Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Tensions Etats-Unis / Iran  - page 90

Les tensions géopolitiques ne cessent de monter entre l'Iran et les Etats-Unis depuis que Washington s'est retiré de l'accord international sur le nucléaire iranien en mai 2018. Après la destruction le 20 juin dernier d'un drone américain de surveillance par un missile iranien, le président américain Donald Trump a failli riposter avec des frappes ciblées contre l'Iran avant de les annuler à la dernière minute.  Une escalade des tensions qui fait craindre un embrasement de la région Moyen-Orient.

  • information fournie par France 2416.08.201914:41

    Avec la montée des tensions entre Washington et Téhéran, les regards sont tournés vers le détroit d’Ormuz, voie maritime vitale pour le commerce du pétrole du Golfe, que l’Iran a souvent menacé de bloquer en cas de conflit.

  • information fournie par Reuters16.08.201913:52
    1

    par Alex Lawler LONDRES (Reuters) - L'Opep n'est pas très optimiste pour le marché pétrolier pour ce qui reste de l'année à courir, en raison d'un ralentissement de la croissance mondiale, et met en avant, dans son rapport mensuel publié vendredi, les défis qui l'attendent en 2020, semblant ainsi plaider pour le maintien de l'accord d'encadrement de la production. Ce dernier a été reconduit en juillet jusqu'en mars 2020 pour éviter une accumulation des stocks préjudiciable aux prix

  • information fournie par Reuters16.08.201913:44

    par Alex Lawler LONDRES, 16 août (Reuters) - L'Opep n'est pas très optimiste pour le marché pétrolier pour ce qui reste de l'année à courir, en raison d'un ralentissement de la croissance mondiale, et met en avant, dans son rapport mensuel publié vendredi, les défis qui l'attendent en 2020, semblant ainsi plaider pour le maintien de l'accord d'encadrement de la production. Ce dernier a été reconduit en juillet jusqu'en mars 2020 pour éviter une accumulation des stocks préjudiciable aux prix

  • information fournie par Reuters13.08.201917:44
    6

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron recevra Vladimir Poutine lundi au fort de Brégançon (Var) avec l'objectif d'avancer vers une désescalade des crises ukrainienne et iranienne, cinq jours avant le sommet du G7 à Biarritz auquel le président russe n'est pas invité. Les deux chefs d'Etat s'entretiendront également du conflit en Syrie, où la France demande l'arrêt des opérations militaires menées par les forces du président Bachar al Assad, soutenu par Moscou, dans la région d'Idlib, dernière enclave des rebelles

  • information fournie par Reuters13.08.201917:38
    1

    PARIS, 13 août (Reuters) - Emmanuel Macron recevra Vladimir Poutine lundi au fort de Brégançon (Var) avec l'objectif d'avancer vers une désescalade des crises ukrainienne et iranienne, cinq jours avant le sommet du G7 à Biarritz auquel le président russe n'est pas invité. Les deux chefs d'Etat s'entretiendront également du conflit en Syrie, où la France demande l'arrêt des opérations militaires menées par les forces du président Bachar al Assad, soutenu par Moscou, dans la région d'Idlib, dernière enclave des rebelles

  • information fournie par Reuters13.08.201913:14

    (Actualisé avec démenti à Gibraltar) DUBAI, 13 août (Reuters) - L'information de l'agence iranienne de presse Fars sur la libération dans la soirée du pétrolier iranien Grace 1, arraisonné le 4 juillet dernier au large de Gibraltar, est erronée, a-t-on appris mardi de source proche du gouvernement du territoire britannique. L'agence citait une source non identifiée au sein des autorités de Gibraltar

  • information fournie par Reuters13.08.201909:59

    DUBAI, 13 août (Reuters) - Les autorités iraniennes ont estimé mardi que la Grande-Bretagne pourrait rapidement libérer le pétrolier "Grace 1", arraisonné le 4 juillet dernier au large de Gibraltar. Cité par l'agence de presse Irna, le directeur adjoint de l'autorité maritime et portuaire iranienne, Jalil Eslami, précise que des documents ont été transmis aux autorités britanniques

  • information fournie par Reuters12.08.201913:14

    DUBAI, 12 août (Reuters) - Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a accusé lundi les Etats-Unis de transformer le Golfe en une "boîte d'allumettes prête à s'enflammer", rapporte la chaîne de télévision Al Djazira. Cette région du globe concentre les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran

  • information fournie par Reuters11.08.201919:33
    2

    par Steve Holland LONDRES, 11 août (Reuters) - John Bolton, le conseiller américain à la Sécurité nationale, va prier la Grande-Bretagne de faire preuve de davantage de fermeté dans ses relations avec la Chine et l'Iran au cours d'une visite à Londres, lundi et mardi. Au cours de ces deux jours, John Bolton abordera sans aucun doute la sortie britannique de l'Union européenne qui entraînera probablement un rapprochement de Londres et Washington

  • information fournie par Reuters10.08.201910:15

    DUBAI, 10 août (Reuters) - L'Iran a dévoilé samedi un nouveau système de défense aérienne d'une portée de 400 km que les autorités présentent comme capable d'offrir une protection contre les missiles de croisière et les missiles balistiques ainsi que contre les drones. Cette annonce intervient dans un contexte de forte tension entre les Etats-Unis et la République islamique dans le Golfe après que des unités militaires iraniennes ont abattu un drone américain avec un missile sol-air en juin

