Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Forum

ATOS
11.9450 (c) EUR
+5.06% 
indice de référenceCAC 40 ESG

FR0000051732 ATO

Euronext Paris données temps réel
Chargement...
  • ouverture

    11.3100

  • clôture veille

    11.3700

  • + haut

    12.0050

  • + bas

    11.0950

  • volume

    1 220 757

  • capital échangé

    1.10%

  • valorisation

    1 325 MEUR

  • dernier échange

    10.08.22 / 17:35:24

  • limite à la baisse

    11.3500

  • limite à la hausse

    12.5400

  • rendement estimé 2022

    -

  • PER estimé 2022

    7.64

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    06.04.22

  • Éligibilité

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet ATOS

ATOS : Provoquons une Assemblée Générale Extraordinaire !

26 juin 202201:29

Il est devenu une évidence que nous devons dès à présent nous mobiliser pour provoquer une Assemblée Générale Extraordinaire pour reprendre la main sur la stratégie d'Atos.


Nous sommes propriétaires d'Atos, il est de notre devoir de veiller sur la Société, ses salariés, ses clients ainsi que sur notre patrimoine.

J'ai bien l'impression que les personnes en responsabilité se fichent totalement de ces 4 fondamentaux.

Pensez-vous vraiment que les gens/clients vont volontiers travailler chez/avec des perdants ? Je n'y crois pas une seule seconde.


 En s'unissant nous avons le pouvoir de provoquer cette AGE qui devrait renverser la table comme il se doit ! L'ordre du jour pourrait ressembler à ceci :

1. Dissolution du Conseil d'administration avec éviction de son Président et des administrateurs complices du naufrage actuel.

2. Nomination d'un administrateur de Thales et un de Bain capital.

3. Ouverture d'une négociation exclusive avec les potentiels acheteurs pour le rachat d'Atos
suivant le schéma de BFM.


 D'après les éléments publiés sur le forum, il est probable que nous représentions déjà 0,50% du capital d'Atos.


 Le plan se déroulerait ainsi :
- Création d'un site : Reprenons le pouvoir pour sauver Atos

- Collecter l'adhésion des actionnaires qui souhaitent provoquer l'AGE (avec justificatif du nombre de titres détenus)

- Après avoir atteint 0,50% du capital, nous pourrons parler d'une seule voix et faire connaître notre mouvement dans les médias pour accélérer l'adhésion des autres actionnaires spoliés tout comme nous.
 -Les 10% seraient alors atteints
- L'AGE aurait lieu



Qu'en pensez-vous ?

33 réponses

  • 26 juin 202201:33

    A défaut d'être ruinés, il nous reste le droit de s'exprimer !


  • 26 juin 202207:51

    Personnellement, je suis tout à fait d'accord pour que les petits actionnaires s'unissent et essaient de renverser ce Conseil d'administration d'incapables. Objectivement, Atos a eu la pire performance de la bourse de Paris en 2021 (-55%) et chose rare, c'est sur le point de se reproduire en 2022(-64%). Notre capital a ainsi fondu de 80 % en moins d'un an et demi.

    Et quelles sont les conséquences pour ceux qui nous ont mené dans un tel désastre ? Aucune. Meunier et les autres incapables restent bien fermement accrochés à leurs sièges d'administrateurs comme si tout allait bien alors qu'ils sont les auteurs de cette déroute boursière.

    Meunier est responsable de ce désastre par

    - la validation d'Elie Girard au poste de DG

    - l'acceptation de sont plan Spring et de leur manque d'anticipation de la transformation numérique

    - par le choix de Belmer comme nouvel administrateur et son refus négocier avec de potentiels acheteurs qui auraient été capables de gérer une structure comme Atos

    - par son incapacité à s'entendre avec le DG qu'il a choisi et nommé

    - et par son plan anti-OPA ruineux et dont personne ne veut.

    Mais ils restent, impassibles, droits dans leur bottes, faisant semblant de ne pas voir leurs échecs. Il est temps que les actionnaires s'unissent pour faire tomber ces incapables.


