1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le debrief Bourse du 13 janvier : début de semaine pied sur le frein à Paris

Boursorama13/01/2020 à 18:01

Début de semaine pied sur le frein à la Bourse de Paris. On attend beaucoup de publications d'entreprises cette semaine et on espère qu'elle va bien avoir lieu cette signature d'accord commercial de phase 1 entre les Etats-Unis et la Chine. Résultat, on temporise gentiment et le CAC 40 termine la séance presque à l'équilibre -0,02% vers les 6.036 points avec seulement 2,9 milliards d'euros échangés.

Aux Etats Unis, en attendant les chiffres des grandes banques comme JP Morgan ou Goldman Sachs, les indices américains gardent bon moral le Dow Jones grappille 0,1% et le Nasdaq 0,5% vers 17h45. A noter quand même Tesla qui gagne plus de 6% aujourd'hui et accélère déjà de plus de 20% depuis le début de l'année.

Valeurs en vue

En hausse

Sur le marché français, c'est GTT qui domine les hausses devant Bureau Veritas. Morgan Stanley a relevé son conseil de "pondérer en ligne" à "surpondérer" sur le titre et remonte son objectif de cours de 24 à 26,50 euros.

Virbac retrouve également du poil de la bete, le spécialiste de la santé a presque rattrapé le terrain perdu la semaine dernière avec la dégradation d'Exane BNP Paribas.

Ca va bien aussi pour Publicis. Goldman Sachs est passé de "neutre" à "achat" avec un objectif de cours relevé de 43 à 56 euros. L'analyste estime que le groupe pourrait réserver de bonnes surprises cette année notamment sur la performance des nouvelles affaires ou avec un taux de perte de contrats plus faible qu'anticipé

A noter aussi la progression de Casino (+1,6%) alors que le groupe de distribution serait en discussions avancées sur la cession de Leader Price à l'allemand Aldi.

En baisse

Il y a vraiment des ratés dans le moteur de Renault. Après l'épisode Carlos Ghosn, la marque au Losange est cette fois pénalisée par les révélations du Financial Times. Selon le quotidien britannique, la direction de Nissan aurait accéléré sa réflexion sur un plan d'urgence en vue d'une éventuelle séparation du constructeur français.

Tout le secteur de l'auto est sous pression d'ailleurs puisque Valeo, Peugeot, Plastic Omnium et Faurecia se replient dans la foulée, notamment de chiffres décevants du marché de l'auto chinois avec des ventes de voitures neuves qui se sont repliées de 7,5% en 2019.

Enfin, sur le CAC 40 Atos signe le 3e plus fort repli pénalisé par JPMorgan passé de  "surpondérer" à "neutre" sur la SSII.

LG (redaction@boursorama.fr)


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer