Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Emmanuel Macron  - page 11

  • information fournie par France 2421.06.202212:24
    1

    Le chef de l'État reçoit mardi et mercredi à l'Élysée les représentants des forces politiques siégeant au sein de la nouvelle Assemblée nationale, après des élections législatives qui l'ont vu perdre sa majorité absolue. Olivier Faure (PS) et Christian Jacob (LR) se sont entretenus avec le chef de l'État

  • information fournie par Boursorama avec Media Services21.06.202212:14
    17

    "Emmanuel Macron ne peut pas continuer la politique qu'il a menée", a estimé Marine Le Pen. Le député LFI Manuel Bompard a dénoncé mardi 21 juin le maintien d'Élisabeth Borne à Matignon "par le fait du prince", tandis que Marine Le Pen s'en est peu émue, estimant que c'était la politique du président qui devait changer

  • information fournie par Boursorama avec Media Services21.06.202211:42
    11

    "Et maintenant il appelle au secours ? Il fallait qu'il y pense avant, peut-être", a martelé le Républicain. Les Républicains ne sont pas la "roue de secours" d'Emmanuel Macron, a assuré mardi 21 juin le président du parti, Christian Jacob, qui a, une nouvelle fois, refusé tout pacte de gouvernement avec la majorité présidentielle

  • information fournie par France 2421.06.202211:32
    1

    Le chef de l'État reçoit mardi et mercredi à l'Élysée les représentants des forces politiques siégeant au sein de la nouvelle Assemblée nationale, après des élections législatives qui l'ont vu perdre sa majorité absolue. Une tentative de dialogue à l'issue incertaine

  • information fournie par France 2421.06.202211:17

    Le chef de l'État reçoit mardi et mercredi à l'Élysée les représentants des forces politiques siégeant au sein de la nouvelle Assemblée nationale, après des élections législatives qui l'ont vu perdre sa majorité absolue. Olivier Faure est le deuxième invité d'Emmanuel Macron

  • information fournie par France 2421.06.202210:34

    Après l'échec de la coalition gouvernementale a obtenir une majorité absolue à l'Assemblée nationale, la Première ministre Élisabeth Borne a remis sa démission à Emmanuel Macron, qui l'a refusée "afin que le gouvernement puisse demeurer à la tâche", a fait savoir mardi 21 juin l'Élysée. Le président de la République va recevoir tout au long de la journée les différents chefs des partis représentés à l'Assemblée afin de tenter d'éviter le blocage parlementaire

  • information fournie par France 2421.06.202208:01

    A la Une de la presse, ce mardi 21 juin, l’après-législatives difficile pour Emmanuel Macron, condamné à se trouver des alliés pour gouverner. Les conseils suisses et belges sur l’art et la manière de pratiquer le compromis en politique

  • information fournie par Reuters20.06.202220:55
    11

    (Actualisée avec réception à l'Elysée des chefs de parti) par Sophie Louet et Elizabeth Pineau PARIS (Reuters) - Le camp présidentiel affronte l'inconnu au lendemain d'un désaveu lourd de conséquences pour Emmanuel Macron, pris en étau entre l'alliance de gauche "Nupes" et un Rassemblement national au plus haut à l'Assemblée nationale, une situation inédite qui le contraindra à d'aléatoires coalitions de projet. Si le camouflet est cuisant pour le chef de l'Etat, qui ne s'est pas exprimé depuis la déroute du second tour des élections législatives, le scénario est plus qu'inconfortable pour la Première ministre, Elisabeth Borne, qui se retrouve fragilisée faute de majorité absolue

  • information fournie par Reuters20.06.202220:51

    (Actualisée avec réception à l'Elysée des chefs de parti) * Le gouvernement fragilisé par sa majorité relative * Une gouvernance à la boussole * Premières fissures à gauche * Le RN, en position de force, brigue la commission des Finances par Sophie Louet et Elizabeth Pineau PARIS, 20 juin (Reuters) - Le camp présidentiel affronte l'inconnu au lendemain d'un désaveu lourd de conséquences pour Emmanuel Macron, pris en étau entre l'alliance de gauche "Nupes" et un Rassemblement national au plus haut à l'Assemblée nationale, une situation inédite qui le contraindra à d'aléatoires coalitions de projet. Si le camouflet est cuisant pour le chef de l'Etat, qui ne s'est pas exprimé depuis la déroute du second tour des élections législatives, le scénario est plus qu'inconfortable pour la Première ministre, Elisabeth Borne, qui se retrouve fragilisée faute de majorité absolue

