1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tensions Etats-Unis / Iran

Les tensions géopolitiques ne cessent de monter entre l'Iran et les Etats-Unis depuis que Washington s'est retiré de l'accord international sur le nucléaire iranien en mai 2018. Après la destruction le 20 juin dernier d'un drone américain de surveillance par un missile iranien, le président américain Donald Trump a failli riposter avec des frappes ciblées contre l'Iran avant de les annuler à la dernière minute.  Une escalade des tensions qui fait craindre un embrasement de la région Moyen-Orient.

  • Reuters25.01.202016:50

    (Actualisé avec bilan, précions, contexte) BAGDAD, 25 janvier (Reuters) - Les forces de sécurité irakiennes sont intervenues samedi sur un des camps érigés à Bagdad par des manifestants antigouvernementaux et ont essayé d'évacuer d'autres sites occupés dans des villes du sud de l'Irak, tuant quatre personnes et en tuant des dizaines d'autres, a-t-on appris de sources médicales et policières. Dans la capitale irakienne, les affrontements ont commencé lorsque la police a commencé à retirer des obstacles en béton disposés près de la place Tahrir où des manifestants campent depuis plusieurs mois et sur au moins un des ponts enjambant le Tigre, ont constaté des journalistes de Reuters

  • Reuters25.01.202011:07

    BAGDAD, 25 janvier (Reuters) - Les forces de sécurité irakiennes ont pris position samedi autour de la place Tahrir, à Bagdad, où étaient réunis des manifestants antigouvernementaux et elles ont ouvert le feu en leur direction, ont constaté des journalistes de Reuters. Aucun bilan a été communiqué

  • Reuters24.01.202018:41
    4

    WASHINGTON (Reuters) - Trente-quatre militaires américains ont présenté des symptômes de traumatisme crânien après les frappes menées par l'Iran contre des bases irakiennes abritant des membres de l'US Army début janvier, a annoncé vendredi le Pentagone. Huit militaires américains, qui avaient été transportés en Allemagne dans un premier temps, ont depuis été transférés aux Etats-Unis, a précisé le porte-parole du département américain à la Défense, Jonathan Hoffman

  • Reuters24.01.202018:23

    WASHINGTON, 24 janvier (Reuters) - Trente-quatre militaires américains ont présenté des symptômes de traumatisme crânien après les frappes menées par l'Iran contre des bases irakiennes abritant des membres de l'US Army début janvier, a annoncé vendredi le Pentagone. Huit militaires américains, qui avaient été transportés en Allemagne dans un premier temps, ont depuis été transférés aux Etats-Unis, a précisé le porte-parole du département américain à la Défense, Jonathan Hoffman

  • Reuters24.01.202014:10

    BRUXELLES, 24 janvier (Reuters) - Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a déclaré vendredi qu'il avait prolongé le délai laissé à la négociation avec l'Iran dans le cadre du "mécanisme de résolution des différends" prévu par l'accord de 2015 sur le programme nucléaire de la République islamique. La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont annoncé le 14 janvier leur intention d'activer ce mécanisme, une décision que les trois pays justifient par les initiatives de l'Iran dérogeant à certaines des règles édictées à Vienne il y a quatre ans et demi

  • Reuters23.01.202020:09

    WASHINGTON, 23 janvier (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se rendra mardi à la Maison Blanche pour parler des questions régionales, annonce jeudi la présidence des Etats-Unis dans un communiqué. Son adversaire politique Benny Gantz a également accepté de se rendre à Washington à l'invitation de Donald Trump, ajoute-t-elle, sans préciser la date de sa visite

  • AFP22.01.202015:06

    Israël tente cette semaine de persuader les Etats-Unis, mais surtout la Russie et la France, d'user de leur influence au Moyen-Orient pour y juguler celle de l'Iran, présenté comme la nouvelle menace contre les Juifs, 75 ans après la Shoah. Une quarantaine de dirigeants étrangers ont commencé à affluer à Jérusalem pour les commémorations, jeudi, de la libération du camp nazi d'Auschwitz, avec au programme la lutte contre l'antisémitisme en Occident, et le dossier iranien

  • AFP22.01.202009:16

    Ex-comédien sans expérience politique, le président ukrainien est parvenu en neuf mois à asseoir sa stature dans des situations politiques périlleuses, qu'il s'agisse de l'avion abattu par l'Iran, du scandale Trump ou de Poutine. L'humoriste populaire de 41 ans, Volodymyr Zelensky doit cependant encore faire ses preuves sur les réformes stratégiques, lui qui a juré de "casser le système" des élites corrompues

  • Reuters21.01.202015:17
    2

    (Actualisé avec réaction US § 5) DUBAI, 21 janvier (Reuters) - Un député iranien a proposé mardi de verser une récompense de 3 millions de dollars à "quiconque tuera (le président américain Donald) Trump", rapporte l'agence de presse iranienne Isna. "Au nom du peuple de la province de Kerman, nous paierons une récompense de 3 millions de dollars en liquide à quiconque tuera Trump", a déclaré Ahmad Hamzeh devant le Parlement, précise Isna