  • 26 juin 202208:21

    Excellente initialive 


  • 26 juin 202208:26

    L'ego de Meunier est notre pire ennemi  il va nous conduire directement vers la ruine


  • 26 juin 202208:46

    Avec vous pour virer Meunier. Par contre impossible de mettre Thales et Bain en administrateur si d'une part ils ne sont pas actionnaires et si d'autre part ils n'en font pas la demande 


  • 26 juin 202208:50

    lejohn46 Il suffit que comme Belmer ou Edouard Philippe, ils achètent 500 actions. Montant de l'investissement pour devenir administrateur : 6875 euros 😂


  • 26 juin 202208:53

    Les financiers qui ont pretes 4.6 millards   eux sont PRIORITAIRES 


  • 26 juin 202208:58

    Inclure dans les résolutions mettant fin au mandat du fossoyeur d'Atos, cet ex de suez, une résolution donnant mission  d'enquêter dans quelles conditions la «  directeur » ...  de la strategie dAtos, ex aussi de Suez, a été propulsée à cette fonction . 


  • 26 juin 202209:04

    Idem quant au mandat de l'ex 1 er ministre! Conflit d'interet manifeste. Cimment ce personnage a pu ètre autorisé à pantoufler de la sorte , alors que l'ex ministre du transports de Castex, M. Djibari, ex pilote , n'a pas été autorisé à rentrer dans une societe d'aviation !!!! Deux poids deux mesures! 


  • 26 juin 202209:16

    Merci lejohn46 pour votre retour. C'est une bonne information. Lorsque nous aurons réuni les 0,50% du capital, nous pourrons convier le PDG de Thalès à soutenir notre démarche et acheter quelques actions Atos. Idem pour Bain.

    S'ils sont vraiment acheteur, ils devront le faire réellement.


  • 26 juin 202209:16

    Concrètement parlant, comment s'y prend t'on en tant que petit porteur pour provoquer une AGE ?


  • 26 juin 202209:20

    Déjà demander à Meunier des comptes sur les 300 millions d'euros qu'il a décidé de flamber !
    Cela représente la moitié du résultat opérationnel annuel !


  • 26 juin 202209:30

    Quand on y pense, ils ont réussi à faire passer une entreprise du cac40 à une entreprise de 1,3 M€ de valorisation avec le risque de baisser très bas, voire disparaître si on laisse faire l'équipe actuelle, sans que personne ne réagisse. C'est incroyable cette histoire. Le CA est incompétent, soit on les vire, soit une Opa. Le plus vite possible. 


  • 26 juin 202209:50

    Oui agissons. Ne laissons pas sombrer cette entreprise.


  • 26 juin 202209:56

    pascal66 concrètement, je vais formuler une demande au service relations investisseurs pour avoir les modalités pour organiser cette AGE.

    Après avoir reçu la réponse je vais créer un site internet dédié: je vous solliciterai pour valider le nom. 

    Les personnes voulant participer s'inscriront dans un premier temps et indiqueront le nombre d'actions détenues.


  • 26 juin 202210:32

    La création d'un site pourrait permettre de fédérer les actionnaires au delà de la France.


  • 26 juin 202211:01

    Je ne suis pas expert mais j'en suis capable. Si certaines personnes souhaitent contribuer, je ferai à un appel à candidature par modérer les contenus et faire la promotion du site.


  • 26 juin 202211:12

    Baaze : La réunion d'une AGE est strictement encadrée par le droit, dans un nombre limité de cas, et notamment ceux de la scission, fusion, ou de l'A.K.

    Concernant l'éventualité d'une A.K, faut-il rappeler que l'A.G "mixte" du 18 mai l'a entérinée. J'espère que dans cette hypothèse peu réjouissante, le C.A accordera un D.P.S généreux aux anciens actionnaires, ce qu'il n'est même pas contraint d'observer car l'A.K sans DPS (dilutive pour les actuels porteurs) a été adoptée...

