Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tensions Etats-Unis / Iran

Les tensions géopolitiques ne cessent de monter entre l'Iran et les Etats-Unis depuis que Washington s'est retiré de l'accord international sur le nucléaire iranien en mai 2018. Après la destruction le 20 juin dernier d'un drone américain de surveillance par un missile iranien, le président américain Donald Trump a failli riposter avec des frappes ciblées contre l'Iran avant de les annuler à la dernière minute.  Une escalade des tensions qui fait craindre un embrasement de la région Moyen-Orient.

  • Reuters11.05.202120:08

    (RPT titre) VIENNE, 11 mai (Reuters) - L'Iran a porté à hauteur de 63% l'enrichissement d'une partie de son uranium sur le site nucléaire souterrain de Natanz, au-dessus du niveau d'enrichissement de 60% annoncé par Téhéran, selon un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) que Reuters a pu consulter. "Selon l'Iran, des fluctuations des niveaux d'enrichissement (

  • Reuters11.05.202120:03

    VIENNE, 11 mai (Reuters) - L'Iran a porté à hauteur de 63% l'enrichissement d'une partie de son uranium sur le site nucléaire souterrain de Natanz, au-dessus du niveau d'enrichissement de 60% annoncé par Téhéran, selon un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) que Reuters a pu consulter. "Selon l'Iran, des fluctuations des niveaux d'enrichissement (

  • Reuters11.05.202116:11

    PARIS, 11 mai (Reuters) - Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré mardi qu'il restait "beaucoup à faire, dans des délais maintenant très contraints", pour une relance de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien. "Il existe un large accord sur l'urgence et l'importance d'un plein retour de l'Iran à la mise en oeuvre de l'ensemble des mesures de vérification et de suivi prévues par le Plan d'action global commun (PAGC ou JCPoA en anglais), suspendue unilatéralement par l'Iran le 23 février dernier

  • Reuters10.05.202121:37

    WASHINGTON, 10 mai (Reuters) - Un navire de la garde-côtes américaine a procédé à une trentaine de tirs de sommation en direction d'une douzaine de vedettes de la marine du corps des gardiens de la Révolution (IRGCN) qui s'étaient rapprochés de lui et d'autres bâtiments de l'US Navy dans le détroit d'Ormuz, a déclaré lundi le Pentagone. Un incident similaire s'était déjà produit fin avril dans le Golfe, alors que Washington et Téhéran sont engagés dans des discussions indirectes sur les conditions d'un retour des Etats-Unis dans l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien

  • Reuters07.05.202121:43

    DUBAI, 7 mai (Reuters) - Les Etats-Unis ont fait savoir qu'ils étaient prêts à lever de nombreuses sanctions contre l'Iran lors des discussions sur le nucléaire à Vienne mais Téhéran en veut plus, a déclaré vendredi le principal négociateur iranien. "Les informations qui nous été transmises par la partie américaine montrent qu'ils sont sérieux dans leur volonté de réintégrer l'accord sur le nucléaire et ils se sont déclarés prêts jusqu'à présent à lever une grande partie des sanctions", a dit Abbas Araqchi à la télévision publique iranienne

  • Reuters06.05.202123:21

    (Actualisé tout du long; photo à disposition) par Arshad Mohammed et Humeyra Pamuk WASHINGTON, 6 mai (Reuters) - Des représentants américains, iraniens et européens ont indiqué jeudi que d'importantes divergences demeuraient entre Washington et Téhéran sur un retour dans l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, même si un représentant américain a dit qu'une entente sous quelques semaines était possible si l'Iran y était disposé. "Est-il possible de voir un retour mutuel au respect (de l'accord) dans les prochaines semaines, ou une entente sur un respect mutuel ? Oui, c'est possible", a dit un haut représentant du département d'Etat américain

  • Reuters06.05.202119:24

    WASHINGTON, 6 mai (Reuters) - Une entente en vue d'un retour des Etats-Unis et de l'Iran dans le cadre de l'accord sur le programme nucléaire iranien de 2015 pourrait intervenir sous plusieurs semaines si Téhéran en décide ainsi politiquement, a déclaré jeudi un haut représentant du département d'Etat américain, ajoutant que des divergences demeuraient. "Est-il possible de voir un retour mutuel au respect (de l'accord) dans les prochaines semaines, ou une entente sur un respect mutuel ? Oui, c'est possible", a-t-il dit, sous couvert d'anonymat, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes

  • Reuters02.05.202123:41

    par Parisa Hafezi DUBAI, 2 mai (Reuters) - L'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution islamique iranienne, a critiqué dimanche le ministre des Affaires étrangères pour avoir déclaré que les Gardiens de la révolution avaient plus d'influence que lui sur la diplomatie de Téhéran et le dossier clé du nucléaire. Dans cet entretien, diffusé la semaine dernière par la chaîne d'information par satellite en farsi Iran International, basée à Londres, le ministre Mohammad Javad Zarif a dit avoir "zéro" influence sur la politique étrangère de l'Iran

  • Reuters02.05.202121:26

    (Actualisé avec réaction du représentant de l'Iran à l'Onu §4) DUBAI/WASHINGTON/LONDRES, 2 mai (Reuters) - Le département d'État américain a démenti dimanche des informations de la télévision d'Etat iranienne faisant état d'un échange de prisonniers avec l'Iran, alors que Téhéran a confirmé une annonce de la télévision libanaise affirmant qu'un échange était en cours. "Les informations selon lesquelles un accord d'échange de prisonniers a été conclu ne sont pas vraies", a déclaré à Reuters le porte-parole du département d'Etat, Ned Price

