Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Tensions Etats-Unis / Iran

Les tensions géopolitiques ne cessent de monter entre l'Iran et les Etats-Unis depuis que Washington s'est retiré de l'accord international sur le nucléaire iranien en mai 2018. Après la destruction le 20 juin dernier d'un drone américain de surveillance par un missile iranien, le président américain Donald Trump a failli riposter avec des frappes ciblées contre l'Iran avant de les annuler à la dernière minute.  Une escalade des tensions qui fait craindre un embrasement de la région Moyen-Orient.

  • information fournie par AFP16.08.202218:10
    6

    L'Union européenne (UE) et les Etats-Unis ont dit mardi examiner la réponse de l'Iran au texte "final" proposé par l'UE pour relancer l'accord sur le nucléaire, une étape cruciale après des mois de difficiles négociations. Ces négociations entre l'Iran et les grandes puissances lancées en avril 2021 à Vienne, visent à ressusciter un accord international de 2015, connu sous son sigle anglais JCPOA, qui garantit le caractère civil du programme nucléaire de l'Iran, accusé malgré ses démentis de chercher à se doter de l'arme atomique

  • information fournie par Reuters16.08.202214:18

    BRUXELLES, 16 août (Reuters) - L'Union européenne (UE) étudie la réponse de l'Iran à son texte "définitif" visant à raviver l'accord sur le nucléaire iranien de 2015, et consulte les États-Unis, a déclaré mardi une porte-parole du bloc. "Pour le moment, nous l'étudions et nous consultons les autres participants au JCPOA et les États-Unis sur la voie à suivre", a déclaré la porte-parole aux journalistes à Bruxelles, en référence au Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPOA en anglais, le nom officiel de l'accord de 2015)

  • information fournie par Reuters15.08.202223:38

    (Actualise avec réponse de l'Iran) par Parisa Hafezi DUBAI, 15 août (Reuters) - L'Iran a répondu lundi au texte "définitif" de l'Union européenne, visant à raviver l'accord sur le nucléaire iranien de 2015, a déclaré un responsable européen, après que le ministre iranien des Affaires étrangères a appelé les États-Unis à faire preuve de flexibilité. Le responsable européen n'a pas donné de détails concernant la réponse apportée par Téhéran

  • information fournie par AFP15.08.202222:25
    18

    Après trois jours de silence, l'Iran a nié lundi toute implication dans l'attaque perpétrée aux Etats-Unis contre Salman Rushdie, en faisant porter la responsabilité à l'auteur des "Versets sataniques", 33 ans après la fatwa de l'ayatollah Khomeiny le condamnant à mort. "Nous démentons catégoriquement" tout lien entre l'agresseur et l'Iran, et "personne n'a le droit d'accuser la République islamique", a affirmé Nasser Kanani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, dans sa conférence de presse hebdomadaire

  • information fournie par Reuters15.08.202221:37

    WASHINGTON, 15 août (Reuters) - L'accord sur le nucléaire iranien de 2015 ne pourra être ravivé que si Téhéran abandonne ses demandes "superflues", a déclaré lundi le département d'Etat américain, ajoutant que Washington estimait que tout ce qui pouvait être négocié l'avait déjà été. Le porte-parole du département d'Etat, Ned Price, a indiqué que les Etats-Unis répondraient au texte "définitif" de l'Union européenne en privé, sans donner de date butoir

  • information fournie par Reuters15.08.202213:31

    par Parisa Hafezi DUBAI, 15 août (Reuters) - L'Iran répondra au texte "définitif" de l'Union européenne, visant à raviver l'accord sur le nucléaire iranien de 2015, d'ici lundi minuit, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, appelant les États-Unis à faire preuve de flexibilité. "Nous ne voulons pas conclure un accord qui, après 40 jours, deux mois ou trois mois, ne se concrétise pas sur le terrain (

  • information fournie par Reuters15.08.202210:00

    DUBAI, 15 août (Reuters) - L'Iran rejette toute responsabilité dans l'attentat perpétré vendredi contre Salman Rushdie, a déclaré lundi le ministère iranien des Affaires étrangères. L'écrivain d'origine indienne est en convalescence après avoir été poignardé à plusieurs reprises lors d'une apparition publique dans l'Etat de New York

  • information fournie par Reuters14.08.202217:34
    9

    par Kanishka Singh et Nathan Layne (Reuters) - L'auteur d'origine indienne Salman Rushdie était toujours hospitalisé après avoir été poignardé vendredi lors d'une conférence organisée par la Chautauqua Institution dans l'État de New York. Hadi Matar, l'homme suspecté d'avoir poignardé l'écrivain, a plaidé non coupable lorsqu'il a été présenté samedi devant un tribunal, a déclaré à Reuters son avocat commis d'office, Nathaniel Barone

  • information fournie par Reuters14.08.202217:34

    par Nathan Layne (Reuters) - Salman Rushdie n'est plus sous respirateur artificiel et son état de santé s'améliore, ont déclaré dimanche son agent littéraire et son fils, deux jours après que l'écrivain a été poignardé à plusieurs reprises lors d'une apparition publique dans l'Etat de New York. "Il n'est plus sous respirateur, le chemin de la guérison a donc commencé", a écrit son agent, Andrew Wylie, dans un courriel adressé à Reuters