  • information fournie par Reuters20.06.202220:39
    3

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron recevra mardi et mercredi les chefs des partis susceptibles de créer un groupe à l'Assemblée nationale, a-t-on appris lundi auprès de la présidence. "Dès lors qu'il n’y a pas de majorité alternative, la question de la manière de mener les transformations nécessaires pour le pays est posée", précise-t-on dans l'entourage du président

  • information fournie par Reuters20.06.202220:34

    (Actualisé avec précisions et contexte) PARIS, 20 juin (Reuters) - Emmanuel Macron recevra mardi et mercredi les chefs des partis susceptibles de créer un groupe à l'Assemblée nationale, a-t-on appris lundi auprès de la présidence. "Dès lors qu'il n’y a pas de majorité alternative, la question de la manière de mener les transformations nécessaires pour le pays est posée", précise-t-on dans l'entourage du président

  • information fournie par France 2420.06.202220:33
    2

    Situation politique inédite au lendemain du second tour des élections législatives en France. Tout juste réélu président de la République, Emmanuel Macron va devoir composer avec les oppositions

  • information fournie par Reuters20.06.202220:20

    PARIS, 20 juin (Reuters) - Emmanuel Macron recevra mardi les chefs des partis susceptibles de créer un groupe à l'Assemblée nationale, a-t-on appris lundi auprès de la présidence. (Michel Rose, rédigé par Nicolas Delame)

  • information fournie par Reuters20.06.202217:45
    1

    PARIS (Reuters) - La perte de la majorité absolue du parti d'Emmanuel Macron et de ses alliés à l'Assemblée nationale va probablement compliquer la mise en oeuvre du projet de réorganisation d'EDF car le processus implique un certain nombre de modifications législatives, selon des sources au fait du sujet interrogés par Reuters. Le gouvernement avait dû mettre en suspens l'été dernier un précédent plan de réorganisation, nommé "Hercule", en raison de désaccords persistants avec Bruxelles et les syndicats

  • information fournie par Reuters20.06.202217:27
    1

    PARIS, 20 juin (Reuters) - La perte de la majorité absolue du parti d'Emmanuel Macron et de ses alliés à l'Assemblée nationale va probablement compliquer la mise en oeuvre du projet de réorganisation d'EDF EDF.PA car le processus implique un certain nombre de modifications législatives, selon des sources au fait du sujet interrogés par Reuters

  • information fournie par France 2420.06.202216:20

    Richard Werly, éditorialiste et correspondant de la France et l'Europe pour le quotidien suisse Blick, est l'invité de France24.

  • information fournie par France 2420.06.202215:17

    Les Républicains ne semblent pas tous d’accord à l’issue du second tour des élections législatives en France. Certains prônent l’opposition face au président de la République, tandis que d’autres sont plus mesurés

  • information fournie par Boursorama avec Media Services20.06.202214:50
    10

    La députée LFI, qui pourrait diriger le groupe à l'Assemblée nationale, a insisté sur le fait que sa formation politique ne comptait pas négocier avec la majorité présidentielle. "Emmanuel Macron va devoir remballer ses pires projets" au vu de la "crise politique" qui s'ouvre au lendemain des législatives, a assuré lundi 20 juin la députée LFI Mathilde Panot, pressentie pour reprendre la tête du groupe des Insoumis à l'Assemblée nationale

  • information fournie par France 2420.06.202207:45

    A la Une de la presse, ce lundi 20 juin, les réactions des quotidiens français et étrangers au second tour des législatives en France, où le camp présidentiel perd la majorité absolue à l’assemblée nationale.

  • information fournie par Reuters20.06.202200:02

    * Le camp présidentiel loin de la majorité absolue * Elisabeth Borne veut construire "une majorité d'action" * Mélenchon évoque une "déroute" pour Emmanuel Macron * Le "tsunami" RN * Trois ministres, Ferrand et Castaner battus (Actualisé avec résultats partiels) par Elizabeth Pineau et Marc Angrand PARIS, 20 juin (Reuters) - Emmanuel Macron a essuyé dimanche un revers aux lourdes conséquences politiques, son camp échouant loin de la majorité absolue à l'Assemblée nationale, un scénario inédit qui va contraindre le gouvernement à des compromis et pourrait freiner la marche des réformes voulues par le chef de l'Etat. Le second tour des élections législatives françaises, marqué par une forte abstention de l'ordre de 54%, est en revanche synonyme de pari réussi pour la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes), alliance de gauche emmenée par Jean-Luc Mélenchon, bien qu'en deçà de ses espérances