  • information fournie par Reuters09.08.201918:36
    2

    (Correction pour préciser qu'il s'agit d'une déclaration du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, § 2, 3 et 5) PARIS, 9 août (Reuters) - La France a réaffirmé vendredi son engagement en faveur de la désescalade des tensions en Iran et son indépendance en matière de politique étrangère, au lendemain d'une salve de critiques du président américain Donald Trump contre Emmanuel Macron. "Sur l'Iran, la France s'exprime en toute souveraineté", déclare le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans un communiqué diffusé vendredi par le Quai d'Orsay

  • information fournie par Reuters09.08.201917:08
    6

    PARIS (Reuters) - La France a réaffirmé vendredi son engagement en faveur de la désescalade des tensions en Iran et son indépendance en matière de politique étrangère, au lendemain d'une salve de critiques du président américain Donald Trump contre Emmanuel Macron. "Sur l'Iran, la France s'exprime en toute souveraineté", peut-on lire dans un communiqué diffusé vendredi par le ministère des Affaires étrangères

  • information fournie par Reuters09.08.201915:50

    BERLIN, 9 août (Reuters) - Le diplomate allemand désigné pour diriger Instex, le mécanisme imaginé par les Européens pour continuer à commercer avec l'Iran malgré les sanctions américaines, a jeté l'éponge. Bernd Erbel, ancien ambassadeur d'Allemagne à Téhéran, âgé de 72 ans, a informé le ministère des Affaires étrangères cette semaine à Berlin qu'il ne serait pas disponible pour assumer cette fonction "pour des raisons personnelles", a indiqué vendredi une porte-parole du ministère

  • information fournie par Reuters09.08.201901:00

    (Ajoute coalition saoudienne) LE CAIRE, 9 août (Reuters) - Les rebelles chiites houthis ont lancé deux attaques au drone contre l'aéroport d'Abha, dans le sud de l'Arabie saoudite, a annoncé jeudi un porte-parole du mouvement yéménite aligné sur l'Iran. Un porte-parole de la coalition des Etats du Golfe sous commandement saoudien qui lutte contre les miliciens chiites au Yémen a déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi qu'un drone visant l'aéroport d'Abha avait été abattu

  • information fournie par Reuters08.08.201922:24

    LE CAIRE, 8 août (Reuters) - Les rebelles chiites houthis ont lancé deux attaques au drone contre l'aéroport d'Abha dans le sud de l'Arabie saoudite, a annoncé un porte-parole de l'organisation yéménite alignée sur l'Iran jeudi. Cette annonce n'a pas été confirmée par la coalition des Etats du Golfe sous commandement saoudien en lutte contre les miliciens chiites au Yémen

  • information fournie par Reuters08.08.201920:55
    8

    WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump a accusé jeudi son homologue français Emmanuel Macron d'adresser des "signaux contradictoires" à l'Iran sur l'ouverture possible d'un dialogue. "Je sais qu'Emmanuel veut bien faire, comme tous les autres, mais personne ne parle pour les Etats-Unis hormis les Etats-Unis eux-mêmes", a déclaré Donald Trump dans une série de tweets

  • information fournie par Reuters08.08.201920:53

    (Actualisé avec détails, contexte, citations) WASHINGTON, 8 août (Reuters) - Le président américain Donald Trump a accusé jeudi son homologue français Emmanuel Macron d'adresser des "signaux contradictoires" à l'Iran sur l'ouverture possible d'un dialogue. "Je sais qu'Emmanuel veut bien faire, comme tous les autres, mais personne ne parle pour les Etats-Unis hormis les Etats-Unis eux-mêmes", a déclaré Donald Trump dans une série de tweets

  • information fournie par Reuters08.08.201920:20

    WASHINGTON, 8 août (Reuters) - Le président américain Donald Trump a accusé jeudi son homologue français Emmanuel Macron d'adresser des "signaux contradictoires" à l'Iran sur l'ouverture possible d'un dialogue. "Je sais qu'Emmanuel veut bien faire, comme tous les autres, mais personne ne parle pour les Etats-Unis hormis les Etats-Unis eux-mêmes", a déclaré Donald Trump dans une série de tweets

  • information fournie par Reuters07.08.201911:22
    1

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron n'a pas invité son homologue iranien Hassan Rohani à se rendre au sommet du G7 de Biarritz pour rencontrer Donald Trump, contrairement à ce que rapporte le site Al-Monitor, a-t-on déclaré mercredi de source diplomatique française. Selon le site d'informations sur le Moyen-Orient, le président français se serait entretenu avec son homologue iranien au téléphone pendant presque deux heures le 30 juillet afin de trouver des solutions pour préserver l'accord signé en 2015 sur le programme nucléaire de Téhéran

  • information fournie par Reuters07.08.201910:18

    (Actualisé avec précisions sur Instex §5 à §7) PARIS, 7 août (Reuters) - Emmanuel Macron n'a pas invité son homologue iranien Hassan Rohani à se rendre au sommet du G7 de Biarritz pour rencontrer Donald Trump, contrairement à ce que rapporte le site Al-Monitor, a-t-on déclaré mercredi de source diplomatique française. Selon le site d'informations sur le Moyen-Orient, le président français se serait entretenu avec son homologue iranien au téléphone pendant presque deux heures le 30 juillet afin de trouver des solutions pour préserver l'accord signé en 2015 sur le programme nucléaire de Téhéran