1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tensions Etats-Unis / Iran

Les tensions géopolitiques ne cessent de monter entre l'Iran et les Etats-Unis depuis que Washington s'est retiré de l'accord international sur le nucléaire iranien en mai 2018. Après la destruction le 20 juin dernier d'un drone américain de surveillance par un missile iranien, le président américain Donald Trump a failli riposter avec des frappes ciblées contre l'Iran avant de les annuler à la dernière minute.  Une escalade des tensions qui fait craindre un embrasement de la région Moyen-Orient.

  • AFP31.05.202013:03

    Le nouveau président du Parlement iranien, Mohammad-Bagher Ghalibaf, a jugé dimanche qu'il serait "inutile" de négocier avec les Etats-Unis, à l'occasion de son premier discours à la Chambre, largement dominée par des conservateurs.  Il a d'autre part dénoncé la mort aux Etats-Unis de George Floyd, un Afro-américain décédé lors de sa violente arrestation par la police, dont les images ont fait le tour du monde et déclenché des manifestations de colère dans plusieurs villes américaines

  • Reuters30.05.202022:29

    par Vladimir Soldatkin, Rania El Gamal et Ahmad Ghaddar MOSCOU/DUBAI/LONDRES, 30 mai (Reuters) - L'Algérie, qui occupe la présidence tournante de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a proposé samedi d'avancer au 4 juin la prochaine réunion du cartel et de ses partenaires, l'Opep+, indique un courrier que Reuters a pu consulter. Dans ce courrier, le ministre algérien de l'Energie Mohamed Arkab dit s'être entretenu de ce projet, qui permettrait d'avancer cette réunion prévue les 9 et 10 juin, avec plusieurs ministres, estimant qu'il permettrait de "faciliter les nominations"

  • Reuters30.05.202012:08
    3

    PARIS (Reuters) - La France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Union européenne ont dit samedi regretter la décision des Etats-Unis de mettre fin aux dérogations qui permettaient à des entreprises européennes, russes et chinoises de continuer à travailler sur certains sites nucléaires iraniens. Washington a annoncé mercredi que les exemptions au régime de sanctions américains jusqu'ici accordées aux travaux sur le site de recherche d'Arak, sur la fourniture d'uranium enrichi pour le réacteur de recherche de Téhéran et sur le transfert de déchets nucléaires hors de l'Iran seraient levées dans un délai de 60 jours

  • Reuters30.05.202010:47

    PARIS, 30 mai (Reuters) - La France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Union européenne ont dit samedi regretter la décision des Etats-Unis de mettre fin aux dérogations qui permettaient à des entreprises européennes, russes et chinoises de continuer à travailler sur certains sites nucléaires iraniens. Washington a annoncé mercredi que les exemptions au régime de sanctions américains jusqu'ici accordées aux travaux sur le site de recherche d'Arak, sur la fourniture d'uranium enrichi pour le réacteur de recherche de Téhéran et sur le transfert de déchets nucléaires hors de l'Iran seraient levées dans un délai de 60 jours

  • AFP28.05.202016:01
    1

    L'Iran a assuré jeudi que la "tentative désespérée" des Etats-Unis de mettre fin à des dérogations-clés sur son programme nucléaire civil, n'avait aucun impact sur la République islamique. La fin mercredi de ces dérogations --ultime vestige, côté américain, de l'accord international de 2015 dont Washington s'est retiré unilatéralement en 2018-- vise à "distraire l'opinion publique de ses défaites continues face à l'Iran", a déclaré Behrouz Kamalvandi, un porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique

  • France 2428.05.202010:16

    David Schenker, secrétaire d'État américain adjoint pour le Proche-Orient, revient sur les grands dossiers qui agitent le monde arabe, et notamment sur les implications en Libye de forces étrangères comme la Turquie et la Russie. Pour Washington, il est important que l'embargo sur les armes soit mis en œuvre "immédiatement" dans le pays