  • Reuters21.01.202011:46
    2

    DUBAI (Reuters) - Un député iranien a proposé mardi de verser une récompense de 3 millions de dollars à "quiconque tuera (le président américain Donald) Trump", rapporte l'agence de presse iranienne Isna. "Au nom du peuple de la province de Kerman, nous paierons une récompense de 3 millions de dollars en liquide à quiconque tuera Trump", a déclaré Ahmad Hamzeh devant le Parlement, précise Isna

  • France 2421.01.202011:35

    Cette semaine dans l'émission des Observateurs, nous vous donnons des nouvelles de Gorgui Lamine Sow, héros Sénégalais qui a sauvé un homme handicapé lors de l'incendie de son immeuble en Espagne en décembre dernier. Puis, trois de nos Observateurs en Haïti reviennent sur les 10 ans du séisme en Haïti et expliquent ce qui a été fait depuis

  • Reuters21.01.202011:12
    2

    DUBAI, 21 janvier (Reuters) - Un député iranien a proposé mardi de verser une récompense de 3 millions de dollars à "quiconque tuera (le président américain Donald) Trump", rapporte l'agence de presse iranienne Isna. "Au nom du peuple de la province de Kerman, nous paierons une récompense de 3 millions de dollars en liquide à quiconque tuera Trump", a déclaré Ahmad Hamzeh devant le Parlement, précise Isna

  • Reuters21.01.202007:36

    DUBAI, 21 janvier (Reuters) - L'Iran a demandé aux autorités américaines et françaises de lui fournir de l'équipement pour décrypter les données de vol contenues dans les boîtes noires de l'avion de ligne ukrainien abattu le 8 janvier près de Téhéran, a annoncé l'aviation civile iranienne, qui n'a pas reçu de réponse positive. L'Iran dit avoir abattu par erreur ce Boeing 737 d'Ukraine Airlines à bord duquel se trouvaient 176 personnes, toutes décédées

  • Reuters20.01.202023:06

    BAGDAD, 20 janvier (Reuters) - Trois roquettes se sont abattues sans faire de victime dans la nuit de lundi à mardi dans la Zone verte de Bagdad, dont deux sont tombées à proximité de l'ambassade américaine, a-t-on appris de sources policières. Les projectiles, des roquettes Katioucha, ont été tirés depuis Zafaraniyeh, un faubourg de Bagdad situé au sud-est de la capitale irakienne

  • AFP20.01.202023:04

    Trois manifestants ont été tués et des dizaines ont été blessés lundi à Bagdad lors de nouveaux affrontements avec les forces de sécurité, à l'expiration du délai donné au gouvernement par le mouvement de contestation pour répondre à ses revendications. Trois roquettes sont par ailleurs tombées lundi soir dans la Zone verte de Bagdad, près de l'ambassade américaine, ont indiqué à l'AFP des sources au sein des services de sécurité, sans faire état de victimes

  • Reuters20.01.202021:02

    VANCOUVER, 20 janvier (Reuters) - Les avocats de Meng Wanzhou, directrice financière de l'équipementier télécoms Huawei détenue depuis plus d'un an au Canada, ont plaidé lundi le principe de "double incrimination" pour s'opposer à l'extradition de leur cliente vers les Etats-Unis. En vertu de ce principe, pour que la fille du fondateur de Huawei soit extradable, il faudrait que les délits que lui reproche la justice américaine constituent également un délit au Canada

  • Reuters20.01.202016:21

    (Actualisé avec nouveau bilan) BAGDAD, 20 janvier (Reuters) - Deux policiers et quatre manifestants ont été tués dans des affrontements qui ont fait plusieurs dizaines de blessés, lundi à Bagdad et dans plusieurs villes d'Irak, où la contestation a repris après une accalmie, a-t-on appris de sources médicales et policières. Trois des manifestants tués ont succombé à leurs blessures après leur admission dans un hôpital de la capitale, précise-t-on

  • Reuters20.01.202012:23

    DUBAÏ, 20 janvier (Reuters) - L'Iran se retirera du traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP) si la procédure déclenchée par les trois pays européens impliqués dans les négociations avec Téhéran atterrit au Conseil de sécurité des Nations unies, a averti lundi le chef de la diplomatie iranienne. La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont condamné la semaine dernière les agissements de la République islamique, qu'ils jugent contraires à l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, et annoncé par la même occasion leur intention d'activer le "mécanisme de résolution" des différends prévu en pareil cas

  • Reuters20.01.202010:21

    BAGDAD, 20 janvier (Reuters) - Plusieurs dizaines de manifestants ont été blessés dans des affrontements avec les forces de l'ordre, lundi en Irak, où la contestation a repris après une accalmie de plusieurs semaines, a-t-on appris de sources médicales et policières. Cibles de jets de pierres et de cocktails Molotov, les policiers de Bagdad ont riposté à coups de grenades lacrymogènes et assourdissantes, rapportent des témoins

  • Reuters19.01.202010:56

    19 janvier (Reuters) - L'Iran a menacé dimanche de revoir sa coopération avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) en cas de mesures "injustes" qui découleraient de la décision des Européens de déclencher le "mécanisme de règlement des différends" de l'accord sur le nucléaire iranien. "Nous déclarons ouvertement que si les pays européens, pour une raison quelconque, adoptent une approche injuste en utilisant le mécanisme des litiges, nous réexaminerons notre coopération avec l'AIEA", a déclaré le président du Parlement, Ari Larijani, cité par la télévision publique

Les Risques en Bourse

Fermer