et les grandes puissances sur le programme nuclaire iranien étaient terminées. (Myriam Rivet)

  • information fournie par Reuters01.04.202115:43

    VIENNE, 1er avril (Reuters) - L'Iran a mis en service une quatrième "cascade" de 174 centrifugeuses IR-2m pour produire de l'uranium enrichi sur son site souterrain de Natanz, a déclaré jeudi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans un rapport à ses pays membres. "Le 31 mars 2021, l'Agence a vérifié (

  • information fournie par Reuters01.04.202113:21

    DUBAI, 1er avril (Reuters) - Un porte-parole des rebelles chiites Houthis du Yémen a déclaré jeudi que le groupe avait attaqué à l'aide de quatre drones des cibles importantes à Ryad, la capitale de l'Arabie saoudite. Les autorités saoudiennes n'ont pas confirmé l'attaque

  • information fournie par Reuters31.03.202101:05

    par John Irish et Arshad Mohammed PARIS, 31 mars (Reuters) - Les efforts pour définir des mesures initiales destinées à ramener les Etats-Unis et l'Iran dans l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien sont dans l'impasse, mais des diplomates occidentaux estiment que Téhéran veut désormais discuter d'une feuille de route élargie pour le raviver, ce que Washington serait disposé à faire. Les conseillers du président américain Joe Biden pensaient initialement que Téhéran, avec lequel ils n'ont pas eu de discussions directes, voulait évoquer de premières mesures destinées à revenir dans le Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPOA en anglais) abandonné en 2018 par le prédécesseur de Biden, Donald Trump

  • information fournie par Reuters30.03.202108:10

    (Actualisé avec déclaration de la représentation de l'Iran à l'Onu) DUBAI, 30 mars (Reuters) - L'Iran n'arrêtera pas d'enrichir de l'uranium à 20% avant la levée de toutes les sanctions des Etats-Unis, rapporte mardi la télévision publique iranienne, citant un responsable anonyme, en réaction à une information de la presse américaine selon laquelle Washington prépare une nouvelle proposition pour relancer les négociations. L'administration Biden cherche à inciter l'Iran à revenir avec les Etats-Unis dans l'accord conclu en 2015, appelé JCPOA, en vertu duquel des sanctions économiques imposées à Téhéran ont été levées en échange d'un encadrement du programme nucléaire iranien

  • information fournie par Reuters30.03.202107:25

    DUBAI, 30 mars (Reuters) - L'Iran n'arrêtera pas d'enrichir de l'uranium à 20% avant la levée de toutes les sanctions des Etats-Unis, rapporte mardi la télévision publique iranienne, citant un responsable anonyme, en réaction à une information de la presse américaine selon laquelle Washington prépare une nouvelle proposition pour relancer les négociations. L'administration Biden cherche à inciter l'Iran à revenir avec les Etats-Unis dans l'accord conclu en 2015, en vertu duquel des sanctions économiques imposées à Téhéran ont été levées en échange d'un encadrement du programme nucléaire iranien