  • Reuters27.05.202023:26

    (actualisé avec déclarations de Mike Pompeo) WASHINGTON, 27 mai (Reuters) - Les Etats-Unis ont annoncé mercredi qu'ils allaient mettre fin aux dérogations qui permettaient à des entreprises russes, chinoises et européennes de continuer à travailler sur certains sites nucléaires iraniens, confirmant une information publiée plus tôt par Reuters. Cette décision, qui prendra effet après un délai de 60 jours, concerne les dérogations au régime de sanctions américains jusqu'ici accordées par Washington aux travaux sur le site de recherche d'Arak, sur la fourniture d'uranium enrichi pour le réacteur de recherche de Téhéran et au transfert de déchets nucléaires hors de l'Iran

  • Reuters27.05.202023:05

    (Actualisé avec réaction de l'ambassade de Chine) TORONTO/VANCOUVER, 27 mai (Reuters) - Arrêtée en décembre 2018 par les autorités canadiennes, Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, a perdu une manche dans la bataille qu'elle livre contre la justice américaine qui souhaite la juger sur son sol. Le mandat d'arrêt délivré par les Etats-Unis, qui a conduit à son arrestation le 1er décembre 2018 à l'aéroport de Vancouver, s'appuie sur des soupçons d'infraction aux sanctions américaines contre l'Iran

  • Reuters27.05.202021:30
    1

    TORONTO/VANCOUVER (Reuters) - Arrêtée en décembre 2018 par les autorités canadiennes, Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, a perdu une manche dans la bataille qu'elle livre contre la justice américaine qui souhaite la juger sur son sol. Le mandat d'arrêt délivré par les Etats-Unis, qui a conduit à son arrestation le 1er décembre 2018 à l'aéroport de Vancouver, s'appuie sur des soupçons d'infraction aux sanctions américaines contre l'Iran

  • Reuters27.05.202020:43

    TORONTO/VANCOUVER, 27 mai (Reuters) - Arrêtée en décembre 2018 par les autorités canadiennes, Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, a perdu une manche dans la bataille qu'elle livre contre la justice américaine qui souhaite la juger sur son sol. Le mandat d'arrêt délivré par les Etats-Unis, qui a conduit à son arrestation le 1er décembre 2018 à l'aéroport de Vancouver, s'appuie sur des soupçons d'infraction aux sanctions américaines contre l'Iran

  • Reuters27.05.202020:23

    WASHINGTON, 27 mai (Reuters) - Les Etats-Unis ont décidé de mettre fin aux dérogations qui permettaient à des entreprises russes, chinoises et européennes de continuer à travailler sur certains sites nucléaires iraniens, a-t-on appris mercredi d'une source gouvernementale américaine et d'une source au fait du dossier. Selon ces sources, qui confirment des informations parues dans le Washington Post, la décision concerne les dérogations au régime de sanctions américains jusqu'ici accordées par Washington aux travaux sur le site de recherche d'Arak, sur la fourniture d'uranium enrichi pour le réacteur de recherche de Téhéran et au transfert de déchets nucléaires hors de l'Iran

  • AFP24.05.202004:49
    9

    Le premier des cinq pétroliers envoyés par l'Iran vers le Venezuela pour lui fournir des carburants est entré samedi dans les eaux de ce pays, escorté par des navires militaires des forces vénézuéliennes, a annoncé le ministre du Pétrole Tareck El Aissami. Ce pétrolier de "notre soeur la République islamique d'Iran" se trouve "dans notre zone économique exclusive", a indiqué le ministre sur Twitter

  • Reuters20.05.202010:50

    DUBAI, 20 mai (Reuters) - La marine militaire iranienne continuera ses "missions courantes" dans le Golfe, selon un responsable de l'armée iranienne cité mercredi par l'agence ISNA, au lendemain de la publication d'une note de l'US Navy prévenant les navires naviguant dans cette zone de rester à une distance d'au moins 100 mètres des bâtiments de guerre américains. "Les unités navales de la République islamique d'Iran présents dans le Golfe persique et le Golfe d'Oman continueront, comme par le passé, d'effectuer leurs missions courantes conformément aux principes établis", a déclaré ce responsable, dont l'identité n'a pas été précisée

  • Reuters19.05.202023:21

    (Actualisé avec précisions) WASHINGTON, 19 mai (Reuters) - La marine militaire américaine a publié une note d'information pour avertir les marins naviguant dans le Golfe qu'ils ne devaient pas s'approcher à moins de 100 mètres des bâtiments de guerre des Etats-Unis sous peine d'être perçus "comme une menace et soumis à des mesures défensives légales", ce qui s'apparente à une mise en garde adressée à l'Iran. La publication de cette note de l'US Navy, dont Reuters a été le premier à faire état, intervient alors que le président américain Donald Trump a donné pour instruction en avril à la marine des Etats-Unis de tirer sur tout bateau iranien harcelant les navires américains

  • Reuters19.05.202022:51

    WASHINGTON, 19 mai (Reuters) - La marine militaire américaine a publié une note d'information pour avertir les marins qu'ils ne devaient pas s'approcher à moins de 100 mètres des bâtiments de guerre des Etats-Unis sous peine d'être "perçus comme une menace et soumis à des mesures défensives légales". La publication de cette note de l'US Navy, dont Reuters est le premier à faire état, intervient alors que le président américain Donald Trump a donné pour instruction en avril à la marine des Etats-Unis de tirer sur tout bateau iranien harcelant les navires américains

  • Reuters19.05.202001:49

    BAGDAD, 19 mai (Reuters) - Une roquette s'est abattue sur une maison inhabitée dans la Zone verte de Bagdad sans faire de victime, a annoncé mardi l'armée dans un communiqué. Cette roquette a été tirée depuis un district de l'est de la capitale irakienne, a-t-elle précisé

  • Reuters14.05.202011:45

    LONDRES (Reuters) - L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé jeudi avoir revu en légère hausse ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour cette année mais cette timide amélioration ne remet pas en cause le scénario d'une baisse sans précédent des besoins globaux en brut. La demande devrait diminuer de 8,6 millions de barils par jour (bpj) selon le rapport mensuel de l'organisation internationale, un chiffre relevé de 690

  • Reuters14.05.202010:22

    LONDRES, 14 mai (Reuters) - L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé jeudi avoir revu en légère hausse ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour cette année mais cette timide amélioration ne remet pas en cause le scénario d'une baisse sans précédent des besoins globaux en brut. La demande devrait diminuer de 8,6 millions de barils par jour (bpj) selon le rapport mensuel de l'organisation internationale, un chiffre relevé de 690

  • Reuters14.05.202000:14

    (Ajoute ambassade de Chine à Washington §5) WASHINGTON, 14 mai (Reuters) - Des pirates informatiques liés à la Chine s'attaquent à des instituts de recherche américains travaillant sur le nouveau coronavirus dans le but de dérober des informations, ont déclaré mercredi les autorités américaines. Dans un communiqué commun, le FBI et le département de la Sécurité intérieure annoncent qu'une enquête est en cours sur des intrusions dans les systèmes informatiques d'organismes américains par des hackers ayant des liens avec la Chine

  • AFP13.05.202021:00
    23

    Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a appelé mercredi à des "progrès" dans la mise en oeuvre du projet Trump pour le Proche-Orient, qui prévoit l'annexion par Israël de pans de la Cisjordanie occupée, et a fustigé l'Iran, lors d'une visite-éclair à Jérusalem. Pour son premier déplacement à l'étranger en près de deux mois, le secrétaire d'Etat américain portait à son arrivée un masque aux couleurs du drapeau américain, qu'il a ôté pour ses entretiens, notamment avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu

Les Risques en Bourse

Fermer