  • Reuters02.05.202116:04

    DUBAI, 2 mai (Reuters) - L'Iran va libérer quatre Américains accusés d'espionnage en échange de quatre Iraniens détenus aux États-Unis et du déblocage de sept milliards de dollars de fonds iraniens gelés, a déclaré dimanche une chaîne de télévision libanaise pro-iranienne, Al Mayadeen, citant des responsables iraniens s'exprimant sous couvert d'anonymat. La télévision d'Etat iranienne, citant un responsable, a confirmé ces informations

  • Reuters01.05.202119:35

    (Actualisé avec responsable iranien) VIENNE, 1er mai (Reuters) - Les points les plus critiques visant à relancer l'accord de 2015 relatif au nucléaire iranien ne sont pas réglés mais une issue finale positive ne semble pas hors de portée, ont rapporté samedi de hauts diplomates européens après une nouvelle séance de discussions à Vienne. Les pourparlers indirects entre l'Iran et les États-Unis visant à rapprocher les vues des deux parties sur cet accord reprendront vendredi, a fait savoir pour sa part le chef de la délégation russe

  • Reuters01.05.202117:14

    VIENNE, 1er mai (Reuters) - Les pourparlers indirects entre l'Iran et les États-Unis visant à rapprocher les vues des deux parties sur l'accord de 2015 relatif au nucléaire iranien reprendront vendredi, a déclaré samedi le chef de la délégation russe. Mikhail Ulyanov, ambassadeur russe auprès des organisations internationales, a déclaré à la presse que les discussions sont en bon chemin mais qu'il ne faut pas s'attendre à des progrès significatifs

  • Reuters30.04.202101:22

    DUBAI, 29 avril (Reuters) - L'Iran a salué jeudi ce qu'il a appelé un changement de ton de la part de l'Arabie saoudite et a déclaré qu'il espérait qu'ils pourraient travailler ensemble pour garantir la paix, dans le cadre des mesures visant à apaiser les tensions entre les rivaux régionaux. Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a fait cette déclaration quelques jours après que le dirigeant de facto de l'Arabie saoudite, le prince héritier Mohammed ben Salman, a déclaré que son pays souhaitait de meilleures relations avec Téhéran

  • Reuters29.04.202121:29

    par Sarah N. Lynch WASHINGTON (Reuters) - Le département américain de la Justice a annoncé jeudi que le spécialiste allemand des logiciels professionnels SAP allait verser 8 millions de dollars de pénalités dans le cadre d'un accord mettant fin à des accusations selon lesquelles il a violé des lois fédérales en exportant des produits en Iran

  • Reuters29.04.202121:13

    par Sarah N. Lynch WASHINGTON, 29 avril (Reuters) - Le département américain de la Justice a annoncé jeudi que le spécialiste allemand des logiciels professionnels SAP SAPG

  • Reuters29.04.202121:01

    par Dan Williams JERUSALEM, 29 avril (Reuters) - Israël a accentué ses avertissements face à la perspective d'un potentiel accord qu'il considérerait mauvais sur le programme nucléaire iranien entre Téhéran et plusieurs puissances mondiales, un ministre israélien déclarant jeudi que, le cas échéant, une guerre avec l'Iran s'ensuivrait certainement. En marge des discussions indirectes entre les Etats-Unis et l'Iran sur un retour dans le cadre du Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPoA en anglais) signé en 2015 , qui encadre les activités nucléaires iraniennes, Israël a intensifié ses appels pour des restrictions plus importantes sur les projets et technologies sensibles de Téhéran

  • Reuters28.04.202101:48

    DUBAI, 28 avril (Reuters) - Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman, a déclaré mardi que les Etats-Unis étaient un partenaire stratégique et que Ryad avait seulement de rares divergences, qu'il tentait de résoudre, avec l'administration du président américain Joe Biden, entré en fonction en janvier dernier. Dans des remarques diffusées mardi par la télévision saoudienne, "MbS" a souligné par ailleurs que le royaume n'acceptait aucune pression ni ingérence dans ses affaires internes

  • Reuters28.04.202100:43

    DUBAI, 28 avril (Reuters) - L'Iran a renouvelé mardi un appel à un échange de prisonniers avec les Etats-Unis, alors que les rivaux de longue date poursuivent les discussions avec les puissances mondiales sur un possible retour commun dans le cadre de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien. L'ancien président américain Donald Trump a dénoncé en mai 2018 le Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPoA en anglais) et réimposé des sanctions contre l'Iran, qui a en réponse commencé en 2019 à s'affranchir progressivement des termes de l'accord

  • Reuters27.04.202122:28

    WASHINGTON, 27 avril (Reuters) - Un bâtiment de la marine américaine a effectué plusieurs tirs de sommation dans le Golfe en direction de trois navires de la marine du corps des gardiens de la Révolution (IRGCN) qui s'étaient rapprochés de lui et d'un autre patrouilleur américain, a déclaré mardi l'US Navy. "Les équipages américains ont diffusé de multiples avertissements par radio et haut-parleur mais les vaisseaux de l'IRGCN ont poursuivi leurs manoeuvres à courte distance", a-t-elle dit dans un communiqué

  • AFP27.04.202118:57
    2

    Les négociateurs sur le nucléaire iranien, qui se sont retrouvés mardi à Vienne après une pause de quelques jours, ont convenu "d'accélérer le processus", selon Téhéran, pour sauver l'accord.  Les représentants des Etats toujours parties à l'accord (Iran, Chine, Russie, France, Allemagne, Royaume-Uni) se sont réunis pendant moins de deux heures dans un hôtel de luxe de la capitale autrichienne, entamant ainsi une troisième séquence dans ces pourparlers qui ont débuté le 6 avril

Les Risques en Bourse

Fermer