    Aujourd'hui c'est la scission qui est en jeu, néanmoins si cette condition est bien remplie, sauf erreur de ma part l'AGE reste à l'initiative du C.A (avec bien-entendu le formalisme qui doit l'accompagner), à charge ensuite pour les actionnaires d'en approuver ou non les résolutions.
    Or c'est bien là tout le problème : Si vous regardez les résultats de la dernière assemblée, plus de la moitié des actionnaires ne s'est pas exprimée, quant au quorum atteint (49,45%) il a suivi en béni-oui-oui l'ensemble des résolutions.

    Karl MARX avait bien raison, les actionnaires se désintéressent de la stratégie de l'entreprise laissant les dirigeants s'occuper de tout, leurs titres de copropriétaires se résumant en réalité à un vulgaire titre de rente.
    Marx voyait dans ce désintérêt du petit porteur une faille au système capitaliste qui aurait dû s'écrouler à l'occasion d'un krach dévastateur. Il s'est bien entendu trompé sur ce point, car nonobstant les krachs successifs, le système n'a fait que se renforcer.

    Donc, quelques uns (déjà bien fortunés) décident de tout, a fortiori quand le flottant est très important et qu'il suffit d'une minorité de contrôle pour "bien en profiter" ; il convient à ce stade de faire un tour de table :

    - Black-Rock qui était monté jusqu'à 5% du K, détenait encore 2,71% du K en date du 30/11/2021, néanmoins on peut supposer que ce solde ait été ramené à zéro depuis belle lurette, compte tenu de la dégringolade du cours (à l'époque ATOS cotait 3 fois ce qu'elle vaut aujourd'hui).
    - BoA détient 10,77 % du K, cf. sa déclaration du 7/06/2022.
    - Siemens détient 9,96 % du K : cf. sa déclaration en baisse du 17/6/2021 qui lui laisse l'opportunité de la réduire à 5 % sans obligation de nouvelle déclaration.
    - Enfin en épluchant les données fournies par l'A.M.F on constatera qu'UBS a flirté 4 fois de suite avec le seuil des 5%, sans qu'on puisse savoir maintenant où en est cette banque.

    Par conséquent on peut légitimement supposer entre 20 et 25 % du K entre les mains de 3 gros porteurs. Amha je ne pense pas que ces "mains fortes" laissent aller ATOS à la dérive, puisque de facto ensemble ils en ont le contrôle.
    Vous pourriez à ce stade de mon exposé, me considérer alors comme un petit rentier accordant sa confiance (mal rémunérée) à quelques-uns, or il n'en est rien :
    J'ai voté contre presque toutes les résolutions de la dernière A.G : notamment celle qui autorise ATOS à racheter ses propres actions, celles qui adoubent de nouveaux administrateurs, celles concernant la rémunération des dirigeants, et enfin celles relatives aux A.K sans D.P.S.


  • 26 juin 202211:39

    J'ai aussi voté contre l'AK sans DPS. Malheureusement sans succès. 


  • 26 juin 202212:19

    iakou vous avez raison, l'extraordinaire est un mot grandiose pour ce sujet mais nous pouvons tout à fait provoquer une assemblée générale selon l'article 29 des statuts d'Atos SE :

    [..] Un ou plusieurs actionnaires disposant ensemble d'actions représentant 10 % au moins du capital souscrit peuvent également demander au conseil d'administration de convoquer et de fixer l'ordre du jour de l'assemblée d'actionnaires. [..]


  • 26 juin 202212:21

    J'ai également contribué au renversement de C. CUVILLIER sur URW en apportant mes 300 voix lors du vote de l'AK. Nous avons gagné avec une courte tête.


  • 26 juin 202215:26

    Baaze : Bien vu pour l'article 29 des statuts ! (sans vouloir vous offenser, je vois que vous êtes bien remonté).

    Cependant il ne vous aura pas échappé que B.o.A voire SIEMENS, ou tout autre actionnaire détenteur de + de 10% du K peut s'il le souhaite solliciter cet AGE...
    Selon l'adage, "les loups ne se mangent pas entre eux", cette éventualité est à écarter, et vous laisse tout latitude pour organiser un "combat" dont je doute hélas de l'issue : Rappelez-vous du "désintérêt" de l'actionnaire qui se comporte en petit rentier, toujours prêt à changer de monture quand la bête semble montrer des signes de fatigue...

    Amha, si vous croyez en cette initiative, mesurez d'abord l'ampleur de la tâche : La création d'un site et son suivi n'est pas une mince affaire. Par ailleurs, la configuration technique (sauf erreur d'appréciation de ma part) semble favorable, et le cours pourrait très bien rebondir lundi.

    Cdlt


  • 26 juin 202215:37

    En effet iakou, il y a des institutions dans les rangs des actionnaires mais j'estime qu'ils ne sont pas directement concernés car il est très facile de dépenser l'argent des autres.

    Ici, certains ont perdu le fruit du travail d'une vie entière, peut-être avec imprudence. Personnellement s'essuie une perte temporaire de 8k€.

    Au-delà de la configuration technique, il y a plus de 100.000 familles qui comptent sur l'outil productif Atos et probablement plusieurs milliers d'actionnaires individuels.

    Il faut se battre pour tout ce monde et mettre hors d'état de nuire les individus responsables de ce naufrage.


  • 26 juin 202216:00

    Avez-vous Baaze! Évidemment avec vous car j'ai 5000 titre PRU32,2 incluant taxes et fc....
    Et rappelez-vous : "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait "


  • 26 juin 202220:54

    Désolé, les gars, mais s'agissant d'une entreprise stratégique (pour la partie cyber), c'est l'état qui décide.


  • 26 juin 202223:09

    adnstep même pour le maintien du Président de la société ?


  • 27 juin 202216:14

    Voilà, c'est fait : https://www.goo
    gle.com/amp/s/siecledigital.fr/2022/06/27/thales-recoit-le-soutien-de-letat-pour -reprendre-atos/%3famp


  • 27 juin 202216:20

    Baaze : le sujet du remplacement ou non des dirigeants interviendra tard. 

    La priorité, c'est que les capacités indéniables d'Atos dans la cyber ne tombent pas dans l'escarcelle d'un allemand ou d'un américain.


  • 27 juin 202217:00

    Il semblerait que l'affaire aurait été conclue en février 2022 si le conseil d'administration n'avait pas mis son véto.


  • 27 juin 202217:21

    Vous pensez vraiment que des PP peuvent avoir un quelconque pouvoir dans une telle société?
    C'est bien de rêver mais il faut revenir sur terre de temps en temps.


  • 27 juin 202218:23

    Ne rêvez pas, aucune chance que ça aboutisse, il faut réunir 10% du capital et même avec la meilleure volonté du monde on n'y arrivera pas.
    Regardez les votes qu'il y a eu à la dernière AG : + de 90% ont voté pour le renouvellement du mandat de Meunier et pour sa politique de rémunération, le seul vote était pour la nomination d'un membre du conseil d'administration représentant les salariés.
    Ils se soutiennent tous dans le conseil d'administration pour rester bien planqués à rien faire c'est honteux mais c'est la triste vérité dans tous les conseils d'administration où ils se connaissent tous


  • 27 juin 202218:25

    Ne rêvez pas, aucune chance que ça aboutisse, il faut réunir 10% du capital et même avec la meilleure volonté du monde on n'y arrivera pas.
    Regardez les votes qu'il y a eu à la dernière AG : + de 90% ont voté pour le renouvellement du mandat de Meunier et pour sa politique de rémunération, le seul vote CONTRE était pour la nomination d'un membre du conseil d'administration représentant les salariés.
     Ils se soutiennent tous dans le conseil d'administration pour rester bien planqués à rien faire c'est honteux mais c'est la triste vérité dans tous les conseils d'administration où ils se connaissent tous


Retour au sujet ATOS

33 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.