1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Debrief Bourse du 4 mai : le CAC 40 de nouveau sous les 4400 points ...

Boursorama04/05/2020 à 19:20

L'ébauche d'un accord commercial en janvier puis l'ampleur de la crise sanitaire avaient évidemment relayé au second plan le scénario d'un possible regain de tensions entre Washington et Pékin. Mais les déclarations des Etats-Unis venant affirmer que le Covid-19 provenait d'un laboratoire chinois sont venues jeter de l'huile sur le feu. Les investisseurs redoutent une reprise des hostilités commerciales entre les deux pays.

En outre, la dégradation de l'activité manufacturière en Europe, l'incertitude sur la levée du confinement, et des marchés américains dans le rouge vendredi ont pesé sur la Bourse de Paris. Résultat, le CAC 40 débute ce mois de mai par un fort recul - 4,24% vers les 4378 points. 

Dans l'actualité des valeurs, seul le laboratoire pharmaceutique Sanofi qui fait office de valeur défensive est en hausse sur l'indice CAC 40. Le titre gagne 2,77%. 

Société Générale est lanterne rouge de l'indice : -7,78%. Le directeur général du groupe a en effet indiqué dans une interview accordée samedi aux Echos que la banque s'attend à devoir provisionner entre 3,5 et 5 milliards d'euros cette année en raison des pertes liées à la crise. Ses concurrentes sont également emportées : -5,46% pour BNP Paribas, - 5,22% pour Crédit Agricole.

Les valeurs du secteur aéronautique, exposées au marché chinois et déjà violemment affectées par la crise sanitaire reculent : - 7,39% pour Safran, - 4,98% pour Airbus. 

Important repli également pour le secteur automobile après la chute vertigineuse de ventes de voitures neuves en France en avril. Une baisse de 88 % par rapport à la même période en 2019. Résultat : Renault recule de 5,71%, Peugeot de 3,86%.

La major pétrolière Total qui publiera ses comptes trimestriels demain chute  de 7,18% pénalisée par la nouvelle baisse du WTI américain. Dans son sillage, les parapétrolières sur le SBF 120 reculent : presque 10% de baisse pour TechnipFMC plus forte chute de l'indice, -5,35% pour CGG, -7,88% pour Vallourec. 

Les marchés américains s'inquiètent également du regain de tensions entre  Washington et Pékin et ont ouvert en ordre dispersé. A 18h30 heure de Paris, le Nasdaq progresse de 0,51%, le Dow Jones recule de 0,78% et le S and P 500 est quasiment à l'équilibre. 


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer