Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le debrief Bourse du 21 juin : le CAC 40 consolide

information fournie par Boursorama 21/06/2024 à 18:15

L'essoufflement de la croissance de l'activité du secteur privé dans la zone euro en juin pèse sur le moral des investisseurs. Pour le deuxième mois consécutif, cette activité est pénalisée par une baisse de la demande sur fond d'incertitude liée aux élections législatives.

Pour cette dernière séance de la semaine, le CAC 40 termine en territoire négatif : -0,56% vers les 7628 points dans un volume d'échanges de 7,4 milliards d'euros à la clôture. A noter que c'est une séance technique dite séance des quatre sorcières. Elle marque ainsi l'arrivée à échéance d'options et de futures sur actions et indices entraînant des volumes importants.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice-vedette affiche une progression de 1,6% : une mince consolation alors que l'indice a chuté de plus de 6% la semaine passée.

Du côté des valeurs, le contexte incertain favorise les valeurs dites de refuge. Ainsi, le luxe superforme avec Kering + 1,25%, LVMH + 0,52%. De son côté, Danone s'offre la première place du podium +1,99% bénéficiant de relèvements de recommandations de Stifel et d'UBS.

A l'inverse, le fabricant de semi-conducteurs STMicroelectronics recule de 1,07% après avoir annoncé le lancement de deux programmes de rachat d'actions sur trois ans.

Les valeurs dites cycliques se replient. Renault accuse un repli de presque 3%. Saint-Gobain est de son côté lanterne rouge de l'indice : -3,61%.

On passe maintenant au SBF 120. Atos, après son rebond stratosphérique, recule de plus de 32%, après que le groupe a annoncé un accord définitif avec des banques et des créanciers pour un financement intermédiaire de 450 millions d'euros.

A noter sur le SRD le plongeon de Plastivaloire de presque 17% après un abaissement de ses objectifs annuels.

Enfin, on termine comme chaque jour par les marchés US. Nvidia donne raison à l'adage « les arbres ne montent pas jusqu'au ciel » et s'apprête à mettre fin à une série de 8 semaines de hausse, ce qui ramène sa valorisation boursière en dessous de celle de Microsoft. Une première place brièvement occupée cette semaine par la star de l'IA.

Voilà c'est tout pour ce soir mais n'oubliez pas toute l'actualité économique et financière est sur Boursorama.


Valeurs associées

1,07 EUR Euronext Paris +20,31%
1,87 EUR Euronext Paris -1,06%
39,46 EUR Euronext Paris +1,64%

Vidéos les + vues