Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Bourso-Campus : pourquoi le taux d'usure bloque le marché immobilier

information fournie par Boursorama18/11/2022 à 06:00

Le taux d'usure, un mécanisme de protection destiné à protéger l'emprunteur de taux de crédits trop élevés pour ses capacités financières, est au cœur des polémiques depuis l'été. Les professionnels du crédit l'accusent de bloquer l'accès au crédit de nombreux ménages. Selon leurs remontées, le niveau trop faible du taux bloquerait près d'un dossier sur deux auprès des banques. C'est la banque de France qui calcule le taux d'usure applicable au marché selon un rythme trimestriel. Elle se base sur les remontées que lui font les principales banques du marché en tenant compte des moyennes des Taux Annuels Effectifs Globaux (TAEG) signées par les banques. Jugés trop bas, les taux ont fait l'objet d'une remontée importante depuis le 1 er octobre 2022.Ils sont passés de 2,60% à 3,05% pour les crédits supérieurs à 20 ans. Une hausse de 0,45% sur un trimestre, ce qui ne s'était jamais vu. Le sujet du taux d'usure est sensible et fait l'objet d'un suivi attentif par la banque de France. Malgré la hausse, l'embellie risque de ne pas durer. Le taux d'usure s'adapte moins vite, du fait de son décalage d'un trimestre, à la réalité du marché qui se base sur l'évolution des taux longs, à savoir l'OAT 10 ans. Ce sont les taux longs qui déterminent le niveau du taux de crédit immobilier qui sera proposé aux particuliers. Ils sont scrutés par les banques et pris en compte dans leur calcul sur une base au moins bimensuelle. Ce décalage entraine un effet ciseau : les taux longs remontent plus vite que le taux d'usure. Ce qui risque de bloquer à nouveau le marché. C'est pourquoi les professionnels du crédit plaident pour une réforme du calcul du taux d'usure, afin qu'elle prenne en compte l'OAT 10 ans ou qu'elle se base sur les offres proposées par les banques et non plus les seules offres signées.

Dans ce Bourso-Campus, Arnaud Lelong, journaliste Patrimoine de Boursorama, répondra à toutes vos questions.


Vidéos les + vues