Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Tensions Etats-Unis / Iran  - page 9

Les tensions géopolitiques ne cessent de monter entre l'Iran et les Etats-Unis depuis que Washington s'est retiré de l'accord international sur le nucléaire iranien en mai 2018. Après la destruction le 20 juin dernier d'un drone américain de surveillance par un missile iranien, le président américain Donald Trump a failli riposter avec des frappes ciblées contre l'Iran avant de les annuler à la dernière minute.  Une escalade des tensions qui fait craindre un embrasement de la région Moyen-Orient.

  • information fournie par Reuters08.03.202221:40

    par Francois Murphy, John Irish et Parisa Hafezi VIENNE, 8 mars (Reuters) - Les puissances occidentales ont prévenu mardi la Russie qu'elle ne devait pas empêcher la conclusion considérée comme imminente d'un accord ramenant les Etats-Unis et l'Iran dans le cadre du pacte de 2015 sur le nucléaire iranien, en marge du retour à Téhéran du négociateur en chef iranien pour consultations. Ouvertes en avril dernier dans la capitale autrichienne Vienne, les discussions indirectes destinées à ramener les Etats-Unis et l'Iran dans le Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPoA en anglais) sont entrées dans leur ultime phase

  • information fournie par Reuters08.03.202221:07
    4

    PARIS (Reuters) - Les Etats-Unis et la France sont convenus de poursuivre une étroite coordination pour tenter de parvenir à un accord sur la sauvegarde du pacte nucléaire iranien, a déclaré mardi le département d'Etat américain à l'issue d'une rencontre à Paris entre le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et le président français Emmanuel Macron. Les discussions indirectes entre l'Iran et les Etats-Unis, entamées en avril dernier pour relancer l'accord international (PAGC ou JCPoA) de 2015, dont Washington est sorti en 2018, sont entrées dans leur dernière phase mais sont compliquées par les retombées du conflit en Ukraine

  • information fournie par Reuters08.03.202220:13

    PARIS, 8 mars (Reuters) - Les Etats-Unis et la France sont convenus de poursuivre une étroite coordination pour tenter de parvenir à un accord sur la sauvegarde du pacte nucléaire iranien, a déclaré mardi le département d'Etat américain à l'issue d'une rencontre à Paris entre le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et le président français Emmanuel Macron. Les discussions indirectes entre l'Iran et les Etats-Unis, entamées en avril dernier pour relancer l'accord international (PAGC ou JCPoA) de 2015, dont Washington est sorti en 2018, sont entrées dans leur dernière phase mais sont compliquées par les retombées du conflit en Ukraine

  • information fournie par Reuters08.03.202210:10

    8 mars (Reuters) - Les Gardiens de la révolution islamique, le corps d'élite des forces de sécurité iraniennes, ont lancé avec succès un deuxième satellite militaire, rapporte mardi l'agence semi-officielle Tasnim. Le satellite Nour 2 a été mis en orbite à 500 km d'altitude, un peu plus que les 425 km de Nour ("lumière" en persan), le premier satellite lancé par l'Iran en avril 2020, précise l'agence

  • information fournie par Reuters07.03.202219:15

    VIENNE, 7 mars (Reuters) - Le chef de la délégation iranienne engagée dans les négociations internationales sur le programme nucléaire de son pays rentre à Téhéran lundi pour des consultations, a rapporté l'agence de presse officielle IRNA. "Bagheri Kani va rentrer ce soir à Téhéran pour des consultations habituelles

  • information fournie par Reuters07.03.202211:36
    7

    VIENNE (Reuters) - La Russie soutient la proposition du directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, de tenir une réunion tripartite avec l'Ukraine pour garantir la sécurité des installations nucléaires ukrainiennes dans le cadre de l'offensive militaire russe, a déclaré lundi le représentant russe auprès de l'AIEA. Mikhaïl Oulianov a toutefois refusé que cette réunion se tienne à Tchernobyl, comme demandé par Rafael Grossi

  • information fournie par Reuters07.03.202211:20

    VIENNE, 7 mars (Reuters) - La Russie soutient la proposition du directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, de tenir une réunion tripartite avec l'Ukraine pour garantir la sécurité des installations nucléaires ukrainiennes dans le cadre de l'offensive militaire russe, a déclaré lundi le représentant russe auprès de l'AIEA. Mikhaïl Oulianov a toutefois refusé que cette réunion se tienne à Tchernobyl, comme demandé par Rafael Grossi

  • information fournie par Reuters07.03.202210:38

    (Actualisé avec déclarations iraniennes supplémentaires, précisions) DUBAI, 7 mars (Reuters) - Téhéran a jugé lundi qu'un compromis visant à remettre sur les rails l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien pourrait être conclu "dans les plus brefs délais" si Washington accepte ses ultimes demandes, et critiqué "l'interférence" de dernière minute de la Russie dans les discussions, jugeant ses revendications "non constructives". Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Saïd Khatibzadeh a fait état d'avancées "significatives" sur la question d'un échange de prisonniers entre l'Iran et les Etats-Unis lors des négociations indirectes menées à Vienne et estimé que l'annonce d'un accord sur les autres points ne dépendait plus que du "bon sens" de Washington

  • information fournie par Reuters07.03.202207:49

    (.) DUBAI, 7 mars (Reuters) - Des représentants iraniens ont déclaré que les exigences de la Russie dans le cadre des négociations de Vienne destinées à raviver l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien n'étaient "pas constructives", rapporte lundi l'agence de presse semi-officielle iranienne Tasnim

  • information fournie par Reuters07.03.202206:28

    DUBAI, 7 mars (Reuters) - Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, Ali Shamkhani, a déclaré lundi que les négociateurs évaluaient de nouveaux éléments qui ont affecté les discussions visant à remettre sur les rails l'accord sur le programme nucléaire iranien. Ali Shamkhani a écrit sur Twitter que l'Iran adaptait des initiatives pour accélérer la conclusion d'un accord

  • information fournie par Reuters05.03.202223:13

    (Actualisé avec Washington, contexte des questions encore en suspens) par Parisa Hafezi et Francois Murphy VIENNE, 5 mars (Reuters) - Une demande russe de garanties écrites des Etats-Unis pour que les sanctions contre Moscou ne portent pas atteinte à la coopération russe avec l'Iran n'est "pas constructive" pour les discussions entre Téhéran et les puissances mondiales visant à relancer l'accord nucléaire de 2015, a déclaré samedi un haut responsable iranien à Reuters. L'annonce de la Russie, qui pourrait torpiller des mois de pourparlers indirects intensifs entre Téhéran et Washington à Vienne, est intervenue peu après que Téhéran a déclaré avoir convenu d'une feuille de route l'organisme de surveillance nucléaire de l'ONU pour résoudre les questions en suspens qui pourraient contribuer à réactiver le pacte nucléaire

  • information fournie par Reuters05.03.202217:26

    DUBAÏ, 5 mars (Reuters) - La demande de la Russie pour des garanties écrites des États-Unis que les sanctions contre Moscou ne nuiraient pas à sa coopération avec l'Iran n'est "pas constructive" pour les pourparlers entre Téhéran et les puissances mondiales pour relancer l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, a déclaré samedi à Reuters un haut responsable iranien. "Les Russes ont mis cette demande sur la table il y a deux jours

  • information fournie par Reuters05.03.202211:47

    (Répétition titre) par Parisa Hafezi VIENNE, 5 mars (Reuters) - L'Iran a déclaré samedi avoir convenu d'une feuille de route avec l'organisme de surveillance nucléaire de l'ONU pour résoudre toutes les questions en suspens sur le programme nucléaire du pays d'ici fin juin. Cette annonce intervient alors que les pourparlers indirects entre l'Iran et les Etats-Unis sur la sauvegarde de l'accord de 2015 encadrant les activités nucléaires de Téhéran semblent sur le point d'aboutir

  • information fournie par Reuters04.03.202219:48

    (Actualisé avec déclarations russes, Borrell) par Francois Murphy et Parisa Hafezi VIENNE, 4 mars (Reuters) - Les pourparlers indirects entre l'Iran et les Etats-Unis sur la sauvegarde de l'accord de 2015 encadrant les activités nucléaires de Téhéran sont près d'aboutir à un accord, a déclaré vendredi la négociatrice britannique. "Nous sommes proches

  • information fournie par Reuters04.03.202217:59

    par Francois Murphy et Parisa Hafezi VIENNE, 4 mars (Reuters) - Les pourparlers indirects entre l'Iran et les Etats-Unis sur la sauvegarde de l'accord de 2015 encadrant les activités nucléaires de Téhéran sont près d'aboutir à un accord, a déclaré vendredi la négociatrice britannique. "Nous sommes proches

  • information fournie par Reuters03.03.202222:49

    WASHINGTON, 3 mars (Reuters) - Des progrès significatifs ont été réalisés dans les pourparlers entre Téhéran et les grandes puissances sur le nucléaire iranien pour relancer l'accord de 2015 mais des sujets difficiles doivent encore être résolus, a déclaré jeudi le département d'État américain. Il n'y aura pas d'accord tant que ces sujets ne seront pas résolus rapidement, a déclaré la porte-parole du département d'État, Jalina Porter, lors d'une conférence de presse

  • information fournie par Reuters03.03.202202:15

    VIENNE, 3 mars (Reuters) - Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, doit se rendre samedi à Téhéran, la capitale iranienne, alors que les négociateurs à Vienne cherchent à rétablir le respect de l'accord de 2015, annonce l'agence de presse iranienne Nournews. Après dix mois de négociation à Vienne, des progrès ont été obtenus pour relancer l'accord, abandonné par les Etats-Unis en 2018, qui encadre les activités nucléaires iraniennes en échange d'une levée des sanctions internationales visant le pays

  • information fournie par Reuters02.03.202215:27

    par Maha El Dahan, Ahmad Ghaddar et Alex Lawler DUBAI/LONDRES, 2 mars (Reuters) - Les pays producteurs de pétrole du groupe informel "Opep+" ont décidé mercredi de s'en tenir à une augmentation limitée de leur production en avril, choisissant d'ignorer la crise en Ukraine, qui favorise l'envolée du prix du baril, et les appels de grands importateurs en faveur d'une accélération de la hausse des pompages. Au plus haut depuis 2014, le cours du Brent LCOc1 dépassait 113 dollars le baril mercredi et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) CLc1 111 dollars, l'un et l'autre affichant un bond de près de 8%

  • information fournie par Reuters28.02.202213:42

    PARIS, 28 février (Reuters) - Le ministère français des Affaires étrangères a estimé lundi qu'il y avait une "urgence critique" à conclure cette semaine les négociations sur la relance de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire de l'Iran. (Reportage John Irish, version française Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey)

  • information fournie par Reuters28.02.202212:46

    28 février (Reuters) - L'Iran a déclaré lundi que la relance de l'accord nucléaire de 2015 était possible si les puissances occidentales prenaient une décision politique à l'égard de trois points clés qui demeurent non résolus, alors que les négociations indirectes entre Téhéran et Washington entrent dans une phase cruciale. Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a indiqué que les questions en suspens portaient sur l'ampleur de la levée des sanctions, la garantie que les États-Unis ne quitteront pas à nouveau le pacte et la résolution des questions relatives aux traces d'uranium découvertes sur plusieurs sites anciens mais non déclarés en Iran