Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pétrole et parapétrolier

Déjà fortement chahutés par la baisse de la demande mondiale provoquée par le coronavirus, les cours du pétrole accusent leur pire chute depuis la première guerre du Golfe en 1991. Le prix du baril de Brent a perdu presque 20% lundi 9 mars dans la matinée et s'échange à 36 dollars (son plus bas depuis février 2016) contre presque 70 en début d'année. Alors que l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) et la Russie ne sont pas parvenus à s'entendre début mars sur une réduction de la production mondiale d'or noir pour enrayer la chute des cours, l'Arabie saoudite abandonne toute politique de soutien des prix. Désormais, le chef de file de l'Opep, premier exportateur mondial de pétrole, opte pour une stratégie de prise de parts de marché. Riyad a réduit le prix de vente officiel de son pétrole et prévoit d'augmenter sa production de brut à plus de 10 millions de barils par jour en avril contre 9,7 ces derniers mois. Ce lundi matin, les valeurs du secteur pétrolier et parapétrolier chutent très lourdement en Bourse. Tandis que Total plongeait de 14%, TechnipFMC perdait 23% sur le CAC 40. Sur le SBF 120, Vallourec décroche de 25% et CGG de 35%.

  • Reuters10.04.202004:58

    (Actualisé avec Mexique, presse officielle saoudienne) WASHINGTON, 10 avril (Reuters) - Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi qu'il avait eu un "bon" échange téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine et le roi Salman d'Arabie saoudite, disant s'attendre à ce que les pays de l'Opep et leurs alliés annoncent sous peu un accord sur une baisse de leur production. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés dont la Russie, désignés sous le nom d'Opep+, ont annoncé dans la journée une baisse de leur production de 10 millions de barils par jour (bpj), soit 10% de l'offre mondiale, à compter du 1er mai dans l'espoir d'enrayer la chute des cours du brut provoquée par la pandémie de coronavirus

  • Reuters10.04.202003:44
    2

    (Actualisé avec communiqué, précisions) LONDRES, 10 avril (Reuters) - L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés ont présenté jeudi un projet de baisse de leur production de plus d'un cinquième et ont dit s'attendre à ce que d'autres pays, dont les Etats-Unis, réduisent à leur tour leur production face à la chute des prix provoquée par la crise sanitaire. Mais le groupe, désigné sous le nom d'Opep+, a indiqué dans un communiqué publié à l'issue de discussions par visioconférence qu'un accord final sur une réduction de leur production de pétrole de 10 millions de barils par jour (bpj) dépendait des efforts du Mexique sur la question

  • Reuters10.04.202001:11

    WASHINGTON, 10 avril (Reuters) - Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi qu'il avait eu un "bon" échange téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine et le roi Salman d'Arabie saoudite, disant s'attendre à ce que les pays de l'Opep et leurs alliés annoncent sous peu un accord sur une baisse de leur production. "Nous avons eu une grande discussion concernant la production pétrolière et l'Opep, et faire en sorte que notre industrie aille bien et que l'industrie pétrolière aille mieux qu'à l'heure actuelle", a dit Donald Trump, soulevant une crainte que des emplois soient supprimés à travers le monde dans l'industrie pétrolière

  • Reuters09.04.202016:59

    LONDRES, 9 avril (Reuters) - L'Opep, ses partenaires et d'autres pays producteurs de pétrole vont débattre jeudi d'une réduction de la production qui pourrait atteindre 20 millions de barils par jour (bpj), soit environ 20% du total mondial, a-t-on appris de source proche de l'organisation et de source russe. "Il s'agit d'un accord mondial", a déclaré la première source, sans préciser si les Etats-Unis en faisait partie, ce a quoi tiennent la Russie et les Etats membres de l'Opep

  • Reuters09.04.202015:01

    9 avril (Reuters) - L'Arabie saoudite est prête à réduire sa production de pétrole dans un volume pouvant atteindre quatre millions de barils par jour (bpj) mais seulement par rapport au niveau record atteint en avril, a-t-on appris jeudi d'une source informée de la politique pétrolière du royaume. A la suite de la rupture le mois dernier du pacte avec la Russie sur une réduction de la production de pétrole, l'Arabie saoudite avait décidé d'augmenter ses extractions qui ont atteint ce mois-ci le niveau record de 12,3 millions de bpj

  • Reuters09.04.202012:37
    7

    (Actualisé avec source proche des transactions) LONDRES, 9 avril (Reuters) - Le Public Investment Fund (PIF), fonds souverain d'Arabie saoudite, a acquis des parts dans quatre compagnies pétrolières européennes majeures, a-t-on appris jeudi de source proche des transactions. Il s'agit du norvégien Equinor EQNR