  • information fournie par Reuters14.08.202217:25

    (Actualisé avec précisions, contexte; photo/TV à disposition) par Nathan Layne 14 août (Reuters) - Salman Rushdie n'est plus sous respirateur artificiel et son état de santé s'améliore, ont déclaré dimanche son agent littéraire et son fils, deux jours après que l'écrivain a été poignardé à plusieurs reprises lors d'une apparition publique dans l'Etat de New York. "Il n'est plus sous respirateur, le chemin de la guérison a donc commencé", a écrit son agent, Andrew Wylie, dans un courriel adressé à Reuters

  • information fournie par Reuters14.08.202215:43

    (Répétition titre) 14 août (Reuters) - L'état de santé de Salman Rushdie, qui n'est plus sous respirateur artificiel, s'améliore, a déclaré dimanche son agent littéraire. "Il n'est plus sous respirateur, le chemin de la guérison a donc commencé", a écrit son agent, Andrew Wylie, dans un courriel adressé à Reuters

  • information fournie par Reuters14.08.202203:39

    (Ajoute rapport NYT) par Kanishka Singh et Nathan Layne 13 août (Reuters) - L'auteur d'origine indienne Salman Rushdie était toujours hospitalisé après avoir été poignardé vendredi lors d'une conférence organisée par la Chautauqua Institution dans l'État de New York. Hadi Matar, l'homme suspecté d'avoir poignardé l'écrivain, a plaidé non coupable lorsqu'il a été présenté samedi devant un tribunal, a déclaré à Reuters son avocat commis d'office, Nathaniel Barone

  • information fournie par Reuters14.08.202200:16

    par Kanishka Singh et Nathan Layne 13 août (Reuters) - L'auteur d'origine indienne Salman Rushdie était toujours hospitalisé après avoir été poignardé vendredi lors d'une conférence organisée par la Chautauqua Institution dans l'État de New York. Hadi Matar, l'homme suspecté d'avoir poignardé l'écrivain, a plaidé non coupable lorsqu'il a été présenté samedi devant un tribunal, a déclaré à Reuters son avocat commis d'office, Nathaniel Barone

  • information fournie par Reuters13.08.202218:39

    (Actualisé avec chef d'inculpation, précisions) par Kanishka Singh 13 août (Reuters) - Hadi Matar, le suspect qui a poignardé l'écrivain Salman Rushdie lors d'une conférence dans l'État de New York, a été inculpé d'agression et de tentative de meurtre et maintenu en détention, a déclaré samedi le procureur du comté de Chautauqua. L'auteur d'origine indienne Salman Rushdie, cible d'un "fatwa" de l'Iran en 1989 après la publication de son roman "Les versets sataniques", a été poignardé au cou et au torse lors d'une conférence vendredi

  • information fournie par Reuters13.08.202216:03

    par Kanishka Singh 13 août (Reuters) - L'auteur de l'attentat contre Salman Rushdie lors d'une conférence dans l'État de New York est un sympathisant de l'extrémisme chiite et des gardiens de la révolution islamique d'Iran (IRGC), a déclaré samedi NBC New York, citant des sources policières. L'auteur d'origine indienne Salman Rushdie, cible d'un "fatwa" de l'Iran en 1989 après la publication de son roman "Les versets sataniques", a été poignardé au cou et au torse lors d'une conférence vendredi

  • information fournie par Reuters13.08.202211:25

    13 août (Reuters) - Plusieurs journaux iraniens ultra-conservateurs ont fait l'éloge samedi de l'homme qui a poignardé et grièvement blessé la veille l'écrivain Salman Rushdie aux Etats-Unis. L'Iran n'a pas encore réagi officiellement à l'attaque contre Salman Rushdie, qui a été touché au cou et au torse vendredi lors d'une conférence dans l'État de New York

  • information fournie par Reuters13.08.202211:22
    2

    NEW YORK (Reuters) - L'écrivain d'origine indienne Salman Rushdie, cible de menaces de mort depuis la publication des "Versets sataniques" en 1988, a été placé sous assistance respiratoire après avoir été poignardé au cou vendredi alors qu'il s'apprêtait à participer à une conférence dans l'Etat de New York, aux Etats-Unis, a déclaré son agent. "Les nouvelles ne sont pas bonnes

  • information fournie par AFP13.08.202205:08
    6

    Salman Rushdie, l'auteur du best-seller mondial "Les versets sataniques" grièvement blessé à coups de couteau vendredi dans l'Etat de New York, cherchait depuis la fatwa demandant son assassinat en 1989 à ne pas être réduit à cette affaire qui a embrasé le monde musulman. "Mon problème, c'est que les gens continuent de me percevoir sous l'unique prisme de la fatwa", avait confié un jour ce libre-penseur qui se veut écrivain, pas symbole

  • information fournie par Reuters13.08.202204:42
    4

    (Ajoute commentaire Maison blanche, Boris Johnson) NEW YORK, 13 août (Reuters) - L'écrivain d'origine indienne Salman Rushdie, cible de menaces de mort depuis la publication des "Versets sataniques" en 1988, a été placé sous assistance respiratoire après avoir été poignardé au cou vendredi alors qu'il s'apprêtait à participer à une conférence dans l'Etat de New York, aux Etats-Unis, a déclaré son agent. "Les nouvelles ne sont pas bonnes

  • information fournie par Reuters13.08.202201:10

    13 août (Reuters) - Salman Rushdie a été placé sous assistance respiratoire après avoir été poignardé au cou alors qu'il s'apprêtait à participer à une conférence dans l'Etat de New York, aux Etats-Unis, a déclaré vendredi son agent, précisant que l'écrivain avait été gravement blessé. "Les nouvelles ne sont pas bonnes