  • Reuters09.04.202012:34

    MOSCOU, 9 avril (Reuters) - La Russie souhaite une action commune coordonnée pour stabiliser les cours du pétrole sur le marché, a déclaré jeudi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avant une réunion entre les producteurs de l'Opep et les pays non-membres de l'organisation. Prié de dire si Moscou avait obtenu des garanties de Washington sur un éventuel accord, le porte-parole du Kremlin a renvoyé aux propos tenus la semaine dernière par président russe Vladimir Poutine, selon lesquels un nouvel accord ne serait guère possible sans la participation d'autres pays

  • TEC09.04.202008:18

    SYNTHESE Le MACD est négatif, mais il se situe au-dessus de sa ligne de signal : la tendance est en train de changer. Maintenant, le MACD doit franchir zéro pour que la hausse se poursuive dans les jours à venir

  • TEC09.04.202007:21

    SYNTHESE Le MACD est négatif, mais il se situe au-dessus de sa ligne de signal : la tendance est en train de changer. Maintenant, le MACD doit franchir zéro pour que la hausse se poursuive dans les jours à venir

  • Reuters09.04.202007:06
    4

    (Reuters) - Le fonds souverain d'Arabie saoudite a accumulé des parts dans quatre compagnies pétrolières européennes majeures pour un montant total d'environ un milliard de dollars, a rapporté mercredi le Wall Street Journal, citant des personnes au fait de la question. D'après le journal, ces quatre sociétés sont le norvégien Equinor, le néerlando-britannique Royal Dutch Shell, le français Total et l'italien Eni

  • Reuters09.04.202004:30

    9 avril (Reuters) - Le fonds souverain d'Arabie saoudite a accumulé des parts dans quatre compagnies pétrolières européennes majeures pour un montant total d'environ un milliard de dollars, a rapporté mercredi le Wall Street Journal, citant des personnes au fait de la question. D'après le journal, ces quatre sociétés sont le norvégien Equinor EQNR

  • Reuters09.04.202002:11

    WASHINGTON, 9 avril (Reuters) - Donald Trump a déclaré mercredi que les producteurs américains de pétrole avaient déjà réduit leur production et a dit disposer de nombreuses options si l'Arabie saoudite et la Russie venaient à échouer à conclure un accord sur une réduction de leur production afin de compenser la chute de la demande. "Nous avons déjà diminué

  • Cercle Finance08.04.202023:47

    (CercleFinance.com) - Le Dow Jones a repris quasiment tout le terrain perdu mardi après-midi, avec un gain de 3,45%, soit +780 points, à 23

  • Boursorama08.04.202020:04

    Après deux séances consécutives de hausse, le CAC 40 a finalement fait marche-arrière. Il faut dire que l'augmentation du nombre de cas de contaminations, l'incertitude sur la durée du confinement, mais aussi l'entrée de la France en récession et l'incapacité de l'UE à trouver une réponse économique commune ont eu raison du regain d'optimisme des investisseurs

  • Cercle Finance08.04.202019:45

    (CercleFinance.com) - CGG se hisse vers 1,15E, débordant les 1,12E: le prochain objectif se situe vers 1,23E

  • Cercle Finance08.04.202016:32
    1

    (CercleFinance.com) - Publiés ce mercredi, les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont augmenté d'environ +15,2 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA (Energy Information Administration)

  • Cercle Finance08.04.202008:14

    (CercleFinance.com) - CGG indique que son chiffre d'affaires des activités devrait s'établir autour de 273 millions de dollars sur les trois premiers mois de 2020, en baisse de 3% en comparaison annuelle sous le poids d'une baisse de 25% des ventes externes du segment équipement

  • AOF08.04.202007:55

    (AOF) - Compte tenu d'un environnement incertain lié à la crise du Covid-19 et à l'évolution des marchés pétroliers, CGG a suspendu ses objectifs financiers pour 2020 et 2021. Le groupe des géosciences pour l'industrie de l'énergie a l'intention de publier des objectifs 2020 actualisés au cours de sa présentation financière du premier trimestre 2020 prévue le 12 mai prochain

  • Cercle Finance07.04.202017:50
    1

    (CercleFinance.com) - Technip-FMC a bien franchi la résistance des 6,60E mais tarde à renouer avec une vraie dynamique haussière: le titre semble plafonner vers 7,25/7,35E

  • Cercle Finance07.04.202015:10

    (CercleFinance.com) - Les actions du secteur pétrolier ont chuté dans un contexte de volatilité plus importante du marché et de l'effondrement des prix du pétrole - le Brent a plongé de -50% en trois mois

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer